Accueil Paris par arrondissementQuoi de neuf à Paris ? Spectacle : « JUNGLES » au théâtre de Chaillot

Spectacle : « JUNGLES » au théâtre de Chaillot

by Glose

Théâtre National de Chaillot, 20h30

Jungles

Invitée par une amie, je suis allée en aveugle voir le spectacle Jungles.
Le topo officiel : « Dans le sillage de Cocorico, Patrice Thibaud propose, avec Jungles, de dévoiler « l’homme sauvagement civilisé qui est en nous ». Et d’en rire ».


J’en suis ressortie surprise et surtout… impressionnée. J’avoue, je n’ai pas le rire facile, mais quelles performances d’artistes ! Avec une économie de mots, une répétition de phrases exclamatives poussée à l’extrême (Dis donc!, Aie ça fait mal!, Oh la la !, etc.), et la maîtrise impeccable de l’art de la pantomime, les comédiens réussissent leur pari : montrer notre part de bestialité refoulée. Le tout savamment orchestré par les sonorités d’un piano accompagné d’une trompette (les deux instruments sont joués par la même personne !) qui rythment certaines séquences en lui apportant une touche d’onirisme inattendue.

En s’appuyant sur des situations banales comme manger, dormir, séduire, les comédiens font ressortir les tics et attitudes qui s’apparentent plus au monde animal. L’interprétation de la parade nuptiale est la plus flagrante. Pour preuve, le « riromètre » est à son maximum dans la salle.
Le mimétisme, parfois troublant, fait frémir. Palpitations et hilarité garanties quand vient le tour de l’Animal de reproduire les bizarreries et autres attitudes appartenant uniquement au genre humain. La pièce en sort grandie. Humaniser l’animal apporte une certaine poésie et une légèreté habile qui évite de tomber dans l’humour facile et gras. Un travers auquel l’auteur a échappé en évitant de se contenter de lister nos comportements bestiaux.

Chapeau bas au grain de folie de Patrice Thibaud qui insuffle à ses compagnons un ton et une démesure digne des grands comiques du siècle passé.

Désormais,  vais plus me gratter plus de la même manière…

Distribution :

Ecriture de Patrice Thibaud
Co-mise en scène de Susy Firth, Michèle Guigon et Patrice Thibaud
Avec Lorella Cravotta, Philippe Leygnac, Patrice Thibaud

Du 5 au 22 janvier au théâtre Chaillot :  ah dis donc… c’est bien bête…

http://theatre-chaillot.fr/

Partages
2 commentaires
0

Tu aimeras aussi...

2 commentaires

kimiko 28 janvier 2011 - 10 h 19 min

Dans le genre spectacle poil gratter….
La rencontre improbable du Mime Marceau, de Tarzan et de Louis de Funes.
Et ça fonctionne!
Vous ne regarderez plus jamais comme avant les gens qui vous entoure.
Ah la scène de la parade nuptiale. Troublante de vérité.
ça donne envie de relire Les grands Singes de Will Self.

Répondre
Glose 28 janvier 2011 - 10 h 30 min

Bien vu la référence à Will Self 😉

Répondre

Laisser un commentaire