Accueil Style T’es une princesse ? Déjantée en plus ? « Barone », va !

T’es une princesse ? Déjantée en plus ? « Barone », va !

by Glose
T’es une princesse ? Déjantée en plus ? « Barone », va !

Quand la marque Barone réinvente le blouson en cuir pour princesse dévergondée et chic.

Mon placard n’a jamais vu de blouson en cuir. J’ai failli lui en offrir une couleur chocolat en novembre dernier, histoire de varier un peu. Mais je me suis rabattue sur une doudoune gris-bleu. Le froid, le gel, la grêle, c’est plus fort que la mode…
Mais ça ne m’empêche pas de craquer sur ce look glam rock, bien au chaud planquée derrière mon ordi…

barone-02

1/ blouson + tutu= association gagnant-gagnant.
Dommage que je ne sois pas assez rock ‘n’ roll pour me pointer au bureau ainsi.

2/Vient ensuite le concept véhiculé par la marque : « De la débauche raffinée, du déjanté chic. Deux univers diamétralement opposés qui se réunissent. Le mélange des deux est Barone. Noble et décalée« .

On croirait qu’elle parle de Glose, non ?…
Deux raisons donc qui m’ont poussée à en connaître davantage sur la marque. 

 

Le blouson en cuir

Il est la pièce emblématique de Barone. Le choix est osé quand on se veut une collection chic et raffinée…
Idolâtré et éternel, le blouson en cuir est quand même connoté, lié à la contestation, puisant sa symbolique dans la rebelle attitude, traversant toutes les générations en quête de liberté. Ses plus fidèles ambassadeurs sont James Dean, Marlon Brando, Elvis Presley ou encore…  Guy Gilbert le prêtre. ça sent pas la flanelle tout ça. Ces illustres personnages véhiculent un esprit en opposition avec la noblesse et le luxe. Mais Barone revendique une certaine philosophie de l’attitude, celle d’une princesse dévergondée. D’où l’emprunt du titre de noblesse dans un esprit trash chic, luxe et décalé qu’elle s’est réapproprié en supprimant un « n ». Provoc’ Barone ? Oui quelque part en mariant des symboles antinomiques. La collection est adressée aux modeuses « aristopunk » en quelque sorte. Mais tout comme le motif « tête de mort », ces symboles de la rébellion font désormais partie des basiques de la mode…

Chic, rebelle et… identifiable. La marque est reconnaissable à cette singularité visuelle : les blousons Barone portent tous en guise de signature des écailles précieuses de la patte d’autruche.

Souvent recyclé, estampillé tendance, stigmatisé motard et bad boy mais aussi catalogué beauf, le blouson en cuir est une pièce assez casse-gueule à porter selon moi. Si tu n’as pas le mojo ni l’attitude qui va avec, il est plus raisonnable de s’abstenir de cette seconde peau. Elle est la « couche » de trop qui va révéler le ridicule-qui-est-en-toi. Pour les autres, la créatrice Sarah Abecassis a varié les couleurs, les styles, les coupes, les peaux et les matières de sa pièce maîtresse. Les blousons sont soit sobres, glam, bling-bling, à franges, mais tous avec l’immuable patte d’autruche et bien entendu chics. 
Et si le blouson n’est vraiment pas votre truc, il vous reste une dernière chance d’être une « barone » en adoptant les autres pièces de la collection.

 

Ce que j’aime chez Barone :

Les femmes ont cette aubaine : elles ont plus de latitude que les mecs pour porter un blouson en cuir. Imaginez un mec en blouson en cuir avec un bermuda ? No way, on est d’accord…

 barone-03barone-05

La tenue blouson noir+tutu poussin / La robe en cuir avec les bottes compensées et  ouvertes sur le devant

 

barone-06barone-07

La tenue blouson avec un bas décontracté / L’ensemble mais aussi surtout le short

 

barone-04

Esprit aristo n°1

 

barone-08

Esprit aristo n°2

 

 

Un petit mot sur la créatrice :

Après un passage chez Jean-Paul Gaultier qui lui donne le goût de la « Haute Couture Trash » et une fonction de chef de produit chez Chanel en 2011-2012 qui lui permet de perfectionner sa maîtrise du cuir et des peaux, Sarah Abecassis, 25 ans lance sa première collection et sa maison qu’elle baptise Barone, titre évocateur qui rappelle la noblesse et la qualité d’exception des matériaux qu’elle utilise. Elle mise sur le « Made in France », le savoir-français artisanal pour apporter une qualité supplémentaire à sa marque. Contre l’idée de mass-market, elle veut une seule boutique Barone à Paris, mais n’est pas opposée à être exposée dans des concepts stores et développer dans la foulée les boutiques à l’international en gardant cette idée d’une seule boutique par ville.  » Je n’ai pas envie d’avoir une boutique à chaque coin de rue. »
Et pourquoi le cuir ? Parce que c’est une :
1/Matière qu’elle affectionne
2/Aucune marque a basé sa collection sur cette matière.
3/C’est une pièce qu’on ne jettera jamais, intemporel, qui vieillit avec nous. Le cuir se met en scène par les habitudes du corps, qui inscrit la mémoire des gestes dans ses plis et ses éraflures.

A savoir : utiliser la patte d’autruche ce n’est pas banal (qu’elle a détourné de la maroquinerie), mais en plus la créatrice exploite le cuir de saumon (voir le haut de la robe ci-dessous).
Prochainement, elle songe à une collection « homme » et à étendre sa gamme en rajoutant des pièces textiles où elle mélangera la laine et le cuir, la patte d’autruche, etc.

 

———–

Boutique éphémère
du 7 au 31 mars 2013
ouverture de 10h00 à 20h00
16, rue Saint Roch • 75001 PARIS
Métro Tuileries (ligne 1) ou métro Pyramides (lignes 7 et 14)

Retrouvez toute la collection sur le site Barone

 

 

 

Photos de la soirée de lancement

Lors de la soirée de lancement, j’ai pu toucher et constater la souplesse et la qualité du cuir et la fameuse patte d’autruche…

barone-09barone-10

 

 

barone-11

 

barone-12

 

barone-13barone-14

Le haut de la robe est faite avec du saumon… eh oui…

 

barone-17

 

barone-16

 

barone-19

 

barone-18barone-15

 

barone-20

 

barone-24

 

barone-23

 

 

barone-22

 

barone-21

 

 

Partages
2 commentaires
0

Tu aimeras aussi...

2 commentaires

Justine Paper 12 mars 2013 - 21 h 02 min

Plutôt canon j’aime beaucoup !
Belle réinterprétation d’un classique rock’n’roll !

Répondre
Glose 16 mars 2013 - 13 h 25 min

Oui ! Souhaitons-lui bonne route à cette toute jeune créatrice !

Répondre

Laisser un commentaire