Home Life Shooting avec l’artiste Pierre-Marin Delaisi

Shooting avec l’artiste Pierre-Marin Delaisi

written by Glose 31 octobre 2017
02-shooting-pierre-marin-delaisi

Un beau jour sur Instagram, gît une demande de message privé. Un certain Pierre-Marin me propose de poser pour lui.
– AHAHAHAHA…

Je ris toujours en lettres capitales, oui. Et jaune.
Sutout quand un homme me propose de poser pour lui. Je suis un peu sur la défensive. Ça me rappelle ce jour où j’avais 21 ans. Un homme me sollicita dans la rue pour un shooting. Il me donna rendez-vous une semaine après dans un café à l’angle du métro Lamarck-Caulaincourt pour en parler. J’avais dès lors demandé à mon cousin de m’accompagner. Il nous montra son book, que des filles en sous-vêtements, une lumière crue, aucune velléité artistique ne s’en dégageait. Mon cousin resta perplexe. Dès le lendemain, son numéro était au abonné absent, le mec avait disparu.
Moralité : faites-vous accompagner 🙂


○ Pierre-Marin Delaisi ○


Pierre-Marin, bien que j’aime beaucoup son univers pop et coloré, je lui ai d’abord répondu :  » Vous faites erreur jeune homme, je ne suis pas mannequin ». Vu les bombasses qui étaient sur sa galerie Insta…
Mais il m’a rassuré et m’a proposé de boire un verre. Cette fois-ci, je suis venue sans mon cousin. 20 ans ont passé, mon intuition s’est affinée et surtout Instagram est arrivé. Une vitrine qui offre une bonne garantie ou pas. Chez Pierre-Marin, elle était fournie et créative. Mais en googlisant Pierre-Marin, je tombai aussi sur cet article de Kombini :

« À travers des portraits pop, Pierre-Marin Delaisi détourne les clichés féminins imposés par la pub« 

Il aurait pu s’agir, c’est vrai, d’un usurpateur de compte mais mon intuition n’a pas allumé les warning.
Et j’ai bien fait d’accepter de le rencontrer.
Il m’a proposé de figurer dans sa prochaine expo fin janvier.
La classe.
La grande
LA GRANDE CLASSE !

À 10 ans je n’aurais jamais imaginé qu’à 40 ans on voudrait me prendre en photo en vue d’une expo à Paris. #fierté
Comme quoi, il n’y a vraiment pas d’âge et tout peut arriver…
Et qui sait ? Peut-être qu’à 73 ans moi aussi je serais mannequin lingerie comme Laurren Hutton ?

Bref. En attendant de me voir à 70 balais en petite tenue Chantal Tomass sur les panneaux d’affichage, en guise de teasing, voici quelques screenshots de stories Instagram, le média de notre rencontre et la photos finale à peine dévoilée. Je tease 🙂
La version finale sera une vraie création unique : Pierre-Marin repeint sur ses portraits pour en faire de vrais tableaux uniques. Je n’en dis pas plus pour le moment, sinon je n’aurais plus rien à dire dans le prochain article consacré à l’expo 🙂

Alors rendez-vous fin janvier 2018 à la galerie Simon et Roth au 11 rue Chapon dans le 3e  ?
On vous attend !

 

 

 

○ Informations ○


Infos : Pierre-Marin Delaisi
Instagram : pierremarindelaisi

 

 

Les stories…

05-shooting-pierre-marin-delaisi

Je suis la fille du Joker…

 

 

04-shooting-pierre-marin-delaisi

 

La version presque finale…  à découvrir à Paris début 2018

01-shooting-pierre-marin-delaisi

Partages

Tu aimeras aussi...