Accueil Mon journal Le mème de star : dernier rôle ultime ou égérie moderne?

Le mème de star : dernier rôle ultime ou égérie moderne?

by Glose
Le mème de star : dernier rôle ultime ou égérie moderne?

solweig3

Après le buzz de l’homme nu de la redoute – 1er mème français 2012 – revenons sur ce phénomène, et pas n’importe lequel, celui des célébrités…

Le mème est une image, une idée, une vidéo, un site, un hashtag, repris, décliné et détourné en masse sur Internet, par le biais des réseaux sociaux, à tel point qu’il en devient un phénomène. Souvent, on leur consacre même un tumblr, alimenté de manière collégiale, dans la joie et la bonne humeur. (NDLR : Tumblr est une sorte de micro-blog, exemple celui du fameux homme nu).

Les « lolcats » sont les plus illustres, mais ce sont les « zêtres zhumains », célèbres bien avant leur déferlement sur la toile, qui nous intéressent. Leur photos sont soit accompagnées d’une légende, soit décontextualisées dans un environnement décalé. Le résultat crée le détournement hilarant, des parodies en cascade qui feront bouger nos zygomatiques de nous autres « zêtres zhumains » et autres « homo-internetus »…

 

Artistes et célébrités potentiellement susceptibles de devenir un mème internet

Un mème est créé pour sa valeur culturelle, le message qu’il véhicule. Ces figures télévisuelles, cinématographiques ou musicales sont alors réappropriées à volonté par les internautes. Ils se répandent très vite, mais disparaissent souvent aussi vite qu’ils sont apparus. Ce monde se divise en deux catégories : soit la star en devenir, soit celle ringardisée ou déchue.
La première est souvent liée à un phénomène de mode, la seconde risque d’être plus durable. Eh oui le oueb… il est méchant, pas zentil et ne pardonne guère.
A l’image des jeux du cirque au temps des romains : le temps de connexion des internautes est aussi consacré à des activités récréatives qui tendent à des jeux parfois sadiques. Car au XXIe siècle, dans l’arène du web, les moqueries ont remplacé les lapidations. Mais cette présence en tant que mème garantit à ces stars une certaine continuité. Car comme dit le proverbe : « Qui aime bien châtie bien« . Que leur image soit désastreuse ou non, la star bénéficie d’une second life et d’un intérêt croissant, voire des nouveaux fans. Car qui nés après les années 1990, connaissaient le chanteur Rick Astley ou l’acteur Chuck Norris ? Forcément, maintenant tout le monde…
Les « Chuck Norris Facts » qui ont remis l’acteur au devant de la scène. Le veinard a gagné en qualités surhumaines au point que Dieu à côté de lui fait figure de lopette. Bref, les internautes en faisant de lui un mème, l’ont consacré à jamais. (Pour preuve: Le jeu vidéo World of Warcraft a lancé une campagne de publicité basée sur son image suite à son mème.)

 

Un panthéon pop 2.0

Bref, ces mèmes sont comme des égéries, des muse, des icônes vénérées par tout bon croyant geek et saint internaute. Inspirateurs par excellence, ils ont une vie d’exception, un charme singulier mais qui pousse à la caricature. Ils sont la figure de proue, le chef de file pour symboliser une attitude, véhiculer une idée, exprimer un sentiment ou illustrer une réaction dans l’inconscient collectif.
Ex : Chuck Norris pour la force, mais aussi le magnifique Louis Garrel et Benjamin Biolay pour leur joie de vivre, la détresse pour Keanu Reeves, les citations « qui font mouche » pour Charlie Sheen, la colère pour Christian Bale, la blague Rick Roll avec Rick Astley, la vanne pas drôle avec Solweig notre Miss Météo Canal+, etc. La star, dès lors étiquetée, fédère un message pour toucher une cible : les internautes. Prendre une star pour un mème, permet de gagner rapidement en notoriété et de toucher le plus de monde possible. Après les muses, les égéries, c’est au tour du mème de s’ériger en icône.

Et donc, la star au sommet de sa gloire, ne doit pas seulement espérer une étoile sur le Walk of Fame : elle doit aussi considérer le rôle du mème pour passer à la postérité. Le mème utilise le même ressort que les figures disco d’antan : ce qui était ringard devient hype. Facile et pratique pour les stars déchues ou en manque de notoriété…
Tout ce petit peuple forme un cimetière des éléphants, une espèce de panthéon 2.0 démocratisé où sont déposés à jamais l’image des Hommes illustres. Ce monde est aussi divisé en deux catégories : l’espace des ringards et celui des accédants au statut glorieux d’icône virale. Quoi qu’il arrive, ils hanteront à jamais le web, nos esprits, nos disques durs et tous les serveurs informatiques du monde…

 

Petite sélection hilarante (le meilleur étant à la fin…) :

 

Charlie Sheen

charlie-sheen

 

Rick Astley

rickastley1

Keanu Reaves

keanu1

keanu2

keanu3

(On apprécie le 2 mèmes en 1…)

 

Benjamin Biolay

biolay

 

Solweig

solweig

solweig5

 

solweig4

solweig 2

 

Justin Bieber

justin3

justin

justin

 

Et le meilleur, Louis Garrel !

garrel-meme

garrel-meme07

garrel-meme-10

louis-garrel-meme01

louis-garrel-meme02

louis-garrel-meme03

louis-garrel-meme06

louis-garrel-meme04

 

garrel-meme-08

 

garrel-meme-11

 

LONGUE VIE AUX MEMES !

—————–

Les photos sont extraites de tous les tumbr et sites cités plus haut.

http://garrelouvreuse.tumblr.com

Partages

Tu aimeras aussi...

3 commentaires

Rital Lubitsch 29 avril 2012 - 12 h 09 min

j’aime beaucoup le « G.I. Joe » louisgarrélien… et merci pour l’éclairage glosien sur le mème

Répondre
Glose 3 mai 2012 - 10 h 56 min

Merci 🙂 j’avoue… j’ai bien ri en écrivant ce post 🙂

Répondre
Mème, scarlettjohanssoning, nipplegate, Nabilla : le grand cirque du web - Glose 14 mars 2013 - 17 h 56 min

[…] voyais déjà dans les mèmes de star, surtout celles ringardisées, un second souffle et une issue de secours vers la postérité. Et ce […]

Répondre

Laisser un commentaire