Home Carnet parisien Le Bal Jaune, soirée la plus arty de Paris !

Le Bal Jaune, soirée la plus arty de Paris !

written by Glose 26 octobre 2015
2015-bal-jaune-02

La soirée la plus branchée et des plus en vues de Paris en marge de la FIAC, organisée par la Fonda­tion d’en­tre­prise Ricard et Beaux Arts Maga­zine, avait lieu ce week-end à l’hô­tel Salo­mon de Roth­schild. Le Bal Jaune a réuni tous les acteurs du monde de l’art et du design dans un écrin majestueux et une ambiance raffinée. 

J’étais conviée à la fête qui suivait le dîner chic et select du Bal Jaune (200 personnalités triées sur le volet) où la remise du prix de la Fonda­tion d’en­tre­prise Ricard avait lieu récompensant un jeune artiste pour son oeuvre contemporaine.

 

♦ Ambiance… ♦

Invitation au design léché en forme de masque félin qui ne laissait planer aucun doute sur le dress code : « Animal ». J’ai ainsi rencontré pas mal de chattes aux oreilles dentelées de tissu noir et certains convives jouant le jeu discrètement avec un masque ou 2-3 écailles collées près des yeux. Mais rien d’ostentatoire, personne n’osant miser sur un total look animal du style grenouillère à capuche. Gens du monde oblige… ?!

Après avoir survécu à la longue file d’attente, tout ceci ne m’a pas empêchée d’éprouver mes 5 secondes de frissons dès que je pénètre pour la première fois un lieu qui en impose dès l’entrée.
Mon côté vierge…

La scénographie sur le thème était à mon sens assez modeste voire déceptive, quelques perroquets, des vidéos diffusant des images sur le thème animalier, 2 créatures hybrides empaillées… Je m’attendais dès l’entrée à être plongée dans la thématique de façon plus spectaculaire, pour une soirée arty, avec plus de fantaisie et de joyeuseté dans le style, dit la fille lookée toute de noir vêtue…
J’étais loin d’être la seule…
Bal noir par la dominance du monochrome, bal bleu par les néons du club et rouge dans les salons, j’ai longtemps cherché le jaune autrement que dans mon verre… 
Un glissement de lettres, remplacez le « a » par le « e » et vous avez le vrai bal auquel j’ai assisté : un bal jeune. Car oui j’ai été surprise par la présence d’autant de jeunesse dans ces lieux plus propices à accueillir des 30-40 ans que des vingtenaires. Mais bon je suis mauvaise langue, le sous-sol nichait aussi un ballroom dancing dont l’installation se rapprochait plus du Queen que des salons Ladurée… 🙂

Le Bal Jaune fait ainsi valser toute une population variée, éclectique… jeune (NDLR) et fait tourner les têtes. Contrairement à l’indifférence notoire des personnes dans le métro à mon égard, les invités avaient le regard baladeur, manifestement peu engagés dans la conversation avec leur interlocuteur.
Besoin d’être vus ?
De croiser une connaissance ?
ou de ne pas passer à côté d’une personnalité ?
Un peu des 3 mon capitaine !
Car loin d’être une simple fête, le Bal Jaune est l’événement où se rencontrent les personnes qui font l’art, une belle occasion de réseauter et de créer des contacts de manière simple et ouverte. Les invités avaient le sourire aux lèvres, nouaient le contact facilement. Car si vous êtes au bal, vous faites partie du cercle, ce petit théâtre fermé avec une seule représentation annuelle.
(Au début des festivités, j’ai croisé certains visages connus dont le desi­gner Ora Ito, un styliste ayant participé à la Ferme Célébrités, un animateur d’une chaîne câblée…)

Côté platine, j’ai préféré les salons du 1er étage au charme suranné qui accueillaient des concerts live aux sons plus rock’n’roll qu’au sous-sol. Au programme : Woodini (Live), Aloha orchestra (live) Hyacinthe (live)
Vers 2h du mat’ vint l’heure de l’embouteillage ; la file d’attente devant la porte de toilettes est un indice patent. Il est l’heure pour ma part de prendre l’air, heureusement, les températures sont douces en cette belle soirée et la cour de Hôtel bien vivante…

 

————————————–

Je remercie Aymé Beyker pour l’invitation, fondateur du site Pressamedia qui est spécialisé dans la promotion et la couverture des événements les plus prestigieux comme le Festival de Cannes, la Fiac, la Fashion Week.
Les lecteurs abonnés à la newsletter bénéficient d’invitations spéciales sur certaines soirées privées grâce aux nombreux partenariats que Pressamedia a tissé.
Plus d’infos sur www.pressamedia.com.

 

 

♦ C’était où ? ♦

HÔ­TEL SALO­MON DE ROTH­SCHILD
11 Rue Berryer
75008 Paris

 

 

2015-bal-jaune-01

Mini-file d’attente…

2015-bal-jaune-02

Bienvenue à l’hôtel Salomon de Rothschild !

2015-bal-jaune-05

Hôtesse au look animal…

2015-bal-jaune-10

2015-bal-jaune-06

Cui-cui

2015-bal-jaune-04

Les salons
  2015-bal-jaune-07
2015-bal-jaune-08
2015-bal-jaune-09
2015-bal-jaune-24
2015-bal-jaune-11
2015-bal-jaune-12
2015-bal-jaune-13
2015-bal-jaune-14
2015-bal-jaune-15
2015-bal-jaune-16
2015-bal-jaune-17
2015-bal-jaune-19
2015-bal-jaune-20
 2015-bal-jaune-03
Line up côté Ballroom…
2015-bal-jaune-22
Ballroom

2015-bal-jaune-25

2015-bal-jaune-26

2015-bal-jaune-27

2015-bal-jaune-29 2015-bal-jaune-30

Miss Marion

2015-bal-jaune-31

Fabrice Bousteau, directeur de Beaux Arts Magazine

2015-bal-jaune-32

Et bibi !

2015-bal-jaune-34

Partages

Tu aimeras aussi...