Accueil Dating Comment savoir si un date Tinder va foirer au premier rendez-vous ?

Comment savoir si un date Tinder va foirer au premier rendez-vous ?

by Glose
Comment savoir si un date Tinder va foirer au premier rendez-vous ?

Un article toute en légèreté.
Rien de mieux pour les confinés libérés !

○ Le date et le confinement ○


La question du timing est un paramètre décisif pour une story harmonieuse. Malheureusement, les problèmes de timing entre deux personnes sont légions. Comme si ce n’était pas déjà difficile, la COVID en rajoute une couche en perturbant à sa manière ce « temps ». L’étau se resserre : les périodes de rencontre en 2020 sont similaires à des fenêtres de tir et les périmètres de jeu tirés au cordeau. L’intervalle de temps pour dater se réduit comme une peau de chagrin en cette époque de serial confinement. Et comme vous n’êtes pas enclins à une diète charnelle, le temps de sortie devient une denrée dont on ne veut plus perdre une miette.
Ayant suffisamment d’expérience en la matière, celui des dates ratés, je vous partage mes modestes conseils pour éviter ces premiers rendez-vous voués fatalement à l’échec. À y regarder de près, tous mes dates Tinder pénibles dès la 1ere seconde de visu partagent un ensemble de points communs. On peut donc les esquiver histoire de ne pas télécharger une attestation de déplacement pour un douloureux Tinder surprise !
Bref, avec mes conseils, vous aurez moins de date, mais ils seront plus qualifiés !

 

 

 

○  Comment savoir si ce futur date Tinder est une mauvaise idée ? ○


 

1/ Les accessoires
Vous avez matché avec une personne affublée de solaires et d’une casquette sur toutes les photos. Elle dégage une certaine classe, ressemblant à un acteur (actrice) de cinéma sous couverture. Justement, laissez-la sous son drap. Une personne qui planque son visage au premier abord, ce n’est pas bon signe…
Variante : ses photos sont passées aux filtres Snapchat, Insta, TikTok et cie…
Taux de date pénible : 50 %

 

2/ Les échanges de banalité
« Coucou » « Comment vas-tu ? » « Il fait froid » « il fait chaud » ‘Tu vas bien ? » « Tu fais quoi dans la vie ?« . Les échanges sont déjà fadasses…
Si au bout de dix échanges, vous en êtes toujours à des « coucou-comment-ça-va« . Ou pendant une période de trois mois plus de news et de nouveau « coucou-comment-ça-va« , FUYEZ !
1/ Soit vous n’avez manifestement rien à vous dire et la discussion tourne à des platitudes.
2/ Soit la personne veut juste savoir si vous êtes dispo en cas de besoin. Attention, il peut aussi d’agir d’un cas de breadcrumbing (l’envoi de petits messages disséminés comme ça, de temps en temps sans rien attendre de plus)
Taux de date pénible : 90 % (dans le cas 1). Dans le cas 2,  n’y pensez pas, il n’y aura jamais de date.

 

3/ La recherche d’un lieu de rendez-vous
La personne est partisane du moindre effort pour chercher un lieu de rendez-vous. Ce sont les « onvaouéonfékoi ». Scénario : elle propose de vous rencontrer. Vous répondez « Avec plaisir ! » Mais la proposition s’arrête là. En échange, elle vous délègue la charge mentale du lieu de rendez-vous : « On va où ? Et quand ? Quelle heure ? »
Elle se justifiera par un :
Je suis galant, je te laisse choisir ce que tu veux.
Manière subtile de cacher sa flemme ou que vous êtes un date parmi tant d’autres. Possible qu’elle date à tirelarigot et verra bien qui va mordre à ses hameçons. En tout cas, aucun investissement est de mise pour rendre la rencontre agréable…
Même un plan Q, je veux qu’il commence dans l’élégance.
Taux de date pénible : 70 %

 

4/ Caser un rendez-vous
Quand vous doutez et que vous vous dites « On n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise… », donnez-lui un temps limité de rendez-vous. Exemple : « j’ai 30 minutes pour un café si il travaille à côté », « prenons une heure avant mon dîner, avant mon départ à la gare, etc. ». Variante plus radicale et moins romantique mais claire et nette : vous annoncez dès le début que vous faites un point dans 25-30 minutes. Si au bout de 30 minutes les deux sont d’accord pour mettre un terme au calvaire, on s’arrête là. Sans regret ni perte de temps. Ainsi vous évitez les dates pénibles qui s’éternisent.
Taux de date pénible : 30 %

 

5/ Règles de base
Ne jamais suivre de règle…

 

Partages

Tu aimeras aussi...

Laisser un commentaire