Home J'ai testé Soldes : comment ne pas acheter n’importe quoi ? #1

Soldes : comment ne pas acheter n’importe quoi ? #1

written by Glose 5 juillet 2017
soldes-glose2

… ou partir en vrille pendant les soldes ?

J’ai tellement cumulé les « conneries » en matière d’achat impulsifs, comme d’être à découvert le 5 du mois, me retrouver avec avec un placard vomissant des pièces alors que je n’ai RIEN à me mettre, à utiliser 10% de ma garde-robe seulement,  à vendre à perte ou à donner des pièces jamais portées… j’ai donc décidé de reprendre en main ma manière de faire du shopping.
Mes conseils sont adaptés aux soldes mais valent aussi pour toute l’année, hein !
Tout est une question de bon sens mais parfois c’est bien de faire des rappels…
Si tu as un budget « no limit« , mes conseils vont te chatouiller le gosier. Je te conseille même de lire autre chose.
Tiens une autre page à lire :  LIS MOI

 

 

 

———– LES 5 QUESTIONS————-

○ ○

 

    Soldes (ou pas soldes)

 

Avant la décision d’achat, toujours se poser ces 5 questions au moment de l’essayage face au miroir :

1/ Est-ce que je me sens bien dedans ?
(c’est con, mais c’est LA base)
2/ Est-ce que le miroir ne m’amincit pas trop ?
(Il faut se connaître un peu et avoir ses repères. Moi je me suis trouvée tellement mince dans un miroir que j’ai demandé dans une boutique à me voir dans une autre. Ça ne rendait plus pareil. J’ai fait une belle économie… et éviter une déception devant mon miroir à moi.)
3/ LE PLUS IMPORTANT : est-ce que le vêtement me rend belle, beau ? Me transforme positivement, m’apporte un style qui me colle à la peau ? Bref est-ce que ça claque sa mère sur moi ?
(il faut max 10 secondes. Si au bout de 10 secondes vous trouvez ça sympa sans plus ou vous ne savez pas, c’est pas bon. Ça doit le faire au premier coup d’œil)
4/ Est-ce que le prix me convient ?
(C’est important. On a toute notre propre échelle de valeur et on ne se sentira pas à l’aise d’avoir payé le prix fort. Il faut limite remercier la vendeuse : trop contente d’avoir acheté une pièce qui nous transforme en « déesse »  et pas cher à la fois)
5/ Est-ce que ça ira avec mes autres vêtements ? Chaussures ? Etc.
(Parce que acheter une pièce qui vous sied à merveille c’est bien, mais ne pouvoir l’associer avec rien c’est moyen. À moins que vous ayez un budget plus conséquent pour acheter le top, bas, chaussure, etc., qui vont bien. Mais l’idée de ce papier est d’éviter de faire n’importe quoi et donc des folies comme de trop acheter donc… bon..)

 

►►► Si vous avez répondu oui à tout, vous pouvez acheter les yeux bandés. Je vous promets zéro regret.

 

 

 

———– 10 AUTRES CONSEILS ————-

○ ○

Vous n’en avez pas marre d’acheter des trucs que vous revendez à un prix dérisoire en vide-dressing ? 
Non seulement vous perdez du temps, de l’argent (ben oui… on vend rarement 4 fois au prix d’achat) et les gens qui boudent votre garde-robe vous révèlent à quel point la vie est chère, vous achetez n’importe quoi et vous n’avez pas de goût.
La seule bonne raison de revendre vos fringues : vous êtes enceinte, votre corps s’est métamorphosé pendant la nuit, vous n’êtes plus un humain, ou vous changez de décennie et de style.
Et entre nous, est-ce que c’est sympa  de refourguer à d’autres ces shoes qui vous font terriblement mal aux pieds ?
Oui c’est moche. Vilain même.

    1/ Les vêtements à porter

 

Ne jamais faire les soldes habillée d’une combinaison ou robe. Et si vous essayez un top ? Pas pratique. Toujours avoir une tenue simple, porter soit une couleur que vous mettez très souvent, ou une couleur qui va avec tout, ou votre tenue « signature ». Cela sera beaucoup plus facile à coordonner avec vos vêtements de tous les jours plutôt qu’être endimanchée ou porter quelque chose de trop original.

 

   2/ Prendre avec soi… 

 

Des modèles qui vous vont bien !
Ex : j’ai besoin d’un nouveau soutif. Je n’ai pas 36 modèles de soutif qui me vont bien. Donc je prends avec moi le modèle parfait pour redemander la même coupe.
Pour les chaussures, je prends des demi-semelles ou mes chaussettes pour essayer des chaussures.

 

 

   3/ Repérage 

► Pendant le shopping, quand j’ai repéré un objet qui me plaît mais je n’en ai pas un besoin immédiat, je le prends en photo. Je le garde en réserve dans un coin de ma tête et de mon tél. Et si à la fin de mon shopping, je n’ai pas dépensé tout le budget alloué aux soldes, j’y reviens. Et il est même fort possible que l’objet en question ne m’intéressera plus…
►► La principale chose à faire est d’acheter seulement ou prioritairement ce dont on a vraiment besoin.
►►► Ce dont on a besoin ? Mais de quoi a-t-on bien besoin ?
Dans l’année, vous avez dû vous rendre compte qu’il vous manquait la petite robe noire pour un cocktail ? Ce short court pour un festival ? Un petit gilet blanc cassé ou noir pour vos nuits d’été fraîches à glisser dans votre sac ?  D’un petit sac passe-partout pour danser en soirée ?
Il faut décrire le plus possible ce dont il vous manque pour parfaire votre garde-robe et le noter dans votre mémo de téléphone. Y a plus qu’à le ressortir le jour des soldes. Vous allez voir quand vous trouverez la l’article dont vous avez terriblement besoin à un prix bradé… effet happiness therapy garantie 😀
Ainsi vous achèterez ce qui vous manque cruellement et pas n’importe quoi.

 

   4/ Repérage boutique (bis)

 

À force de faire les boutiques, vous êtes censé connaître les coupes ou le style proposé de chacune. Et certaines boutiques ne proposeront jamais une pièce qui vous ira. Gagner du temps, de l’estime de soi et de l’argent, ne retournez plus dans ces boutiques. Au bout de la 5e fois, j’estime que c’est fichu. Ne soyez pas trop têtu.
Je sais par exemple que les robes chez Maje et Zara me vont bien.  Mais que deux petites boutiques rue du Commerce vendent des petites marques qui ne me mettent jamais en valeur. La vitrine est attirante mais c’est toujours une déception. À fuir.
Les chaussures de San Marina, j’adore mais les modèles que j’essaye me font toujours mal aux pieds. En revanche, la boutique Fluo dans le 2e je n’ai jamais eu de problème et je trouve toujours chaussure à mon pied (elle était facile…)

 

chez-bouboule-ouibus-05

3 paires en 1 boutique. Y a de quoi rendre heureux….

 

 

   5/ Résiste… à la vendeuse


Ce comportement requiert un moral d’acier. Donc ne jamais faire les soldes déprimé ou le ventre vide. Bref, ne jamais être faible et savoir dire : NON !! Au pire, faites-vous accompagner par une personne « lucide ».
Car les vendeuses sont comme les sirènes d’Ulysse ou le Maître Renard  de La Fontaine :
« Comme vous êtes trop belle ! »
« Ah là… il vous va super bien ! ».
«  Moi je l’ai aussi acheté, il est tellement magnifique »
« C‘est notre dernier, faut le prendre, il va vite partir. Et sur vous il vous va tellement bien ! »
Ça sonne tellement faux, que parfois je tire la grimace ou je lâche un « Ouais ouais ouais… ». Elles tirent la gueule généralement. Mais c’est tellement ridicule ces phrases pré-enregistrées. J’ai juste envie de leur dire : « Je me casse, je suis soualayyyyyyyyyyyyyy« .

 

 

   6/Ne pas culpabiliser

 

J’ai déjà eu ce sentiment de culpabilité : d’acheter car j’avais trop essayé. Faut rester forte et dire NON. Même si vous avez essayé 20  articles. Vous avez fait perdre du temps à la vendeuse ? Non c’est son job. Vous avez perdu votre temps ?   Non vous venez d’économiser.
Vous perdriez du temps si vous devez revenir dans 2 jours pour un remboursement, oui. Je rappelle que si vous hésitez, il ne faut pas acheter. N’oubliez jamais : je dois me sentir belle  et presque reconnaissante d’avoir dégoté cette pièce.

 

   7/ Les basiques

Autre conseil : acheter des basiques de qualité et ce qui est original, pas cher. Pourquoi ? Parce que vous êtes censés porter les basiques plus souvent alors autant qu’ils tombent parfaitement sur vous et qu’ils soient assez quali pour durer dans le temps. Quand une pièce est trop originale, vous allez la porter 2-3 fois dans votre vie… est-ce que ça vaut vraiment le coup de mettre 600 euros dans cette veste à gros cœur rouge avec Cupidon lâchant un pet ? Autant les mettre dans un trench…
Vous avez compris que vous n’allez pas acheter du Vivienne Westwood ou Alexander Mc Queen avec moi. Bon, cette règle ne s’applique pas à des basiques comme le short blanc : ça se salit rapidement, s’use, autant en acheter un à 4,50 € chez Bershka en période de soldes. Aucun regret si vous l’abîmez lors d’un pique-nique, balade en forêt, à la mer, etc.

 

 

   8/ Se connaître



Savoir ce qui ne nous va pas et ne pas répéter les mêmes erreurs.
Ex : je craque sur les imprimés. Je les porte une fois et basta. Car au final, ça ne me va pas trop. À chaque fois je dois faire preuve de résistance face à un imprimé attirant.
Attention : je n’ai pas écrit de ne jamais acheter d’imprimé, hein, juste de savoir avec l’expérience les articles que vous ne portez jamais ou une fois car où vous vous en lassez ou ça ne colle pas à votre teint.

 

   9/ Prendre son temps

 

Prenez le temps qu’il faut pour dire NON (même à la caisse, il m’arrive de dire : « Non je ne vais pas le prendre au final » et le lendemain je me félicite) ou essayez toutes les pièces même celles qui vous semblent ne pas être top. Une fois porté peut changer la donne. Ça m’est arrivé plusieurs fois d’essayer des vêtements qui ne ressemblent à rien sur le portant et sur moi effet Wahouu. Se précipiter c’est souvent faire des conneries
►► Aller aussi sur les sites web des boutiques pour voir si la collection nous plaît. Afin de savoir si ça vaut le coup de se déplacer en magasin ou pas…

 

 

   10/ Pas de besoin immédiat ?

 

Vous n’avez pas besoin de cette robe mais vous ressemblez à Bella Hadid avec ? Et ce bonnet de ski vous donne une allure folle ? Et vous vous sentez bien dedans en plus ? Prenez-les si un jour vous en avez besoin. Vous gagnez une aprem’ de shopping dans le futur.
Ce point 10 est en contradiction avec le point 3 ? Pas du tout. Le point 3 vous recommande de vous concentrer sur ce dont vous avez besoin. Dans celui-ci, vous repérez une pièce dont vous savez qu’avec l’expérience, votre vécu, vous serez amenés à en avoir besoin. Si vous n’allez jamais au ski, le bonnet ne sert à rien on est bien d’accord. Question d’expérience…

Sans en avoir l’air, ces conseils ne sont pas simples à appliquer. C’est très dur mais je vous garantis qu’ils vous rendront fiers, beaux, contents sans vous mettre sur la paille.

Vous n’avez rien acheté à cause de mes conseils ?
Vous voyez, vous ne faites plus n’importe quoi 🙂

 

 

Prochain article : 10 astuces pour faire des économies…

 

 

 

 

 

Partages

Tu aimeras aussi...