Accueil Mon journalde bord Pourquoi la vie de célibattante est un festival ?

Pourquoi la vie de célibattante est un festival ?

by Glose

La célibattante*est un brillant néologisme qui en dit long sur l’état d’esprit des solobataires, révélant un certain art de l’improvisation mais surtout une volonté d’indépendance et d’aventures. Mais pourquoi associer son mode de vie à un festival ? Avant de le découvrir, une petite glose s’impose…

Le sens figuré est assez révélateur pour définir l’existence mouvementée d’une célibataire… Non ?
A titre d’exemple, mentionnons notre festivalière en chef et serial looseuse de renommée internationale : Bridget Jones. On entre dans la fine fleur, j’admets. Plus des airs de « battue » que de « battante », mais dont les mésaventures sont un éloquent festival de bourdes, une série de maladresses en tout genre. Sa vie est un ensemble foisonnant, brillant, admirable qui témoigne d’un certain talent. Donc, notre terme imagé de « festival ».

 

Petite satire illustrée pour mieux saisir l’analogie…

 

    1. Si la vie d’une célibattante n’était pas un festival, elle ne représenterait pas un marché porteur avec un public friand d’histoires badines et cocasses. Les éditeurs nous ont pondu une littérature pour poulettes aux titres évocateurs et spirituels comme «Ce crétin de prince charmant», permettant à la littérature d’acquérir ses lettres festives.

    1. Vivre intensément et non dans la demi-mesure. Fermer l’œil jusqu’à 17h, se passer 10 épisodes d’une série à la suite, s’affranchir des corvées ménagères, laisser traîner ses culottes… Jubilatoire de profiter du luxe d’être invivable et en décalage face à une vie de famille. Une mère clamerait à son fils bordélique : « C’est festival dans ta chambre !  » Oui et chez la célib’ c’est tous les jours…
    2. La célibataire met un point d’honneur à convertir son ordinaire monochrome en quotidien haut en couleurs. Elle tente des expériences improbables, file en week-end avec sa tribu, butine à droite à gauche et sort systématiquement en soirées. Vivre pleinement, c’est festival !
    3. La célibataire sait se mettre en valeur, aidée par un festival d’artifices : push up, collant « ventre plat », maquillage, rajout de cheveux, multiples crèmes pour chaque parcelle de peau, faux ongles, faux-cul. Constamment en représentation, elle sait projeter la meilleure partie d’elle-même…
    4. Mais il arrive parfois qu’elle en fasse un peu trop…
    5. Comparer la déco d’une fille célibataire à quiconque, vous devriez sensiblement détecter un contraste. Généralement, les appartements sont un festival de couleurs et d’objets superflus. Elle se paye des délires décoratifs à nul autre pareils…
    6. « Après le beau temps vient la pluie » dixit la célibataire décalée. Les plaisirs de la vie en solo s’accompagne du festival des galères : face à des entrepreneurs en bâtiment peu scrupuleux profitant de ses méconnaissances techniques, aux factures aux montants vertigineux, au montage d’un meuble de 46 000 pièces, aux 12 étages qu’elle doit gravir munie de ses 6 litres d’eau minérale, à l’absence de partenaire sexuel…

Et pour finir :


Convaincu ? Du festival folklorique, de couleurs et de surprises que représente la vie de célibattante ?

 

Votez pour « GLOSE » sans hésitation et avec conviction :
Concours “Blogueuses by Madame”

———————————————————————–

* La célibattante sans enfant

Partages
16 commentaires
0

Tu aimeras aussi...

16 commentaires

As Avocat 4 mai 2011 - 20 h 13 min

tout à fait …rafraichissant! Very well done!

Répondre
Eydelphine 7 mai 2011 - 4 h 21 min

Merci, je vais avoir de la bonne lecture, ça sera mon magazine ici perdue au bout du monde . Bise Oré

Répondre
Glose 11 mai 2011 - 8 h 05 min

Contente de te donner un petit vent fun de Paris !

Répondre
François Capdeville 11 mai 2011 - 7 h 50 min

j’adore tout ces magazines sous le matelas : photo de banque d’image ou vraie photo d’une autre vie (dans laquelle tu ne devais pas être célibattante?)

Répondre
Glose 11 mai 2011 - 8 h 07 min

Les magazines sous le matelas sont bien réels.

Toutes les photos dans ce post sont les miennes ! Après on se demande pourquoi je fais autant de photos, c’est bien sûr pour nourrir mes articles 😉

Répondre
Lucia Oriente 12 mai 2011 - 21 h 57 min

Je vote pour !!!!!! :o))

Répondre
COMBEAU Valérie 16 mai 2011 - 19 h 44 min

Je vote pour, naturellement : bel article, bien fait accompagné de jolies photos… 

Répondre
Saint-James 18 mai 2011 - 8 h 01 min

Excellent blog ! J’ajoute mes suffrages. 

Répondre
Gloseblog 19 mai 2011 - 7 h 48 min

Merci merci merci !

Répondre
Christine 18 mai 2011 - 20 h 20 min

J’aime ! J’aime ! J’aime ! C’est tout moi !! 😀

Répondre
Gloseblog 19 mai 2011 - 7 h 48 min

ça fait plaisir de voir que d’autres se reconnaissent 😉

Répondre
M Tysz 19 mai 2011 - 10 h 53 min

Bravo !!j’adore  MTYSZ

Répondre
Sandro 20 mai 2011 - 11 h 35 min

 A voté ! Et un grand bravo ! J’avoue que ça m’a bien fait rire ! Bonne continuation.

Répondre
Gloseblog 20 mai 2011 - 12 h 23 min

Mission accomplie alors !

Répondre
Camilla Brobjerg 30 mai 2011 - 13 h 01 min

J’adore tous les photos – c’est ma vie ça 🙂

Répondre
Podcast radio France Bleue : la célibattante - Glose 15 novembre 2012 - 12 h 05 min

[…] la suite des mésaventures de Bridget Jones, ma serial looseuse préférée. (Lire : Pourquoi la vie de célibattante est un festival ?). Bon soit. Mais en 2012,  la célib’ façon Bridget est un anachronisme, un fossile des […]

Répondre

Laisser un commentaire