Accueil Mon journal[En]Joy C’est quoi un bon sex friend ?

C’est quoi un bon sex friend ?

by Glose
C’est quoi un bon sex friend ?

Quoi qu’on en dise, le bon sex friend n’est pas facile à trouver…

Certaines cherchent l’homme idéal, d’autres des bons coups.
L’un comme l’autre requiert un certain nombre de qualités indispensables…

Le bon sex-friend est un pote avec lequel vous échangez des accolades mais aussi des fluides. Il peut aussi être un « vrai » ami mais franchement… ce n’est pas ce qu’on lui demande. Le sex-friend se range au rayon « palliatif ». Tampon médical, il soulage entre deux histoires. Bref, notre touche-kiki n’est là que pour faire du bien. Mobile, il inclue un forfait sans engagement. Idéal donc pour recharger les batteries et faire un peu de ménage au grenier…
Les prises de tête, de bec, de conscience, de catch, vous les réservez pour votre cher et tendre régulier 🙂

Mais attention ! Il faut bien savoir le différencier des autres hommes Kleenex…

Le quick-sex : souvent avec un inconnu rencontré il y a 20 secondes. L’affaire dure 2 min à tout casser, souvent dans les toilettes. À conseiller donc pour les envies pressantes 🙂
À noter : en déperdition de nos jours chez les hétéros quand même…

Le one-shot : le quick sex dans sa forme la plus aboutie. Au lieu de 2 min, vous aurez droit à au moins 1h voire une nuit. C’est le coup d’un soir qu’on ne reverra plus. Plus jamais… du moins… pas dans son lit.

Le PQR* : le service minimum garanti + prestations reconduites. C’est la version du sex friend en mode minimal. Plus rapide, vite plié, pas de parlotte sur l’oreiller. Pratique quand on est pressée, mais moins quand on on aime un rapport plus « humanisé »…

Le fuck-buddy : le pote avec qui vous faites du PQR.

Le sex-friend :  la version noble des aventures sans lendemain, celui qui est au-dessus du panier. Et le plus difficile à trouver…

L’amant : mais qu’est-ce qu’on a dit ???!!!! Il n’est pas question de sentiments dans ce billet !

 

Le bon sex friend

Constant (jamais en colère, ni démonstratif, partage pas ses émotions), poli (pas de phrase fâcheuse ou dévalorisante), discret (on ne le présente pas à son entourage, donc qu’importe qu’il ne soit pas une flèche ou un Apollon). Honnête, jamais il ne vous fera de plan sur la comète, ni d’enfants avec 50% de votre ADN, ni n’enverra de signes contradictoires (pas de prise de main en public, ni de smack). Il a rayé de son cadre spatio-temporel le passé et le futur. Votre rapport se conjugue UNIQUEMENT au présent.

Qu’on se le dise : pas collant pour un sou, le bon sex friend tombe toujours au bon moment ! Équipé d’un radar sensoriel, il détecte quand vous avez besoin de ses d’assauts. Généreux, toujours au garde à vous, il ne faillit jamais et anticipe  les besoins de sa partenaire. Exemple : il ne mangera ni d’asperge ni de choux-fleurs avant une pipe. Loin de lui l’idée de vous incommoder de ses effluves divinement parfumées….

Souvent, c’est un vingtenaire. Déjà parce que statistiquement, le trentenaire est souvent casé. Si le trentenaire se pose trop de questions nuisant à ses performances, le vingtenaire, lui, est mono-tâche. Donc bien concentré… et a même un côté affectueux pas désagréable. Alors que le trentenaire peut avoir un côté plus vicelard et moins spontané.
Le vingtenaire ne ratera pas une occasion de vous sauter car moins usé, plus fougueux et physique que son aîné le trentenaire qui est souvent fatigué, a ses  » règles », la migraine, a peur que vous tombez amoureuse, lui faites un enfant dans le dos, d’être envahi, etc. Bref, y a toujours un truc qui va pas avec lui… Une vraie gonzesse. Et comme les nanas c’est pas votre tasse de thé, vous savez ce qu’il vous reste a faire…

Mais il arrive que « l’humain » refasse surface. Et donc que le sex friend dérape, ne soit pas en forme, que ses émotions surgissent et  qu’il soit au bord du burn out à cause de son succès auprès de l’intransigeante et exigeante gente féminine. Et tout par à vau-l’eau.
Ben oui… il faut en prendre soin quand même…
Eh oui… pas facile de trouver le bon sex friend déshumanisé sans une once de sensibilité, d’émoi et d’états-d’âme… pas facile facile…

 

 

Sinon il reste toujours le kiki-friend…
(Photo trouvée sur le web)

 

————————————————————————
* Plan cul régulier

 

Retrouvez le personnage « Joy »
dans le roman « Conte de nuits parisiennes »

site roman

 

7 commentaires
0

Tu aimeras aussi...

7 commentaires

Vanilla 23 juillet 2012 - 15 h 58 min

très bon article sujet tabou, on n’ose pas en parler ou dire que l’on a en sex friend mais on l’a tous fait hhihi

Répondre
Glose 24 juillet 2012 - 10 h 19 min

C’est clair !

Répondre
Kimiko 23 juillet 2012 - 16 h 16 min

hé hé… 😉

Répondre
Guillaume 17 août 2012 - 19 h 29 min

Génial, j’adore. Ça sent la recherche tout ça… du travail de fond ^^ Pour ma part, je dirai qu’il n’y a aucune raison de lésiner sur l’amour que l’on peut se donner, si les deux arrivent à ne pas s’accrocher et devenir dépendants, c’est la bonne combinaison !! 🙂

Ah oui, sinon, j’aime bien la précision en fin d’article : « (Photo trouvée sur le web) » 😉

Répondre
Glose 20 août 2012 - 17 h 52 min

 » l’amour » ça fout le bordel, donc si faut lésiner un peu 😛

Répondre
"Rip John Duff" By Mika Guevara #1 - Glose 22 septembre 2012 - 10 h 01 min

[…] vos journées par ses mises en scène décalées. Il avait déjà frappé sur Glose sur “Qu’est-ce qu’un bon sex friend?“(C’est lui la photo dans la […]

Répondre
Paolo 2 octobre 2012 - 1 h 00 min

enorme cet article !!! a voir aussi :  http://www.sexe-friend.fr/blog

Répondre

Laisser un commentaire