Accueil Paris par arrondissementParis 16e Paris : le 16e nord, le village de Passy : la belle ville-dortoir

Paris : le 16e nord, le village de Passy : la belle ville-dortoir

by Glose
Paris : le 16e nord, le village de Passy : la belle ville-dortoir

Pardon d’avance à tous ceux qui habitent le 16e nord…

 

○ Mon été à Paris ○

Suite de mes balades estivales parisiennes : après le 18e et le village Montmartre, à moi le 16e !
Bien qu’ayant habité le 16e sud, j’avais besoin d’être un peu guidée, de Trocadéro à la Muette : j’ai donc utilisé un guide des éditions Parigramme : « Promenades dans les villages de Paris».
On le sait tous le 16e est l’arrondissement le plus funky de la planète j’avais hâte de m’y éclater.
Et ça n’a pas loupé, c’était ouf : 1h30 de marche avant de trouver le premier commerce et la présence d’un être vivant. Pas un chat, un chien, un rat mort, une mouche, une vache, un radis. Même pas un pigeon. Non mais un pigeon ! Aucun volatile ne bazarde sa crotte en plein vol ici, tout est propre, nickel. On est presque gêné de marcher avec des sandales ayant foulé la rue d’un arrondissement moins réglo sur la propreté.
Le 16e : un lieu de tournage parfait pour la série de zombies « Walking Dead »…
Une fois, une personne à sa fenêtre a tiré un rideau pour me regarder. Effrayée, elle l’a tout de suite refermer. Je peux crever la bouche ouverte si je croise un zombie, merci quoi…
J’étais seule au monde face à des clones de bâtisses imposantes, sur ces terres bétonnées et désertiques.
Un ex-village parisien dont il reste peu de vestige..

Bref, j’ai trop kiffé c’était mortel…

Le village de Passy


 

Avant l’annexion de 1860 qui les rattachées à Paris, les communes de Charonne, Passy, Montmartre, Vaugirard et leurs voisines étaient indépendantes et possédaient leur identité propre.

Petite histoire : le hameau de Passy s’est formé au XIIIe siècle. En 1493, des moines de l’ordre des Minimes trouvèrent le site à leur goût (la vigne y poussait bien, la vue était divine), les riches bourgeois de Paris et aristos les suivirent un siècle plus tard.
Passy devient résidentiel et le resta. (Je confirme)
L’engouement pour le village se poursuivit au XIXe siècle d’autant plus qu’on y avait découvert des sources aux multiples vertus : Passy-les-eaux qui comptait 1800 âmes sédentaires voyait ce chiffre doubler à la belle saison. Passy était la croisette des parisiens, la Baule, Deauville, l’île de Ré avant l’heure.
L’annexion de 1860 eut pour conséquence de moderniser le village. S’il a perdu ses prairies, ses grands domaines et ses châteaux à Tourelles, Passy a heureusement conservé ses rues étroites, ses volées d’escaliers et quelques vieilles pierres.

A savoir : Paris appelait les habitant de Passy : « les câlins » en raison de la douceur persistante de leurs mœurs

 

16-nord-paris-01

Place du Trocadéro

16-nord-paris-02

Tour Eiffel

16-nord-paris-03 16-nord-paris-04 16-nord-paris-05

Je n’ai pas pu faire le cimetière de Passy qui ferme à 17h30. Il est à voir paraît-il…

16-nord-paris-06 16-nord-paris-07 16-nord-paris-08

Place du Costa Rica

16-nord-paris-09

5, rue Raynouard : seule bâtisse néo-médiévale de 1730 en briques rouges qui a échappé à une reconstruction en 1910-1930

 

16-nord-paris-11

Station métro de Passy16-nord-paris-12 16-nord-paris-14Au fond de la rue des Eaux : le musée du vin…

16-nord-paris-15

Parc de Passy : ex-parc thermal de Passy. Un parc très animé, comme on les aime…

16-nord-paris-17

Rue d’Ankara : ex-hôtel de la princesse de Lamballe, une guérite au toit d’ardoises et de zinc sortie tout droit d’un roman de cape et d’épée. Ici l’ambassade de Turquie.

16-nord-paris-16

La rue Berton : étroite, pavée mérite la palme de la voie parisienne la plus pittoresque.16-nord-paris-18 16-nord-paris-19

 A mi-chemin elle s’élargit et révèle une porte charpentière peinte en verte par où Balzac échappait à ses créanciers 16-nord-paris-20

16-nord-paris-23

47, rue Raynouard : derrière le porche, la maison de Balzac, devenue un musée16-nord-paris-22  16-nord-paris-24

A l’angle de la rue Singer, une sorte d’obélisque sculptée sur un immeuble rappelle que Benjamin Franklin qui habita au N°68 de 1777 à 1786 fit ici ses premières expériences de paratonnerre.

16-nord-paris-26

Avant, se trouvait le château de Boulainvilliers qui occupait un terrain d’une douzaine d’hectares. Le domaine fut morcelé entre 1824 et 1838 pour devenir la rue des marronniers

16-nord-paris-25

16-nord-paris-29

2, rue des Marronniers

16-nord-paris-28

16-nord-paris-27

Le hameau de Boulainvilliers crée en 1839

16-nord-paris-30

Le premier commerce vu après 1h30 de marche…

16-nord-paris-31

Gare de Boulainvilliers16-nord-paris-33

La construction de la gare Boulainvilliers fut achevée en 1900 pour l’exposition universelle. Elle s’inscrit dans un ensemble d’ouvrages parmi lesquels on peut citer la gare d’Orsay, la gare des Invalides, la gare du Champ de Mars, ancienne station de Passy, actuelle gare de Kennedy, etc. Avec l’avènement du métro, le trafic des voyageurs diminue laissant place aux convois de marchandises jusqu’en 1938, la ligne étant par le suite déclarée désaffectée. Après d’importants travaux de restructuration la gare de Boulainvilliers est à nouveau ouverte aux voyageurs en 1988.

16-nord-paris-34

Sur la place Chopin, premiers signes de civilisation vivante avec les commerces : restaurant la Librairie au 2 rue Duban, un bar à huitres « Langousta »  au 20 rue Singer

16-nord-paris-35 16-nord-paris-36

Maison Cavameo,  9 Rue Lekain, 75016 Paris

16-nord-paris-37

Pastavino, 26 rue de l’annonciation.
La rue de l’Annonciation est la rue commerçante, cœur historique du village. Au bout, l’église Notre-Dame-de-Grâce-de-passy

16-nord-paris-39

Aux Merveilleux de Fred, 29 Rue de l’Annonciation16-nord-paris-40

Aux Merveilleux de Fred met à l’honneur la meringue, sous toutes les coutures et déclinée en cinq parfums. Il paraît que ces gâteaux sont « dingues »…

16-nord-paris-41 16-nord-paris-42

Delizius, 40 Rue de l’Annonciation

16-nord-paris-43

Rue de Passy avec les magasins Franck et Fils


Si vous désirez en connaître plus sur l’histoire de Passy, vous avez les noms des rues emblématiques pour faire des recherches ou consulter mon guide : «Promenades dans les villages de Paris, 16 itinéraires de charme dans les anciens faubourgs de la capitale », Parigramme.
Dominique Lesbros, journaliste fait revivre le quotidien de ces villages devenus des quartiers de Paris, nous entraînant dans les ruelles étroites à la découverte de cours artisanales, jardins de curé ou des dernières maisons de Faubourg.

Prochaine visite plus friendly (si si..) : le 16e sud

 

Partages

Tu aimeras aussi...

2 commentaires

Janaël V.B Urcel 20 septembre 2016 - 10 h 22 min

Un peu d’histoire ne fait jamais de mal! Même si je te confirme que les petites douceurs de Aux merveilleux de Fred sont « dingues » je ne pense pas que le 16eme fera un jours partie du programme lors de mes escapades parisienne… J’aime beaucoup cette idée de nous faire découvrir en photos un arrondissement de Paris 🙂

Répondre
glose 21 septembre 2016 - 14 h 24 min

Oui c’était ce qu’il y avait de plus intéressant lors de cette promenade, l’histoire liée à ces rues de Paris.
Bon, j’aurais dû me laisser tenter par ces gâteaux… l’occasion de revenir donc !
Merci d’aimer ce type de post ! 2 autres sont à venir. Il y en a peu car c’est très très long de les produire 🙂

Répondre

Laisser un commentaire