Home Style Karma girl

Karma girl

written by Glose 3 septembre 2015
test

Telle fille telle mère…

Quand j’avais encore mes dents de lait en guise de crocs, je n’hésitais pas à délester ma mômam en lui grattant quelques centimes de francs…
Dès qu’elle m’envoyait acheter une baguette de pain, un magazine, des livres scolaires, la petite monnaie restante finissait quasi systématiquement dans mes poches
. Je me justifiais en lui racontant qu’on ne m’avait pas rendu la monnaie, c’était plus cher que prévu, etc.
NO SCRUPULE LA MÔME.
Si mes parents clamaient souvent « Tout travail mérite salaire », un « toute livraison mérite rétribution » me semblait aussi bien avoir sa place dans mon éducation.

Depuis les années 2000, dès que ma mère quitte mon appart’, je réalise que certaines choses ne sont plus à leur place.
– Maman… je ne retrouve plus ma petite boîte en métal. Tu ne l’aurais pas vue ?
– Ah oui je la trouvais jolie, alors…
– Et mon tote bag… tu l’as vu ?
– Ah ben j’en avais besoin pour faire un patron …
– Et les dragées du mariage de ma copine ?
– Comme tu es toujours au régime…
Ben voyons.
Heureusement que nos goûts sont diamétralement opposés…

Je crois qu’on appelle ça un « retour de karma »… on récolte ce qu’on a semé, quoi.
Ma mère ne me demande pas, elle se sert. Prise en flagrant délit, elle affiche son plus beau sourire, sa petite bouille semblable à celle d’une enfant de 4 ans 1/2, fière d’avoir commis une bêtise. Comment lui résister ? Je lui passe tout…
A présent, dès que je la vois loucher sur un truc, je la piste quand même.

Rentrée oblige, la distribution des tracts promotionnels reprend à la sortie du métro.
Ayant été traumatisée à 20 ans face à l’indifférence des gens et à la difficulté de ne pas fourguer mon stock très rapidement, j’avais sommé mon frère d’accepter tous les tracts qu’on lui tendait pour que ces porteurs soient vite débarrassés, le job étant ingrat c’est la moindre des reconnaissances.
15 ans plus tard, mon frère me prend en flagrant délit de refus : « Eh mais tu lui as refusé son tract ! Tu m’avais toujours dit de les accepter ! » (Punaise, il se souvient de tout ce que je lui ai dit le bougre…). Culpabilisant, imaginant le regard réprobatif du petit frère planer au-dessus de ma tête, je me suis mise à collectionner tous les tracts, me rappelant aussi la jeune fille de 20 ans plantée comme un poteau au milieu du trottoir face à l’indifférence des passants. Et comme je suis bordélique, mon bureau s’est transformé en une montagne de flyers, un fourre-tout sans nom de pub de restos, de bar, de coupons, de journaux gratuits et cie…
J’ai semé, je récolte.
Et la récolte est sacrément bonne…

Allez bonne rentrée !

 

 

 

karma-girl-01

Photos prises par ma mommy…
karma-girl-11b
Non maman… ce sac je le garde !

karma-girl-03

karma-girl-05 karma-girl-06 karma-girl-07 karma-girl-08 karma-girl-10

Top : Claudie Pierlot
Jupe : Zara
Sac : Kenzo
Chaussures compensées : Lollipops

Partages

Tu aimeras aussi...

  • Le blog de Lili

    J’oserais dire : « Lol » !

    • glose

      Tu auras encore droit à d’autres « lol », bientôt 🙂