Accueil Mon journal On ne sait jamais quand on voit une personne pour la dernière fois…

On ne sait jamais quand on voit une personne pour la dernière fois…

written by Glose 9 avril 2018
On ne sait jamais quand on voit une personne pour la dernière fois…

Un titre qui sonne comme celui d’un recueil de nouvelles d’Anna Gavalda…
Combien de fois lance-t-on nonchalamment un banal « Au revoir ! » sans imaginer que cela puisse être le dernier ?

Ma mère.
Elle dit le contraire mais au fond je sais qu’elle ne veut pas me savoir seule. Ou que je ne finisse seule. Alors lorsqu’un homme s’évanouit dans la nature après un adieu déguisé en un innocent « Au revoir ! », inutile de lui briser ses espérances, je passe au suivant sans qu’elle ne l’apprenne. Les hommes passent, défilent tels des mannequins au même profil mais ils portent tous le même nom, ont le même âge, physique, état-civil. Unique mais « rhabillé » selon l’interprète qui joue le rôle du prétendant. Quelle version sera pérenne ? « Tournez manège » cessera bien un jour…
– Comment va Mr. Big ?
– Bien.  Mais il travaille un peu trop.
– Mais je croyais qu’il était au chômage ?
– Il a retrouvé un job.
– Et il continue l’escalade ?
– Non. Il ne peut plus. La Croix Rouge lui prend trop de temps.
– Ah il est bénévole ? Première nouvelle ?! Je t’ai mis de côte des pots de confiture à la fraise. Tu m’as dit qu’il les avait bien aimé…
– En fait… il est allergique à la fraise.
– Ah ?!… Et sa mère va mieux  ?
– Je ne sais pas. Elle s’est barrée avec le frère de son père…
(Blanc…)
– Sinon, quand est-ce que tu me le montres en photo ?
– La voici…  bon, il est un peu mégalo
– Pfff…

Je lui envoie la photo d’une branche de gui desséchée pour me rattraper.

– On s’est embrassé sous ce gui pour la nouvelle année. Je l’ai conservé. Il paraît que ça porte-bonheur dans le couple voire même que ça promet à un mariage…

J’entends ma mère sourire. Une petite touche de poésie ne peut pas faire de mal. Inutile de préciser que ce grigri « a fait partir » le mec 4 jours plus tard… pour me préserver sans doute d’un bonheur « sans tache » sans doute.

 La semaine suivante, je reçois un livre dans ma boîte aux lettres avec un message mystérieux :
« Devine qui je suis ? »

 

 

 

fleurs-01

 

 

 

 

Partages

Tu aimeras aussi...

1 comment

MIRATALJAZZERA 12 avril 2018 - 1 h 27 min

Merci pour ce blog et bonne continuation .cheap custom essays

Répondre

Laisser un commentaire