Accueil J'ai testé J’ai testé les repas régime à domicile « Kitchendiet »

J’ai testé les repas régime à domicile « Kitchendiet »

by Glose
J’ai testé les repas régime à domicile « Kitchendiet »

Ou plutôt le rééquilibrage alimentaire proposé par KitchenDiet.
Ces derniers temps, on entend surtout parler de « rééquilibrage alimentaire » durable pour désigner un « régime ».
Une nouvelle problématique liée à l’environnement ?
Non.
Quoi que*...
Une nouvelle formule tendance lancée par les marketeux pour parler régime tout bêtement ?
Honnêtement, il existe une vraie différence entre les deux. Le RA consiste à adopter un mode de vie sain en changeant son alimentation sur le long terme, en mangeant de tout, ce qui n’est pas le modus operandi d’un régime à proprement parler. À vrai dire, « faire un régime » sous-entend souvent un régime alimentaire contraignant (voire farfelu) sur une courte durée et impensable sur le long terme plutôt que d’adopter des nouvelles habitudes alimentaires à vie. On en a tous fait sans le nommer du rééquilibrage alimentaire, non ? On est tous des Monsieur Jourdain de la diète 😀

———————————————–

* On privilégie les aliments frais à faire cuire soit-même plutôt que des plats industrialisés.

○ Pourquoi je voulais perdre ? ○


Je me suis décidée à acheter une balance après 7 ans sans. C’était dans le cadre de ces repas régime à domicile. La pesée a été comme un électrochoc : j’ai pris 5 kilos depuis mai. Beaucoup d’excès ces 2 derniers mois qui ne pardonnent pas : dîners riches à minuit, brunch tous les matins avec bacon, œufs, pois chiches, cheesecake (quasi la moitié du gâteau le matin), boire à tous les apéros, etc.
Bref, le voyage en Écosse a bouleversé mes habitudes alimentaires. Et le début de l’été parisien aussi. Et puis sans m’en rendre compte j’ai continué à prendre. Et un jour je me suis levée en me disant pourquoi cette jupe portée 3 mois avant était trop large et maintenant serrée ? J’avais pris 5 kilos en l’espace de 2 petits mois… horrible.
Je veux perdre non pour ressembler à une fille de magazine mais pour me sentir bien, retrouver mon poids de forme. Je sais que mon corps – à moins de participer à Kho Lanta et encore – ne reviendra plus à 43 kilos. Mais atteindre les 50-51 kg me permettrait de ne plus être boudinée dans mes vêtements et me sentir bien. Là à 56 kilos, mes fermetures éclairs font la grève et mon « airbag » ventral s’est bien déployé …
J’ai débuté le programme dans un contexte particulier : je dors mal (donc on a plus « + » faim),  lors de ma semaine de PMS et j’ai quelques contrariétés au bureau. Donc pas dans un contexte très serein, ce qui est fortement déconseillé car le stress déclenche une hausse de cortisol qui stimule le métabolisme des lipides et des glucides. En revanche, j’ai choisi une semaine, sans événements blog, weekend entre amis, anniversaires, etc.

 

○ Le programme Kitchen Diet ○


J’ai lu les instructions et elles restent assez larges. Perso, j’aurais aimé plus de détails.
Les particularités :
> Les plats Kitchendiet sont des plats frais cuits sous vide à basse température pour une restitution optimale des textures et des saveurs des aliments. Contrairement à l’appertisation des plats industriels qui surcuit et dégrade les ingrédients, leur méthode préserve le croquant et la saveur des légumes.
> Les recettes sont concoctées par un chef 2 étoiles Michelin à Menton et cuisinier de l’année Gault Millau 2009. Son nom : Mauro Colagreco.
> La livraison des plats préparés (dates de péremption à respecter ou  plats à congeler) se fait en une seule fois. Ils  se réchauffent en 2 minutes au micro-onde. Moi qui n’aime pas faire la cuisine et réfléchir à ce dont je vais manger, c’est parfait.
> Livraison pour 6 jours de repas, le 7e étant la « journée libre » (à placer quand on veut) pour être autonome et gérer les repas.
> Durant le programme, on est suivi par une diététicienne pour appréhender nos mauvaises habitudes alimentaires

Les grands principes :
> Manger de tout en quantité raisonnable sans dépasser 1200 calories par jour environ
> Pas de pain pour les femmes (les hommes ont droit à 30 g le matin, à moins d’être sportive…)
> Pas d’alcool (ou un verre une fois par semaine)
> Pas de matières grasses (remplacé par des épices, échalotes)
> Privilégier les aliments naturels, non emballés, bannir sucres raffinés, plats cuisiné,trop de sel
> Avec Kitchen Diet, vous avez une journée de libre pour cuisiner vos repas selon la méthode.

 

 

—————— Le contenu d’une semaine———————-

1 semaine complète du programme KitchenDiet : 12 plats, 6 petits-déjeuners, 6 collations, et 6 desserts.
1. Navarin d’agneau, légumes du midi et sa polenta
2. Filet de poulet, flan de courgettes, champignons sautés et son jus d’estragon
3. Velouté de butternut et ses St Jacques au lait de coco
4. Soupe Thaï aux crevettes et petits légumes à la citronnelle et lait de coco
5 Boulettes de bœuf, duo de riz blanc et sauvage, compotée de tomates.
6. Boulettes d’agneau & son flan de courgettes aux pois chiche cuisinés
7. Dos de Saumon et jus au paprika, lentilles vertes et blondes aux petites carottes et oignons
8. Tagine de légumes à la Marocaine et ses boulettes au bœuf
9. Linguine et son caviar de tomates et thon aux zestes de citron
10. Terrine de poissons, rougail de tomate et artichauts façon barigoule
11. Pavé de Cabillaud, artichaut poivrade, flan de brocolis, crème d’écrevisse
12. Filet de Poulet mariné au curry rouge, petits légumes et son trio de riz (relevé)
+
2 packs de 4 petits déjeuners
► Pancake nature (4 sachets de 2)
► Tant de grammes de Muesli au chocolat issu de l’Agriculture biologique
2 Packs de 4 collations
1. Cookies aux pépites de chocolat
2. Muffins au citron
2 Packs de 4 desserts
1.Dessert frais Pomme-Fraise
2. Dessert frais Pomme-Mirabelle

Ma journée type :

Petit déjeuner : muesli KD + fromage blanc 0% (100 grammes)
Déjeuner : plat KD + 1 carreau de chocolat + 1 fruit (pastèque ou nectarine)
Collation : cookies KD ou muffin ou pancake + fromage blanc 0%
Dîner : plat KD + 1 carreau de chocolat + 1 fruit (pastèque ou nectarine)

Boisson : j’ai surtout bu de l’eau citron vert de Monoprix, 0 kcal les 200 ml et la Salvetat pétillante aux arômes citron vert 1 kcal tous les 250 ml.

 

○ 1er jour ○


Pas de fromage blanc chez moi, j’en achète en chemin pour petit-déjeuner en arrivant au travail à 10h00. Du coup à 13h00, je n’ai pas faim. Je mange quand même au bureau. Je commence par un fruit : une portion de pastèque avant mon repas. Les boulettes d’agneau sont très bonnes. Ce repas ne fait pas du tout plat de régime. Je n’ai pas fini le plat que j’ai déjà plus faim.
Du coup, je vais me passer du carreau de chocolat à 70 % prévu en dessert…

Boulettes d’agneau, flan de courgettes et ses pois chiches : ce premier plat est délicieux ! Un de mes préférés de la sélection.
(portion de 270 grammes : 370 kcal, 23 g de matières grasses, 2,3 grammes de sel)

 

Je n’ai pas faim à 16h. Donc je me passe du goûter.
En revanche, je m’efforce de boire plus qu’à l’accoutumée avec de la Salvetat finement pétillante sans sucre et goût citron.

Pavé de saumon, lentilles vertes et blondes jus paprika (290 grammes, 397 Kcal, 19,7 grammes de matières grasses, 2,5 grammes de sel). Top !

 

 

 

 

○ 2e jour ○


J’ai faim le matin et j’aime moyen le fromage blanc avec le muesli. Je vais passer à un lait végétal demain pour mieux le faire passer. Je ne prends pas de thé le matin car j’ai trop chaud. (35° degrés à Paris). J’ai aussi faim à 12h00.

 

 

Un sachet de muesli (portion de 40 grammes, 188 kcal) avec 100 gr de fromage blanc 0% de matière grasse (sachant que pour 40 g de ce muesli +125 g de yaourts nature maigre ou 125 ml de lait écrémé : 230 kcal)

 

C’est le jour où j’ai pris RV avec la diététicienne. 45 minutes de conversation au téléphone. Déborah est agréable et adorable. Elle est là pour m’expliquer le programme, définir mon objectif, connaître mes habitudes alimentaires afin de mieux m’orienter dans la perte de poids et répondre à mes questions. J’ai appris pas mal de choses concernant ma récente prise.
► Outre le fait que j’ai fait des excès et que je n’arrive pas à les perdre, la venue de l’été me fait manger beaucoup de fruits. 1 pamplemousse le matin, 2 pommes et une nectarine dans la journée, 1/4 de pastèque en rentrant du taf. Et je rajoute du miel dans ma tisane si j’en bois. Bref, même si je ne mange pas de gâteau et que les fruits apportent pas mal de minéraux, j’ai quasi le même taux de sucre que si je mangeais des gâteaux. Grosse claque. Même si meilleur pour la santé, le sucre naturel n’est pas innocent dans mon « remplumage ». De plus, je le mange toujours avant. J’ai toujours lu que c’était meilleur pour éviter les maux de ventre. Manque de bol, tout ce sucre allait direct dans mon sang à jeun. Les fruits consommés pendant les repas permettent d’éviter le stockage des calories et des sucres, mais aussi de limiter le grignotage. Des années d’erreur donc. Et effectivement, je suis tombée sur cet article :  » FAUT-IL MANGER LES FRUITS AVANT OU APRÈS LE REPAS ? »
► Acheter de l’huile d’olive de qualité avec plus de goût pour en consommer seulement une cuillère à café dans les salades et autres.
► Ne pas dépasser 1200 calories par jour dans la phase starter du programme.
► Le taux de sodium ou de sel ne doit pas dépasser 1 gramme
►Prendre du chocolat 85% chez Alterco, meilleur au goût
Faire 15 min de sport tous les 2 jours au début avec des coach Youtube (si pas de salles de gym) pour retrouver la pêche
► Elle m’apprend que le fait d’avoir sauter le 16h d’hier car je n’avais pas faim m’a donné faim plus tard. Mieux vaut mieux décaler dans le temps et prendre absolument la collation dans la journée pour ne pas avoir faim dans la nuit.

Midi : (Boulettes de bœuf, duo de riz blanc et sauvage comptée de tomates, 280 grammes, 445 kcal)

 

Soir : Navarin d’agneau, légumes du midi et sa polenta, 280 grammes, 328,7 kcal)

 

 

○ Jour 3  ○


Cette nuit, j’ai rêvé de fraises, de pastèques, etc. Ma baisse de consommation de fruits me donne faim. Y a comme un manque.
Je n’ai pu résister : me suis peser après 2 jours. (je sais… c’est pas bien de se peser trop vite) Je suis déjà à – 1,5 kg. Le programme prévoit une perte de 500 grammes ou 1 kg par semaine. Peut-être que ça va se stabiliser en tout cas c’est motivant ! J’ai pris du lait avec mon mon muesli. Bon ça ne change pas grand chose. Perso, je ne suis pas trop fan de ce muesli.

 

A midi j’ai choisi : dos de cabillaud, artichaut poivrade et sa crème d’Écrevisse. ( 270 grammes, 405 kcal).

 

Les plats à réchauffer sont toujours très bons. J’ai un peu faim mais plus par gourmandise et habitude car je ne ressens aucune fatigue. Je dois me faire un encas « concombres » dans la journée…

 

Mon 16h : un yaourt blanc et quatre petits cookies

 

 

 

Filet de poulet mariné au curry rouge, lait de coco et son trio de riz (300 grammes, 369 Kcal, 11,1 grammes de matières grasses et 2 grammes de sel)

 

Je réalise qu’avoir quelque chose dans la bouche m’apaise. J’avoue que j’ai du mal à distinguer la vraie faim de la gourmandise. Du coup, me suis fait un concombre le soir après dîner…

 

 

 

○ Jour 4  ○


Brunch. Levée à 11h30, je meurs de faim. C’est parti pour se faire le plus gros repas de la semaine : le petit déj’ et déjeuner cumulé. Je ne sais pas si c’est recommandé mais bon. J’ai donc mangé 2 petits pancakes + fromage blanc 0 % + filet de poulet + 1 carreau de chocolat 70% + un demi-pamplemousse.

 

 

Filet de poulet, flan de courgettes, champignons sautés et son jus d’estragon (300 grammes, 363 kcal, 17,4 grammes de matières grasses, 1,7 grammes de sel)

Ensuite à la recherche d’une pochette pour un mariage, j’ai fait 11 589 pas dans Paris, soit 8,67 km à pieds, soit 374 Kcal de brûlés, avec ma bouteille Salvetat arôme citron vert sans sucres à 1 kcal les 250 ml. Tous ses pas valent bien un petit coca zéro en terrasse 🙂 Mon seul « écart » de la semaine. Car les sodas sont déconseillés pour un régime. Mais avec cette chaleur et tous ces gens en terrasse… bon. Et puis j’ai fait 8, 67 km à pied.
Le soir, je prends une soupe :

 

 

 

 

Soupe Thaï aux crevettes et petits légumes à la citronnelle et lait de coco (300 grammes, 222 kcal, 14,7 grammes de matières grasses, 2,1 grammes de sel)

Je prends aussi mon fromage blanc (car je n’ai mangé que 4 mini cookies pour le 16 h), mon demi-pamplemousse et mon carreau de chocolat.

 

○ Jour 5  ○


Bon je triche, je me pèse. J’ai perdu 2 kilos en 4 jours. Plus que le résultat annoncé. Ça doit être la marche d’hier. Comme quoi intégrer le sport ou marcher toute la journée, ce n’est pas anodin.

A 10 heures, je mange mes 2 mini pancakes et mon fromage blanc 0%. Bon j’ai faim. Je trouve que ça fait un peu « light » le matin comme petit déj.

 

Terrine de poissons et son rougail de tomate, artichauts façon barigoule (270 grammes, 367 kcal, 24 grammes de matières grasses,et 1,89 grammes de sel)

A 12h, je me jette sur mon plat : la terrine de poissons et son rougail de tomates.
À 15h07 : j’ai envie d’une pastèque.
RÉSISTE !!!!
Encore 2 jours…

Bon à 16h, je rajoute de la compote KT avec les pancakes car ça fait un peu juste sans. Je ne sais pas pourquoi elles sont mentionnées nulle part dans le programme… en tout cas elles sont excellentes. Ce sont surtout des fruits écrasés frais et je me suis régalée !

Ce soir, je prends la 2e soupe compris dans le colis.

Velouté de butternut et ses Saint Jacques au lait de coco (300 grammes, 174 kcal, 13,2 grammes de matières grasses et 1,7 grammes de sel)

 

Les 2 soupes prises ce week-end furent délicieuses mais je trouve ça un peu juste comme plat principal. J’ai eu faim les 2 jours de lendemains de soupes…

 

○ Jour 6  ○


C’est officiel : le concombre est devenu ma nouvelle pastèque. Quand j’ai un creux, je me fais une salade de rondelles et j’ajoute un peu de sel (pas trop recommandé mais bon. Un peu de plaisir…).
Le petit déjeuner ne me suffit pas. Du coup, me suis enfilée un concombre vers 10h30 qui m’a un peu apaisée. À 12h, j’ai eu droit à une petite réunion qui s’est terminée en règlement de compte et grosse tension. Du coup, ça m’a coupé l’appétit. J’ai quand même mangé mes Linguine.

 

Linguine et son caviar de tomates et thon aux zestes de citron (270 g, 378 Kcal, 17,6 g de matières grasses, 2,7 g de sodium)

 

Mais ils me sont restés sur l’estomac. D’où l’expression « avoir un poids sur l’estomac« . J’ai oublié le fruit, je l’ai mangé 1 heure plus tard. Sans doute une erreur. Pour la première fois, je n’avais pas faim en rentrant chez moi à 19h30. J’ai attendu 20h pour manger le dernier plat préparé.
Bref, rien ne vaut  un bon gros conflit au bureau pour arrêter d’avoir faim…

Kitchendiet, repas régime à Domicile

Tagine de boulettes de bœuf aux petits légumes (280 g, 350 Kcal, 19,1 g de matières grasses, 2,8 g de sel)

 

 

○ Jour 7  ○


Journée LIBRE ! Bon faut rien lâcher, va falloir être rigoureuse à 12h au resto avec les collègues.
Le matin, j’ai acheté un paquet de muesli, j’en ai pris 4 cuillères à soupes, plus du lait d’amandes allégé. À midi, j’ai mangé un petit bol de patates avec une brochette de poulet Haldi. Très sain. Et mon carreau de chocolat sans le fruit.


A 16h, place à mon yaourt et les 4 cookies. Le soir, je pensais faire des haricots mélangés à du quinoa mais me suis trompée lors des courses : j’avais acheté des petits pois. Comme ce sont des féculents, me suis donc une petite assiette de quinoa avec le fruit que j’ai oublié de manger à midi sans le chocolat.

 

 

 

—————— BILAN———————-

J’ai perdu : 2,5 kg en une semaine. Soit 1,5 kg de plus que ce que prévoit le programme
► Je n’ai commis aucun écart sauf le coca zéro après une aprem’ de shopping.
► J’ai mangé 2 carreaux de chocolat noir 70% cacao par jour ! Comme quoi le chocolat n’est pas le mal incarné…
► Les portions des plats sont diminués par rapport à ce que je mangeais auparavant. En revanche, c’était tous des plats « normaux » et non de régime : rien n’était à l’eau, sans sauce, sans féculent. J’ai mangé plus de viande que d’habitude mais en petite quantité par plat.
Pas de goutte d’alcool en une semaine ni de pain
► Je n’ai pratiqué aucun sport (mais c’est très conseillé)
► La grande révélation pour moi est la place des fruits : j’en mangeais trop et avant les repas. L’hiver ce n’est pas un problème car j’en mange peu. C’est peut-être ce qui a précipité ma hausse de poids depuis les beaux jours. De plus, j’ai découvert que manger un fruit en fin de repas me coupait l’appétit. Sans un fruit, j’ai besoin d’un aliment sucré pour clore le repas. Bref mieux vaut 2 fruits et 3 légumes que 5 fruits par jour. Surtout pendant la période « starter » du régime. Après on peut prendre plus…
Consulter la diététicienne de Kitchendiet pendant 45 minutes m’a permis de connaître mes erreurs et mieux amorcer ma perte de poids. C’est un vrai plus ce call téléphonique avec une pro.
►Manger des cookies, pancake et muffin citrons pas trop sucré et en quantité raisonnable n’a pas eu de prise sur la perte.
► J’ai remplacé ma demi-pastèque par le concombre et donc réussi à me défaire de ma dépendance à ce fruit estival. (bon j’ai salé les rondelles de concombre. Vaut mieux pas le faire mais c’est meilleur et pas d’incidence sur la poids durant cette semaine)
► Je n’ai jamais eu la sensation de faire un régime en mangeant les plats qui étaient délicieux. C’est plus la quantité et sûrement le manque de sommeil qui m’ont donné faim pendant 3 jours. Ou le fait de manger moins de sucres naturels…
► En revanche, j’ai trouvé que le petit déjeuner proposé par KitchenDiet est vraiment léger. Déjeuner à 8h30, 2 h après j’ai faim. Mais le 8e jour ça allait, peut-être que je m’y habitue… (j’ai déplacé le fruit du soir au matin aussi…)
► Les plats eux sont délicieux et très variés. J’ai même mangé des aliments dont j’ai peu l’habitude grâce au programme. En revanche, juste une soupe le soir pendant 2 soirées, j’ai trouvé ça trop juste. J’avais faim après…
Les recettes du livre créées par le chef Mauro Colagreco est un vrai plus à tester… (une quarantaine de recettes)
Le prix peut freiner les plus enthousiastes  (26,5 € de repas par jour si on prend seulement une semaine, 23,3 € par jour si on prend 1 mois) . On peut aussi seulement commander les plats à la carte.

►►► Il ne me reste plus qu’à suivre les grands principes délivrés par Kitchendiet pour continuer mon rééquilibrage et perdre les kilos qui m’enquiquinent. Pour l’instant, j’ai ajouté un fruit le matin (car j’ai trop faim le matin et je l’ai supprimé le soir. Le carreau de chocolat me suffit le soir en dessert.). LE PLUS DUR : l’alcool. Non que je sois alcoolique mais échapper aux apéros de l’été, ce n’est pas une mince affaire…


○ Informations ○


Site web : Kitchendiet
Tél : 09 74 78 90 09
Livraison :  vous êtes livré toutes les 2 semaines à la date de votre choix :
En région Parisienne : Du Lundi au Vendredi entre 16h et 21h ou le Samedi entre 8h et 13h (par créneau de 2h).
En province : Du Mardi au Samedi entre 8h et 13h.
Prix : 1 semaine : 159 €. Ensuite le prix de la semaine est dégressive sur les grandes périodes : 1 mois : 140 € la semaine soit 560 € / 2 mois, 129 € la semaine soit : 1032 euros / 3 mois, 117 € la semaine : 1404 €.
4 mois et +:  89 € par semaine
Soit vous commandez le programme entier soit les plats à la carte :
La carte
Programmepour les femmes
Programme pour les hommes

 

N’oubliez pas que vous pouvez bénéficier de -20% grâce à ce code PROMO sur les programmes minceur 1, 2 et 3 mois KitchenDiet : GLOSEKD.
Donc le mois passe de 560 € à 448 €, les 2 mois  de 1032 € à 825,6 € et les 3 mois de 1404 € à 1123,2 €

Kitchendiet, repas régime à Domicile

Partages

Tu aimeras aussi...

Laisser un commentaire