Home A la une Shopping mode à Tokyo : quels quartiers correspondent à ceux de Paris ?

Shopping mode à Tokyo : quels quartiers correspondent à ceux de Paris ?

written by Glose 20 juillet 2017
cat-street-tokyo-12

Avant de faire du shopping à Tokyo, j’ai cherché sur internet dans quels quartiers me rendre pour trouver des accessoires et vêtements qui correspondent à mon style… et mon budget. Tokyo est immense comparée à Paris et ce n’est pas facile de savoir dans quel quartier aller pour être quasi certain de trouver son bonheur. Et se tromper prend des heures tant les distances sont longues.
N’ayant rien trouvé de probant, j’ai décidé d’écrire ce papier suite à mon expérience. L’idée était de trouver des similitudes, des équivalents en comparant les quartiers tokyoïtes et parisiens.
Ce ne fut pas chose facile…

 

 

 

 

————————   LES QUARTIERS —————————–

 

 

  SHOPPING MODE À TOKYO

Il en résulte cet article : une sorte de guide ouvert, pas du tout exhaustif.
J’espère qu’il vous permettra de faire le tri selon votre style et votre budget.
Je ne vous cache pas que faire son shopping à Tokyo est à la fois grisant, excitant mais aussi épuisant et éprouvant. Les rues sont souvent noires de monde (surtout les plus connues) et l’offre est très abondante. On en retire une certaine frustration car non… hélas, on ne peut tout acheter. Et c’est très dur.

Voici un guide sur les quartiers qui peuvent vous intéresser selon votre style et votre budget.
Attention, il ne s’agit QUE de shopping « MODE », pas de souvenirs, ni de high-tech ou d’artisanat japonais.
Vous ne trouverez pas de quartiers touristiques comme Roppongi, Shinjuku, Golden Gai, Arajuku, Kabukicho, Nakano, Akihabara, Asakusa, Ueno, etc.

Voici 10 spots à Tokyo répertoriés :

Ebisu était sur ma liste mais je n’ai pas eu le temps de le faire. J’ai juste vu la rivière Méguro-Gawa pendant la saison des cerisiers en fleurs qui n’est pas loin de ce quartier.
Si vous connaissez d’autres quartiers qui puissent être comparée à l’un de Paris, n’hésitez pas à l’indiquer en commentaire 🙂

 

Je vous laisse la surprise ci-dessous de voir à quels quartiers parisiens correspondent ces lieux…

 

 

 

 

 

 

 

 GINZA & OMOTESANDO
(Tokyo) 

   VS

 

 CHAMPS-ÉLYSÉES
(Paris) 


Ginza et Omotesando sont deux endroits de Tokyo qui sont un peu l’équivalent de l’avenue des Champs-Élysées.
Le premier est un quartier situé dans l’arrondissement de Chuo, le second est une avenue située à l’opposé, à l’Ouest, près de la gare de Harajuku dans l’arrondissement de Shibuya à Tokyo. 1h15 de distance à pied. Enseignes de luxe mondiales (surtout françaises) : Dior, Chanel, Vuitton mais aussi italiennes (Emporio Amrani, Prada), etc. Les deux lieux sont extrêmement touristiques.
Pour moi, il n’y avait aucun intérêt donc j’ai vite tracé…

Style : luxe
Budget :  €€€€
Stations Ginza : en métro station Ginza, en train  : station Yurakucho (JR lignes Yamanote ou Keihin-Tohoku)
Stations Omotesando :  métro station Omote-sando, en train : Gare JR Harajuku puis 2 minutes à pied

 

Omotesando, Tokyo

 




TAKESHITA-DORI
(Tokyo)

   VS

TAKESHITA-DORI

(Tokyo)

 


Non ce n’est pas un mauvais copié-collé. Rien de semblable à Paris n’existe.
Takeshita-Dori est la rue piétonne la plus connue de Harajuku (Avec Omotesando), réputée pour sa mode excentrique, attirant de nombreux jeunes japonais se déguisant en cosplay (le week-end) mais aussi de tous types de mode fantasques. Harajuku est souvent réduit à cette rue, voire même, on n’imagine souvent nous étrangers que Tokyo c’est Takeshita-Dori à tous les coins de rue alors qu’en fait, non. On est dans le cliché total. C’est juste une rue de 400 mètres de long bordées de boutiques de mode aux articles kawaï, branchés et de magasins de bonbons hauts en couleurs.
La mode n’est pas chère est destinée à un public d’ados. Et pourtant, en 2012, j’avais acheté pas mal de trucs et en 2017 rebelote. Autant je trouve que dans le quartier central de Shibuya, les boutiques sont destinées principalement à un public de jeunes filles et rien ne me convient, autant à Takeshita Dori, ça devrait me faire le même effet mais non. Bizarre… À la base pas du tout mon style, mon ambiance, mais je repars toujours avec une tonne de trucs. Ou la magie irrésistible de Takeshita-Dori…  (^_^)
Pour les petits budgets, vous allez forcément trouver quelque chose…

 

Style :  Kawaï, excentrique, cosplay
Budget
 :  €€
Station : Depuis la gare JR Harajuku (sur la Yamanote), moins d’une minute à pied

Takeshita Dori , Tokyo

 

 

 


 

CAT STREET

 (Tokyo)

   VS

LE MARAIS

(Paris)

 


 

Toujours à Harajuku (vous avez compris, Harajuku est un must-see), se trouve Cat Street. Coincée entre l’effervescente Takeshita Dori et la bourgeoise Omotesando.
Les boutiques hauts de gamme attirent des trentenaires urbains plutôt décontractés qui aiment dépenser pour de la mode de très bonne qualité. Oui ici c’est le « Marais », un quartier forcément attractif donc 🙂
On y trouve des vêtements de jeunes créateurs et designers. Il faut avoir un bon porte-feuille…

Style :  créateur, tendance, branchée
Budget
 :  €€€ voire €€€€
Stations les plus proches :  gare de Shibuya , la gare de Harajuku et la gare de Meijijingumae

cat street, Tokyo

 


 

JINGUMAE

(Tokyo)

   VS


LE HAUT-MARAIS
(Paris)


 

J’ai découvert cette rue parallèle à Cat Street comme étant plus calme, plus « pointue » qui m’a fait penser au Haut-Marais avec ses petits cafés et ses boutiques discrètes mais tout aussi « chères » que Cat Street (on est à deux pas).
J’adore 🙂
En matière de comparaison, c’est plutôt la rue de Bretagne que Saint-Paul. Une rue très bobo donc 🙂
Si vous ne la trouvez pas, c’est la rue de cette boutique : frankygrow concept shop (Japon, 〒150-0001 Tōkyō-to, Shibuya-ku, Jingūmae, 5 Chome−16−15). Très discrète, elle ne manque pas d’intérêt. On dirait presque un secret…

Style :  créateur, trentenaire urbain, simple, très quali
Budget
 :  €€
Station : Depuis la gare JR Harajuku (sur la Yamanote), moins d’une minute à pied


cat-street-tokyo-01


 


 

SHIBUYA

(Gare centrale Tokyo)

   VS

CHÂTELET

 (Paris)


Ce n’est pas mon quartier préféré. Grosse densité de population, bruits, musiques fortes, des écrans géants et néons partout, surtout connu pour les abords de sa gare et de sa sortie Hachiko qui débouche sur le célèbre carrefour toujours bondé à chaque feu rouge, le quartier des love hotels et discothèques. Elle me fait penser à Châtelet pour la concentration des jeunes tokyoïtes, mais aussi parce que c’est central, le quartier est bondé et on retrouve le même style de boutiques.
Ça reste aussi un incontournable malgré tout à voir au moins une fois.
On y trouve la fameuse tour 109 (moi je n’aime pas). Si vous aimez Pimkie, Jennyfer de la même qualité mais en plus cher : c’est par ici. C’est très jeune comme mode mais pas aussi funky que Takeshita-Dori.
Je viens à Shibuya surtout pour le magasin Loft, un grand magasin de déco et d’accessoires.

Style :  jeune voire ado, tendance, jeunes fille, pas cher et du kawaï aussi
Budget
 :  €€
Stations : En train : sur la ligne JR Yamanote

Tour 109, Shibuya

 

 


 

KICHIKOJI

(Tokyo)

   VS

RUE DU COMMERCE

(Paris)


 

En fait, Kichijoji c’est la rue du Commerce puissance… 1000 !
Pour son ambiance, sa population (ce quartier abritent des jeunes familles), le parc Inakoshira pas très loin, les boutiques qui font très « Comptoir des Cotonniers » (d’ailleurs, ça n’a pas loupé, quelques heures après cette réflexion, je suis tombée sur une boutique…). Ici, ce n’est pas du tout touristique. Aucun étranger ne s’aventure. Mis à part le musée Ghibli, rien de de purement attractif et c’est tant mieux. On est dans un quartier qui n’a pas vocation à être visité. Et pourtant, vu le nombre impressionnant de boutiques et sa quiétude, c »est l’endroit idéal pour faire du shopping. Surtout si on a plus de 30  ans 🙂

 

Style :  Comptoir des Cotonniers, Gérard Darel, classique qualité
Budget
 :  €€ ou €€€
Station : Station Kichijoji sortie sud  via : Ligne JR Chuo (~15 minutes depuis Shinjuku), Ligne Keio Inokashira (~20 minutes depuis Shibuya)

 

kichijoji, Tokyo

 

 

 

 

 



KOENJI

(Tokyo)

   VS

NORD 18e-13e-19e ?

(Paris)


Koenji est particulier : il est difficile de trouver un quartier complètement alternatif et cool à Paris. Des lieux précis à Paris évoquent plutôt son ambiance.
De plus, Koenji est « tranquille », je ne dirais pas la même chose du quartier La Chapelle ou Stalingrad à Paris la nuit tombée.
Et c’est arty aussi. Je pense au Frigos du 13e, la rue Dénoyez à Belleville dans le 19e, la Recyclerie dans le 18e, on est plus dans cet état d’esprit. Question sorties : Le Point Éphémères dans le 10e, le Gibus dans le 11e. Vous mélangez tout ça, et vous avez Koenji style.
Je n’y étais que la journée. Je n’ai donc pas vu l’ambiance de la nuit juste les boutiques de fripes (plus underground que Shimokitazawa), de jouet vintage, disquaires, le street art. J’ai vu pas mal de coiffeurs au m². J’ai quand même la sensation d’être passée à côté quand je lis l’article d’Anais et Pedro qui est ont beaucoup plus « vécu » Koenji » nuit et jour ! J’ai fait seulement 2-3 rues et le reste ne me semblait pas ouf.
Inutile de vous dire que ce n’est pas touristique…

Style : fripe, brocante
Budget :  €  (Sauf la boutique Kota)
Stations : en train :  Koenji JR East, Quais 1-2 : Ligne Chūō-Sōbu, Quais 3-4 : Ligne Chūō Rapid

 

Koenji, Tokyo

 

 


 

SHIMOKITAZAWA

(Tokyo)

   VS

OBERKAMPF

(Paris)


Shimokitazawa est situé au sud-ouest de Tokyo. Ici, place aux fripes ! Mais on trouvera aussi des boutiques branchées non franchisées et vintage. Il est souvent associé à un quartier d’hispters. L’ambiance est cool, fait village et jeune : vingtenaire-trentenaire. Il fait assez « authentique. « Pas très loin de la gare, une grande « boutique » fédère plein de petits stands (voir les dernières photos ci-dessous). C’est de la fripe mais au prix de la boutique Kiliwatch rue Tiquetonne (2e), donc cher pour ce que c’est. Enfin, c’est mon avis.
Perso, je n’y ai pas trouvé mon bonheur et j’ai trouvé la mode « trop jeune » pour moi.

 

 

Style : fripe essentiellement, mais quelques boutiques vendant du « neuf »
Budget :  €€
Stations : depuis Shibuya : train ligne Keio Inokashira, station Shimo-kitazawa. Depuis Shinjuku :  train ligne Odakyu Odawara, station Shimo-kitazawa

 

Shimokitazawa, Tokyo

 

 


 

DAIKANYAMA

(Tokyo)

   VS

SAINT-GERMAIN-DES-PRES

 + 7e  (Paris)


 

Daikanyama est un quartier résidentiel plutôt huppé et discret. Voire intime. On est étonné par le calme ambiant en plein Tokyo.
Il m’a fait immédiatement penser à Saint-Germain-des-Près dans le 6e. Des bâtiments aux boutiques, il dévoile un luxe simple, loin du bling bling des marques étrangères. Il faut s’enfoncer dans ces ruelles charmantes et ses terrasses. Restaurants, boutiques cafés, galeries, je n’ai pas eu le temps de tout découvrir.
On m’a conseillée de voir la librairie Tsutaya Books pour son architecture, son ambiance et aussi pour se poser prendre un café mais encore une fois le temps m’a manqué.

 

Style : haut de gamme et luxe
Budget :  €€€ voire €€€€
Stations : en train : Station Daikan-yama, ligne Tokyu-Toyoko

 

DAIKANYAMA (Tokyo)

 

 

 

Partages

Tu aimeras aussi...