Home Life La petite fille et la cigarette

La petite fille et la cigarette

written by Glose 17 mai 2011

En ces temps de délation et d’ambiance délétère, j’ai repensé à ce « Little Big roMan ». Vous n’en avez sans doute jamais entendu parler, il est temps de réparer cette défaillance culturelle.

Ce titre de roman me rappelle une courte scène dans un épisode de Sex and the City. Si ma mémoire est bonne, il s’agit d’un épisode où l’héroïne Carrie Bradshaw obsédée à l’idée de rencontrer l’ex-femme de Mister Big, réussit à obtenir un entretien avec elle. Cette dernière se révélera belle, intelligente et … éditrice. Déstabilisée face à son charisme, Carrie   lui soumet une intrigue de roman farfelu et politiquement incorrect : un conte moderne avec une petite fille à la cigarette. (Après La fille aux Allumettes, on pouvait s’y attendre, Non ? Bon…). Bien sûr, c’est ridicule, mais l’éditrice est emballée…

Voilà pour l’anecdote hors sujet… je n’ai pu résister. Pardon !

Revenons au roman qui met en scène deux histoires parallèles.
1) Celle d’abord d’un condamné à mort qui réclame une dernière cigarette, ce qui est permis par la loi, mais interdit par le règlement de la prison. Je vous laisse imaginer les situations ubuesques qui va en découler.
2) Puis celle qui m’intéresse : un quadragénaire détestant les enfants aimant promener son chien Sarko dans une ville hyper polluée, fume une cigarette en douce dans les toilettes de la mairie dont il est employé. Manque de bol, il a oublié de verrouiller la porte et une petite fille le surprend, le pantalon sur les genoux. Dès lors, il se voir accuser d’agression sexuelle et traduit devant les tribunaux… où les jurés sont des mômes. Étrange ? J’ hésite  entre une réponse du genre : « Après tout, la vérité sort bien de la bouche des enfants »  ou  encore  » Simple allégorie d’adultes dont le jugement est  provoqué par l’émotion et non par le raisonnement« .
Riez jaune, après tout, ce n’est qu’une vue de l’esprit, une projection de notre société, un monde parallèle à tout juste quelques degrés différences. Impensable ? A vous de juger…

Écrit comme un roman d’anticipation grinçant et satirique, il laisse la désagréable sensation que le futur n’est pas demain, mais là, maintenant. Dans cette cité, où les enfants sont rois et font la loi (Merci Dolto, ces nabots auront  notre peau ! ), la pédophilie -terme trop doux- devient « Crime contre l’enfance ». Et bien entendu, fumer en est un aussi. « La société sombre sous les coups de la bêtise humaine, s’enfonce dans le voyeurisme sordide et le crétinisme des masses » analyse la blogueuse Amanda Meyre.

L’histoire se déroule à Paris, mais on sent comme un souffle venant des States avec cette obsession d’un monde sans péchés et sans tabac. L’écriture mettant en scène les dérives de notre société, se veut caricaturale. Seulement le traitement est tellement juste, qu’il en devient monstrueusement réaliste. La tyrannie administrative révèle des jugements saugrenus, inflexibles, le peuple vindicatif demande la peau de celui qui se trouve dans l’arène. Effrayant.

On est en plein justice spectacle, ça vous rappelle quelque chose ?

La petite Fille et la Cigarette par Benoit Duteurtre
Prix éditeur : 17 euros – Prix Fnac.com : 16.15 euros
Nombre de pages : 218 pages ISBN : 2213624895

Partages

Tu aimeras aussi...

  • Survivre parfois

    • Gloseblog

      C’est-à-dire ?

  • Franck Parisot

     Je vais le lire

    • Gloseblog

      Je ne suis pas étonnée 😉

  • As Avocat

    interesting!!