Home Mon journal Quand la pub t’ordonne de reprendre ta vie en main

Quand la pub t’ordonne de reprendre ta vie en main

written by Glose 9 juin 2013
diesel2

BeStupid2012-6

Si la pub tente de nous réveiller, c’est que l’on vit vraiment dans un monde de merde moutons…

Un jour de semaine. 8h du mat’. L’iPhone sonne. Un tap sur « Alarme. Rappel« , puis un second. Jusqu’à ce que la musique d’opérette me stresse.
Je me lève et allume ma TV sur BFMTV : suivre les interviews politiques menées par Jean-Jacques Bourdin me donne le sentiment à peine illusoire de suivre l’actualité politique du moment. A vrai dire, je survole, pas encore bien réveillée et concentrée sur l’atterrissage de ma cuillère pleine de céréales. Je ne suis pas du matin. Puis vient la pause pub avec la musique qui va bien et qui résonne comme une BO de vos rêves encore tout chauds de la nuit passée :

 

DVD, cartes mémoires
Notre soif de souvenirs est sans limite
Mais avant de les conserver…

IL FAUT D’ABORD LES VIVRE !

(Mmmhhh…)

Renault Captur

VIVEZ L’INSTANT.

(Mmmhhh…)



Dans un monde fait de diktats et de conventions,
y aurait-il une autre voie ?

(Julia Roberts en plein doute, observe son petit monde de pantins)

(allez vas-y… éclate tes chaînes...)

La vie est belle
Le nouveau parfum Lancôme

(Vois pas le rapport…)

C’était une nuit normale
Are you alive ?
J’ai mis la musique
j’ai quitté mon job
Are you alive ?

Fuel for life spirit
The new Fragance for men by Diesel

(Je les aurais mis tous les deux à l’arrière du véhicule en train de se bécoter… à moins que ce soit un ménage à 4… )

 

 

Nous disons oui à tout
Bêeeeeee
je dis oui,
Tu dis oui
Nous disons oui

Tu peux travailler dimanche ?
Oui patron
Tu veux obéir aux ordres ?
Oui CHEF !
Tu veux venir faire du shopping avec moi ?
Oui oui bien sûr que oui !
Tous ensemble : « je dis oui à tout ! »
Qu’est-ce que vous voulez ?
De l’amour, de l’argent, du pouvoir ? Combien de fois avez-vous dit oui ?
Oui 5-6-10000 ouiiiiii !!!!
Vous êtes celui qui dit toujours oui !
Bougez la tête de haut en bas, de haut en…
Dans votre vie vous dites tout le temps oui, mais avez-vous déjà essayé de dire non ?
Non au conformisme… pour découvrir une voiture qui ne ressemble à aucune autre…
Citroën DS4

(Mmmhhh…)

 

Après le petit-dej’, douche, habillage, maquillage, coiffage, je file et m’engouffre dans la bouche de métro. Ambiance pas très funky : debout, raide comme un balai, agglutinée les uns contre les autres, sentant diverses odeurs corporelles, les rails me bercent avec quelques à coups qui manquent de me cogner contre l’épaule d’un voyageur. Alors, une petite musique intérieure se déclenche et passe le tube de M83 avec toute une ribambelle d’images de bouts du monde…
Arrivée au taf, des bonjours murmurés moyennement motivés s’échangent dans un climat passif et routinier. Et là, juste envie d’être ravie par un bel inconnu ténébreux pour qui tu largues ton job. Puis vient l’heure des tâches ingrates et répétitives qu’il faut se coltiner. L’envie de clamer haut et fort «  Merde NON » à ton chef te chatouille sérieusement.

Le lendemain, même scénario.
Avec quelques pubs en variante :

 

Ce qui nous séduit, ce qui nous inspire
Ce qui nous bouleverse
Ce qui nous exalte
Ce qui nous engage
Ce qui nous anime
Ce qui nous stimule
Ce qui nous passionne
Ce que nous créons
Tout vient du ♥
Sans ♥, nous ne serions que des machines
Alfa Roméo Giulietta



Quand l’occasion de poursuivre ses rêves se présente
Ne vous souciez pas des obstacles
Et lancez-vous dans votre propre aventure

La vie n’est-elle pas plus excitante quand on poursuit ses rêves ?

NOUVEAU HONDA CRV
POURSUIVEZ
VOS
RÊVES

 



Et rebelote.
Céréales, Jean-Jacques Bourdin, douche, habillage, maquillage, coiffage. Métro, sardines, odeurs. Bureau, bonjour-bonjour, courrier, bugs, humeur du chef.

M83, Cassius, rêves, « Non, non, non non ! » mais « OUI bien sûr ! « …

Le sur-lendemain, même rengaine publicitaire et grosse interrogation. Le célébrissime et usé « Just do it » de Nike a fait bien des petits… Après les émission sur comment faire cuire des œufs, comment ranger sa chambre, comment élever ton môme, la pub prend le relais de l’assistanat en faisant dans les maximes de vie. Subversif en fait. Vis ta vie, sois libre, détache-toi, ne t’aliène pas, bref fuis cette société de consommation.
J’ai besoin d’en parler. J’ai envie de prendre la tête à quelqu’un. Je prends un collègue en otage.

– Tu penses qu’on vivote dans une société qui endort nos rêves ? Pourquoi la pub se lance dans cette pseudo provocation anti-consumériste ? Pourquoi cette  tendance joliment paradoxale qui va à l’encontre de l’acte de consommer bêtement ? En se payant le luxe de casser les codes et de s’insurger contre le sempiternel triptyque qui structure et rythme nos journées « Métro – boulot – dodo« , que cherche-t-elle à faire ? Non mais qu’est-ce qui t’interpelle le plus dans ces exemples ? Que nous disent ces pubs sérieusement ? C’est quoi le but ?
– Que la bagnole, c’est cool ! Ça envoie du rêve ! Prends la route ! Yeah !
– Oui mais non… réfléchis…
– Quoi ? Quasi toutes ces pub sont pour des bagnoles.
– Non mais fais un effort.
–…

QUE NOUS DISENT CES PUB ?
Au choix:  1 ? 2 ? 3 ? Les 3 ?
1/ Nous faire croire que nous sommes des consommateurs éclairés qui refusons d’être assimilés à des moutons.
2/ À véhiculer ce message évangélisateur : on est une marque « cool », nous, tout ce qu’on veut c’est ton bien-être, que tu te réveilles, bouge et libère-toi bon sang ! Notre produit passe en second, l’important c’est toi. (D’ailleurs, t’as oublié le produit, tu te souviens que du message… ça tombe bien)
3/
En 
nous interpellant de la sorte, elle nous prend aussi pour des mous du genou : « On sait que t’ es trop englué dans ta vie de poulpe pour t’en affranchir. T’es pas chiche de tout lâcher. On est conscient que ce fantasme de vivre tes rêves ça te fait triper alors le deal qu’on te propose c’est de toucher un peu de liberté en adhérant à nos produits. Si tu es en accord avec nos valeurs, tu pourras vivre par procuration et adopter la « free attitude ». Achète-nous, c’est bon pour le moral. » 

 

Mais c’est l’effet inverse qui se produit sur moi…
À  force d’entendre ces bonnes formules à deux francs six sous martelées par les publicitaires, je finis par en être allergique. Dès que je les entends, boum, je zappe. Trop angoissant ce matraquage, cette surenchères de messages. Entendre plusieurs fois d’affilé ces impératifs qui deviennent des injonctions dans le genre « fais-ci », »bouge-toi », « pense ça », c’est pénible à la fin, ça fout le bourdon,  limite diktat :

Think different
Just do it 
Le pouvoir de dire non
Be smart
Poursuivez vos rêves
Vivez l’instant
Na na nanère…

– Au final, 1 pub comme ça ça va , 2 pubs ça va,  3 bonjour les dégâts, dis-je devant la machine à café.
– Prêcher la bonne parole est devenu un argument vendeur, un produit en soi, ça n’a rien de philanthrope. 
– Ouais… moi je me ferme complètement, je fais un rejet.
– On est pas si con.

– Tiens, j’ai un petit coup de mou… Je prendrais bien un truc à grignoter… tiens et pourquoi un Mars et ça re…

 

(et là… angoisse…)

 

La pub… c’est plus fort que toi !

————————————————————————————

PS : dialogue complètement imaginaire. Je suis pas aussi prise de tête au bureau…

 

 

 

Partages

Tu aimeras aussi...