Accueil » À la découverte du 7e arrondissement méconnu de Paris (Paris 7e)

À la découverte du 7e arrondissement méconnu de Paris (Paris 7e)

by Glose

 

Cher, plan-plan, institutionnel, le 7e arrondissement regorge aussi de petits squares et d’endroits à visiter…

 

Haut lieu de pouvoir (Hôtel Matignon, l’Assemblée nationale, Ecole Militaire, ambassade hôtels des Invalides, les sièges des principaux partis politiques), aussi prestigieux (voire plus) que le 8e arrondissement mais moins tape à l’œil et frénétique, le calme bourgeois règne dans le 7e où le luxe se fait plus discret et l’art de vivre plus authentique. Un nombre impressionnants d’espaces verts (jardins publics, squares) sont concentrés dont les célèbres champs de Mars et Invalides qui font du 7e, un arrondissement où il agréable de vivre (quand on a les moyens) et de s’y promener grâce notamment aux larges avenues arborées. En effet, le quartier le plus aisé de Paris comporte les monuments clés de l’histoire de Paris comme la tour Eiffel, les Invalides, le Musée d’Orsay, le Musée de l’Armée, Musée du quai Branly, le Palais de la Légion d’Honneur…

 

Musée de l'Armée

Musée de l’Armée

 

 

Parcours dans le 7e arrondissement de Paris

En tant que parisienne, j’apprécie ses rues quasi désertes qui offrent une atmosphère paisible presque provinciale, son architecture souvent majestueuse et son charme discret et méconnu face à son voisin plus « strass et paillettes » qui lui pique toute la couverture. Et malgré ses monuments et musées de renommée internationale, le 7e a ses petits secrets à découvrir lors de balades. Je pense surtout à deux endroits insolites : le cinéma la Pagode et l’immeuble Lavriotte. Le premier est un cinéma d’art et d’essai qu’il était possible de visiter sans prendre un ticket de cinéma pour son jardin japonais et son salon de thé. Une adresse à bookmarker car fermée depuis 2015, la Pagode rouvrira dans 3 ans. Le second, proche du Musée du Quai Branly, l’Immeuble Lavirotte au 29, avenue Rapp est une œuvre singulière et exubérante, pur produit de l’Art nouveau qui donne un souffle fantaisiste dans le quartier. J’admire tous les détails « suggestifs » de la façade mais surtout, la porte d’entrée : il s‘y cache un énorme phallus inversé… Si on ne me l’avait pas fait remarqué, je ne l’aurais pas vu. Heureux ceux qui ont la chance qu’un résident les fasse entrer dans l’immeuble…
À une centaine de mètres, la façade « Art nouveau » du 3 Square Rapp est un trésor d’architecture qui se termine en une jolie impasse. De là, on a un point de vue sur la Tour Eiffel splendide entourée des bâtiments magnifique qui vaut bien une petite photo.
Quatre jardins, quatre ambiances : profitez du vert au Square Ajaccio avec une vue proche sur la tour Eiffel près des Invalides ou de l’ambiance familiale et champêtre d’un ancien potager le Jardin Catherine Labouré, ou plus culturel avec le jardin des sculptures du Musée Rodin ou les jardins flottants Niki de Saint Phalle.

Dans le genre décalé et haut lieu de pèlerinage pour les fans de l’artiste, l’hôtel particulier de Serge Gainsbourg au 5 bis et 7 rue de Verneuil dévoile un hommage artistique avec une façade archi tagguée de nombreuses inscriptions et graffiti en tout genre.

 

La pagode, 7e arrondissement de Paris

Le cinéma la Pagode

Immeuble Lavirotte, 7e arrondissement de Paris

Immeuble Lavirotte

3 square Rapp,

Dans le square Rapp, un point de vue sur la Tour Eiffel entourée de magnifiques bâtiments 

L’hôtel particulier de Serge Gainsbourg...

L’hôtel particulier de Serge Gainsbourg…

L’hôtel particulier de Serge Gainsbourg...

Les Invalides, Paris 7e

Les Invalides…
Jardin Catherine Labouré

Jardin Catherine LabouréJardin Catherine Labouré

Les jardins du musée Rodin

La cathédrale de la Sainte-Trinité de Paris

La cathédrale de la Sainte-Trinité de Paris

 

 

Quelques adresses…

Côté déjeuner, j’adore le restaurant 144 Petrossian, adresse de luxe certes, mais qui propose un menu déjeuner accessible à 35 euros. Mon coup de cœur : l’OEuf Caviar. Un ravissement des papilles. Si j’ai envie d’une ambiance chic avec terrasse, j’opte pour le restaurant Les climats, un petit écrin de verdure pour les amateurs de bons vins de Bourgogne (une carte de 152 pages). Pour une vue imprenable sur la tour Eiffel, le restaurant les Ombres sur le toit du musée Branly offre une belle terrasse. Envie d’un japonais, l’un des meilleurs, discret et étoilé ? Direction Aida rue Pierre-Leroux. Pour une autre cuisine au bout du monde, traversons Beaupassage, le temple de la gastronomie pour Coya, situé dans une ancienne église et qui propose des plats fusion péruviens.

Pour une ambiance moins guindée qui offre une expérience culinaire gustative : l’Affriolé, un bistronomie rue Malar dont le menu est accompagné de mises en bouche. Très copieux et délicieux. Pour une petite salade à midi dans une ambiance plus jeune et décontracté le coutume café qui est aussi un torréfacteur. À noter : une bonne connexion wifi permet de travailler tout en prenant un thé et une pâtisserie comme leur carrot cake. Le matin, on fait son marché dans la rue Cler, rue principalement dédiée aux commerces d’alimentation. Sinon le jeudi ou le samedi matin, on se rend à celui du Marché Saxe-Breteuil avec en prime la vue sur la tour Eiffel.

Côté boutique, sur la place du palais Bourbon l’illustre fleuriste Moulié est une référence dans la fleur haut de gamme. Deyrolles, spécialisé dans la taxidermie est une institution : une boutique qui a des airs de cabinet de curiosités fait aussi office de « musée » pour les amateurs de la Nature. Un concept store pour la maison (mais aussi mode et épicerie fine) à des prix accessibles pour le quartier ? Direction le grand Comptoir, à l’esprit loft, rue du Bac. Vous aimez la culture mais ras le bol des musées poussiéreux ? Fluctuart est le premier centre d’art urbain flottant au monde qui valorise les pionniers du street art jusqu’aux artistes contemporains.

Mais vivement les soirées d’été, saison où le 7e dévoile tous ses attraits : balade sur les  berges de Seine, apéro champagne entre amis au très chic Le Faust situé au pied de l’esplanade des Invalides ou la péniche Flow Paris. Plus décontracté, Rosa Bonheur sur Seine propose un apéro plus ginguette sur le port des Invalides à l’ombre du pont Alexandre III avec parasols, chaises longues pour une ambiance à la bonne  franquette qui casse un peu l’image bourgeoise et coincée du 7e. Et pour la nuit, une soirée électro au bateau Concorde Atlantique où il est agréable d’admirer le coucher du soleil en sirotant un verre avec du bon son…
Qui a dit que le 7e n’était pas festif ? 🙂

 

 


Beaupassage par l’entrée rue du Bac

Restaurant Coya  

Deyrolle 
Le Bon MarchéMarché Saxe-Breteuil 

Marché Saxe-Breteuil 

Le fleuriste Moulié

Le restaurant et boutique Petrossian, Paris 7e

Le restaurant et boutique Petrossian

Restaurant Aida 

Le concept-store le Grand ComptoirLes éclairs au chocolat géant de la Maison Pradier

Les éclairs au chocolat géants de la Maison Pradier

Partages

Tu aimeras aussi...

Laisser un commentaire