Home Carnet parisien No glu et no champ’ pendant 1 mois…

No glu et no champ’ pendant 1 mois…

written by Glose 11 novembre 2014
no-gluten01

Mais pas sans plaisir… (bonnes adresses incluses)

no-gluten01
 ►1 mois sans gluten et sans champagne pour quels résultats ?

Tout a commencé dans les vestiaires de ma salle de gym. Avec une directrice commerciale et un pantalon.

Une femme de l’âge de ma mère qui me considère tout autrement depuis que je suis sortie des douches en sautillant puis en réalisant un vol plané à oualpé sous ses yeux effarés, bloquée au sol, tenant désespérément de retrouver un peu de dignité. (oui allez-y moquez vous…)
Depuis, une relation obscure et étrange nous lie…
Non je déconne.
Mais par compassion, elle m’a révélé ses « secrets girls » pour que mon pantalon arrête de me faire ressembler à l’enfant illégitime de Bibendum : une détox. 2 mois sans blé pour démarrer ensuite un régime. Recommandé par sa diététicienne. Et sans alcool. Enfin, 2 verres par semaine sont permis. On est en France. Adaptation, quoi.

En fait, plus que d’adopter un régime, j’en avais marre d’arborer un ballon de baudruche à la place du ventre.
◄ Confidence pour confidence : ♪♫ j’ai des intestins très très paresseuuuuuuuuuuuuux ♫.►
Voilà, c’est dit. AVEC CLASSE et en MUSIQUE.
De là découlent, pas mal de petits et gros ennuis.
– Souvent constipée, ballonnée (bon ça j’ai déjà dit). Au point d’avoir un ventre en béton et gonflé comme une femme enceinte de 3 mois.
– Je mange la même chose et même quantité que mes amis en vacances, eux vont bien, moi je suis gonflée et constipée.
– Infections urinaires (pantalon souvent serré)
– Sensation de subir les caprices de mon ventre perturbé, donc 1 fois sur 2, de mauvaise humeur je suis.
– Le sport ne suffisait pas à retrouver un certain bien-être

Donc non pas pour suivre une certaine mode, j’ai voulu tester un mois sans gluten pour voir si l’arrêt aurait un effet sur mon organisme et pour détoxifier (20 ans d’alcool et de baguettes de pain).

Oui j’aurais dû aller voir un gastro-entérologue, mais j’ai consulté 3 médecins auparavant :
– Une m’a recommandé des probiotiques à prendre pendant 1 an pour reconstituer la flore intestinale. J’ai arrêté au bout de 6 mois. Pas vraiment d’effet.
– Une autre de manger équilibré : des fibres et légumes tous les jours. Ce que je faisais déjà donc merci au revoir.
– Et le meilleur pour la fin, mon médecin traitant :  » Non mais vous les femmes, vous avez toujours mal au ventre. Les hormones, toussa, c’est normal d’avoir le ventre gonflé. » Merci pour ce moment.
(Remember : lire l’épisode avec les punaises) 

Sinon, depuis des années, j’ai tout essayé : le charbon, les pruneaux d’Agen dès le matin, les huiles essentielles (gingembre et mandarine dans du miel le matin), des gélules de triphala commandées en Inde, des tisanes spécial ventre plat, arrêt de la pilule contraceptive, des All-bran pas bons le matin, des médocs sur ordonnances, etc.
Pendant ce mois d’octobre, j’en ai profité pour supprimer l’alcool et tant qu’à faire éviter au max de mélanger glucides et protéines.

 

 ►1ere semaine

Gueule de bois. Non mais la blague.
Je suis fatiguée, je n’arrive pas à me lever le matin (enfin pire que d’habitude). Paraît que c’est l’effet détox d’alcool. Bon. Je suis fatiguée au sport. je n’y arrive plus. Alors je trouve refuge dans le chocolat (attention parfois, du gluten se sache alors qu’il a rien à faire là).  Sinon, on s’aperçoit vite lors des courses qu’on est envahit de produits avec gluten : protéine de gluten, fibre de blé, trace de gluten, semoule de blé, fariné de blé… toutes les dénominations inscrites sur les étiquettes. Manger sans gluten m’apprend à devenir une investigatrice de choc : tout vérifier, lire, scruter la moindre trace de blé.
Je constate aussi que la vie sans gluten a un coût. Les produits sont plus chers et il vaut mieux cuisiner soi-même le plus possible, (même dans les sauces et le bouillon de poule on peut en trouver). Le matin fut le moment le plus difficile. Fini les spécial K. Place aux fruits, bananes, kiwis, jus de citron, tartines de sarrasins beurrées, yaourt au soja, chocolat et gâteaux sans gluten. Si Monoprix a un rayon gluten-free, chez Naturalia, dommage que ce soit éparpillé alors qu’ils ont plus de choix. Et comme j’aime pas chercher… Sinon, à voir sur ce site : http://www.gourmetsansgene.com/
Constat : plus d’effet de ballonnement et d’aérophagie.

naturalia01

4 articles pour 16,34 €  au total chez Naturalia… 

 

 ►2e semaine

Effets inattendus : je dors moins. J’ai moins besoin de dormir alors que je suis une grosse dormeuse. Mais je n’ai pas de fatigue le lendemain. J’ai besoin de 8-9h de sommeil, j’en dors 6. Quid de l’effet entre l’alcool et le gluten ? Je ne saurais savoir.
Je trouve mon teint plus clair, me sens plus légère.
J’ai augmenté ma consommation de riz. J’ai testé les pâtes sans gluten de Gerblé, mais c’est vraiment pas bon… presque beurk.

gerble01

Tout est bon sauf les spaghetti…

Constat :  je suis passée de 1-2 /semaine à 4 fois /semaine à la selle. Me se sent plus légère. Mais c’est vraiment anti-social de ne pas boire en soirée. Le regard est parfois lourd quand on commande un coca ou un jus d’orange en soirée. Mais je n’ai jamais autant été si fraîche les lendemains. Du coup les sorties sont moins synonymes de lendemains difficiles. Et je ne baille plus en journée.

 

 ►3e semaine

Un vrai décollage eu niveau du sport. Pendant, 1 an, si j’ai bien senti que le sport me faisait du bien au moral, je vois une vraie différence avec le régime sans gluten : tout est plus facile, je suis moins essoufflée, je me sens plus légère. Je retrouve une certaine forme.
Je dois ralentir sur ma consommation de chocolat et galette de maïs, mais je me sens plus plate avec 4 carreaux de chocolat que 2 morceaux de pain engloutis. J’ai la sensation que mon corps passe moins de temps à digérer comparé à avant où j étais souvent lourde.
Constat : mon ventre me prend moins la tête (moins préoccupée par ma digestion) et j’ai l’esprit plus libre pour penser à autre chose.

 

 ►4e semaine

Je me mets à tester les restos et endroits sans gluten. Il faut savoir qu’à Paris, il existe pas mal d’établissements pour manger sans gluten. Mais on est bien mieux lotis à l’Est. (10-11e). J’ai testé le pain sans gluten (à la Boulanger Chambelland et à Thank you deer, voir ci-dessous). C’est vraiment pas bon. C’est humide et spongieux à l’intérieur, le goût vraiment bof. La parade : le griller et tartiner de confiture ou du beurre. Et là ça passe. Y a vraiment des progrès à faire en matière de pain à base de farine de riz…

boulangerie-chambelland-03
Constat : 5 fois aux toilettes. 

 

►5e semaine

C’est fini.
Mais je n’ai pas envie de revenir au gluten, je me sens tellement mieux. En revanche, manger une pizza ou un carrot cake de temps en temps, oui 🙂
Même combat pour l’alcool, il m’attire moins. Je me demande comment je vais m’en sortir lors de mes prochaines soirées mondaines. Chez des amis, j’ai bu un verre de Gewurztraminer. J’ai fait la grimace. Enfin, je n’ai pas remarqué, on me l’a dit. Idem avec un autre verre de vin blanc. Je pense que je vais en profiter pour passer au vin rouge qu’on dit bien meilleur pour la santé.
Si les débuts du régime sans gluten sont contraignants, on comprend vite où est l’intérêt pour le corps…
Et puis je suis tombée sur cette interview « Eating well » sur le site de Garance Doré qui m’a conforté dans mon choix :

Extrait :

M: On trouve du gluten un peu partout. Il y en a dans les sauces, les dips, les boissons, presque tous les produits transformés. Pourtant, pour la santé, il vaut mieux s’en passer. Pour le pain et les gâteaux, c’est inutile, on n’en a pas besoin. Alors pourquoi l’utiliser ? Les gens qui ne pensaient pas être allergiques au gluten quand ils ont commencé notre programme se portent aujourd’hui beaucoup mieux sans. Ils se sentent moins gonflés, moins lourds.

J: C’est glu-ant. Dans notre société moderne, les gens ont une très mauvaise digestion : à cause des antibiotiques, de la suralimentation, du manque d’aliments sains, des pesticides… et c’est quelque chose dont on a abusé. Pendant longtemps, le pain a constitué une grande partie de l’alimentation, mais à l’époque, on le préparait différemment, depuis le blé a été dénaturé, standardisé, on mange tous la même chose. En aidant les gens à se sevrer de leur dépendance au gluten, on les ouvre davantage aux légumes.

On peut sur-consommer du gluten. Difficile de sur-consommer du fromage ou du beurre. Le problème des céréales à base de gluten, c’est qu’elles génèrent un sentiment de bien-être qui favorise leur surconsommation, et en plus, on en trouve partout.

Constat : 6 fois aux toilettes…

 ►Conclusion

La question que vous avez tous au bout des lèvres : « As-tu maigri ? »
Non.

Bien que certains le pensent mais en fait j’ai seulement dégonflée. J’ai donc le ventre plus plus plat. Mais ayant remplacé le blé par le chocolat ajoutés à la consommation de gâteaux sans gluten légers et délicieux, ce n’est pas une mince affaire. Et puis il faut savoir que la plupart des aliments farineux sans gluten sont remplacés par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. (bad news). Mais je n’ai pas grossi. (Good news). Et surtout, je me sens beaucoup mieux dans mon corps et moins fatiguée. On croit que j’ai maigri. Et comme les régimes sont souvent des questions d’apparence entre autre… alors mission accomplie 🙂
Pour ce qui est de l’alcool, si je peux éviter… je n’aurais jamais dit ceci il y a deux mois. Mais voilà, je me rends compte que ce n’est pas innocent.

Je ne suis pas allergique certes, mais sans être médecin, je pense que j’ai une sensibilité. Je pourrais aller consulter mais les 3 que j’ai vus m’ont amplement suffi. Et puis surtout, j’ai bien l’impression que mes années de constipation ont été réglées en 1 mois, sans aide, ni médicament. Ce qui me donne de plus en plus envie de m’intéresser aux bienfaits d’une alimentation saine, au « mieux manger » pour améliorer ma forme, mon transit, ma peau, mon sommeil, ma fatigue, etc.
Alors sur les internets, les médecins nutritionnistes vous diront que c’est dangereux si on est pas allergique, il faut être suivi. Alors questions : « Dois-je aller consulter un médecin quand je pars un mois en Asie ? Parce qu’ ils ne sont pas trop gluten. D’ailleurs, sont-ils malades de ne pas manger du blé mais de la farine de riz  ? ». On est en France : faudrait pas que les boulangeries et pâtisseries mettre la clé sous la porte, on aurait l’air de quoi ? Et quel seraient les impacts de l’arrêt du gluten pour l’industrie agroalimentaire  ?
Vous avez 4 heures.

 

 

Les adresses parisiennes « No gluten »

 

Bears & raccons

100% sans gluten – 21, rue Richard Lenoir – 75011 Paris –  www.bearsandraccoons.com

Mon sandwich tient la route, c’est même bon. L’endroit est sympa, avec épicerie incluse. C’est tenu par des petits jeunes vraiment sympas. Rien que pour l’accueil, on a envie d’y retourner. Et pour le cookie aussi. Non vraiment, bonne adresse.

bears-raccoons-no-gluten01 bears-raccoons-no-gluten02 bears-raccoons-no-gluten03

Boulangerie Chambelland

100% sans gluten- 14, rue Ternaux, Place du village Popincourt, 75011 Paris. http://www.chambelland.com/

Les pâtisseries sont bonnes,  le pain vraiment bof mais la focaccia meilleure. L’accueil moyen. Il y a du monde aussi un peu. Mais bon.

boulangerie-chambelland-02

boulangerie-chambelland-01

boulangerie-chambelland-04

 

Thank you, my deer

112, rue Saint Maur – 75011 Paris – http://www.thankyoumydeer.com/

Bon. Je n’ai pas aimé les tartines. Ils auraient dû griller le pain. Sinon j’ai adoré leur granola.

thank-you-my-deer-06

thank-you-my-deer-01 thank-you-my-deer-02 thank-you-my-deer-03 thank-you-my-deer-04 thank-you-my-deer-05

 

Helmut New Cake

100 % sans gluten – 36, rue Bichat – 75010 Paris – http://www.helmutnewcake.com/

J’ai dégusté une pâtisserie (ci-dessous) et un cheesecake, c’était léger et exquis. Un rêve. Le lieu est petit et moyen question déco mais je reviendrais pour les pâtisseries.

no-gluten01

 

Pur, etc.

Plats sans gluten – 24 rue des Jeûneurs 75002 paris –  http://www.pur-etc.fr/

Très bon, goûtu, locavore, écolo. Parfait. On reviendra.

pur-etc-01 pur-etc-02 pur-etc-03 pur-etc-04

 

A faire prochainement : le restaurant No glu, café Pinson et cie.

 

Partages

Tu aimeras aussi...

  • La Parisienne du Nord

    Question ballonnements et intestins paresseux, je suis comme toi. Ah les pruneaux et le All Bran, ça me rappellr mon enfance. Sans compter la cuillère d’huile d’olive à jeun! 🙁
    Comme toi, les médecins n’ont eu aucune solution pour moi, à part me proposer des sachets de poudre qui n’avaient aucun effet sur mon transit! 🙁
    Je ne mange quasiment pas de pain pourtant. Toutefois, je suis fan des pâtes. Ça ne m’aide pas.
    Pour ce qui est du pain sans gluten, je ne connais que celui de Noglu et c’était vraiment bon, comme un gâteau.
    En tous les cas, ton expérience est très intéressante et donne à réfléchir sur ses habitudes. Merci pour ce partage! 🙂

    • glose

      J’avale des baguettes entières. Donc assez hard de se déshabituer du pain. Après, le gluten est partout, même là où tu le soupçonne pas 🙂
      C’est toujours un test à faire. Les médocs sur ordonnances n’ont pas donné grand chose et quand j’arrêtais le traitement on revenait à zéro.
      Ok, tu m’as convaincue d’aller à No Glu, j’ai hâte de goûter un vrai bon pain !
      Oui, tout ça me laisse perplexe sur la manière dont on s’empoisonne au quotidien. On ne doit pas prendre l’alimentation à la légère… un changement de régime alimentaire évite de passer par des médoc pour améliorer sa santé. ça laisse songeur…

  • Le blog de Lili

    C’est impressionnant comme retour d’expérience !
    J’ai fait deux fois les tests sanguins d’intolérance au gluten. Il y a plusieurs indicateurs. L’un d’eux, la 1re fois, était douteux. La gastro-entérologue était quasi sûre que tout serait positif et la liste des aliments interdits l’avait catastrophée. Je mange pas mal de légumes, peu de pâtes & Cie mais ne suis pas de régime no glu.
    Par contre, zéro alcool, je n’aime pas ça 😉 On me regarde parfois comme une E.T. mais, souvent, ça va 😉
    On dirait que tout ça t’a réussi en tout cas !!

  • Mathilde Fert

    Tiens Tiens j’ai l’impression de lire mon adaptation au no-gluten!
    Içi pas d’allergie ni vraiment intolérante mais intestin très paresseux, les médecins sont mal formé sur la nutrition, même les nutritionniste sont souvent a coté de la plaque!

    J’ai fini par allez voir une naturopathe! Miracle! Elle m’as redonner les bonnes bases pour manger sainement et arranger mon transit et intestin!
    Elle m’as expliquer que les aliments comme la viande, les féculent, les produits laitiers devais être consommer qu’une seule fois dans un repas et isolé les uns des autres (exemple si je mange une salade et ensuite un steack ben j’évite les pomme de terre et prends plutôt des légumes, et dessert des fruits ou crème dessert a base de lait de riz ou soja etc…)
    Ces aliments (protéines, féculent, gluten etc…) sont comme de la colle pour les intestin, ils recouvrent les parois et empêche la flore intestinale de faire son job d’où le transit pourri et souvent le foie qui s’enflamme!

    Alors au delà d’éviter le gluten ( et non interdire car elle me disais que ce n’était pas la grande mort si je m’autorisais un bout de pain avec mon fromage de temps en temps même si valais mieux mettre le fromage dans la salade plutôt…) j’essaie de faire attention à l’équilibre de mon repas et de voir comme il est constituer:

    alors pour le matin:
    Un verre d’eau chaude (filtré ou en bouteille)

    Fruit de saison+ fruits sec (baie de goji) +oléagineux prétrempé une nuit ( noix
    noisettes tournesol amandes lin courge
    En smoothie ou en lait, avec des graines non moulus pour obliger a
    mâcher ce qui déclanche la libération de la bile dans l’estomac

    Ex: une poignée de cajou(non trempé)+ une portion de fruit (ananas) + une poignée de goji

    Tisane, thé jus, jus de légumes pollen frais, jus vert ( 1 verdure+1 fruit+ un peu d’eau en lait ou smoothie)

    Repas: supprimer les gluten (blé seigle orge…)
    Diminuer le soja (indigeste)
    sans gluten : quinoa, sarrazin

    pour les protéines voir sur santé globale => astuces santé a droite => protéines vertes

    épices curcuma frais (anti inflammatoire, anti oxydant etc…)

    mariages heureux:

    Fruit+oléagineux
    légumes+ oléagineux
    verdure+fruit
    féculent+légumes
    protéine végétale/animale/lait +légumes

    Mariages malheureux:

    Féculent+fruit
    féculant+laitages
    féculent+ protéines/viande/laitage
    laitage+protéines animales

    Voilà pour mon expérience, merci d’avoir partager la tienne! Et tes bonnes adresses ou marque! 🙂