Home Mon journal Vous n’aimez pas vos imperfections ?

Vous n’aimez pas vos imperfections ?

written by Glose 5 août 2016
loveyourimperfection-meetic-07

[ Scène 1 : premier rencard. Quelque part dans un bar à Paris ]

– Salut ! Enchanté ! Tu es bien Sophie ?
(Hochement de tête et sourire)
– Comment vas-tu ?
– Bien…  J’ai juste trois ongles incarnés qui m’enquiquinent … répond-t-elle en zozotant.

Pas toujours simple l’authenticité lors d’un premier date, hein…

 

○ Vous n’aimez pas vos imperfections ? ○

Tiens donc…

Ce titre sonne comme une célèbre pub.
À moins de vivre dans une crypte ou être privé de poste de télévision, vous connaissez la jolie réplique bienveillante…
J’avais été attendrie par cette campagne publicitaire me disant :
– « Rhoooo … comme c’est cro mi-gnon !  » … avec la musique qui va bien.
Je la trouve juste… humaine.
On m’a toujours martelé que la première impression était la bonne, qu’il fallait se montrer parfait car il suffit de 3 secondes top chrono pour se faire une idée, certes arbitraire, d’une personne. Le défaut est comme ce cheveu sur la soupe qui nous flanque ce petit air contrit. C’est se tirer une balle dans le pied de se révéler trop « vrai », avec le package « petit crapaud » inclus.
Mais le manque d’aspérité rend tout aussi fade. Perso, je ne raffole pas de mes imperfections. Mais si un petit défaut bien sympatoche de derrière les fagots rend plus attirant et si singulier aux yeux des autres… :

– Mais qu’est-ce que tu fais là ?
– Euh rien..
– Mais si là avec tes cheveux !!!
– …
(#spotted, faire comme si de rien n’était…)
– Tu viens de sniffer tes cheveux !!!!
– Euh… mais non…
– Et tes doigts aussi ?! Tu viens de le faire là !
– Ok ok !
J’ai une passion dévorante pour l’odeur de la kératine. Et toi ?
(grand grand sourire irrésistible et doigt tendu…)
Tiens profite, ça sent encore le nutella !

 

Oui… voilà. J’avoue.
BIG REVELATION
Je ne peux pas m’empêcher de me sentir les cheveux et les ongles. Addict à la kératine quoi. Un défaut repérable comme un chien dans un jeu de quilles dès lors que je suis à l’aise, abandonnant mon mode « control freak ».
L’odeur me rassure, me calme. C’est complètement inélégant. Je prends une mèche, l’attire sous mes narines et je bouge ma tête de gauche à droite pour la faire glisser sous mon nez. J’aime non seulement l’odeur de mon shampoing mais aussi la trace qu’il laisse quand son parfum disparaît peu à peu pour laisser place à l’odeur de mon vécu de ces 4 derniers jours. C’est assez spécial. J’admets. De se référer à un historique olfactif en prenant ses cheveux comme réceptacle…

 

loveyourimperfection-meetic-08 loveyourimperfection-meetic-09

Alors… est-ce que quelqu’un aimera me voir en train de me sentir les cheveux  ?
Qui va m’aimer avec ma moustache et l’envie de snifer ma kératine ?
(vous pouvez déposer vos candidatures en commentaires…)

« Quelqu’un les aimera pour vous... »  me répétai-je.
Ah j’aime bien le chant de l’espoir qui résonne dans cette phrase.
Et si c’était vrai ?

Et vous c’est quoi vos imperfections ?

(dites-moi tout en commentaires que je ne me sente pas seule…)

 

———————————

Meetic a renversé les codes de la séduction en cassant le mythe de la perfection avec la campagne LoveYourImperfections. Du coup, nous les gens parfaits, sommes dépourvus de ce petit détail touchant qui fait la différence. Alors pour y remédier, Meetic lance #InventYourImperfections où les célibataires zéro défaut sont invités à s’inventer une ou plusieurs imperfections que quelqu’un aime ou aimera pour eux…

Et si vous êtes en rade d’idées, voici un mini-site générateur d’imperfections pour vous inspirer : InventYourImperfections

(J’aime beaucoup les : « Je finis mes phrases par le nombre de mots prononcés dedans onze» et « Je mets mon pouce dans ma narine dès que je suis de bonne humeur»)

 

 

Partages

Tu aimeras aussi...

  • Lily

    J’ai longtemps, moi aussi, senti mes cheveux et mes doigts…. Je n’ai pas arrêté mais je le fais moins car une fois j’ai eu une réflexion qui m’a blessée (« ça doit être sympa de faire l’amour avec toi, si tu dois tout snifer avant, pendant et apres »)
    Enfin, pour mes cheveux car trop voyant mais mes doigts c’est tres tres souvent encore !!! J’aime les odeurs meme celles que les autres n’aiment pas spécialement…
    J’aime sentir ce que je mange aussi.

    Sinon j’ai encore ce truc de vouloir que tout soit identique de chaque côté de mon corps, donc si je me cogne une main, j’ai envie de cogner l’autre. Si je me pince, touche…peu importe, j’ai cette envie irrésistible de voiloir be pas etre égoïste avec l’autre côté…

    • glose

      Ah oui toi aussi ! En fait on me l’a fait remarquer. Je ne m’en étais jamais aperçue. Apparemment ça perturbe les interlocuteurs…

      Trop fort cette histoire de rééquilibrer les deux côtés ! ça me donne des idées de trait de caractère de personnage !!!! 😛
      Ah oui j’adore, trop mignon ! 😀

  • Max

    Excellent article !! J’ajoute que la personne parfaite n’existe pas, donc si on note zéro défauts à l’extérieur… c’est qu’ils sont tous à l’intérieur ! Sinon le vin rosé, notamment tard le soir, décuple les senteurs addictives de la kératine … I know it for a fact. 😉

    • glose

      Merki 🙂
      Tous les défauts planqués à l’intérieur… j’ai une image en tête-là, c’est moche… :/
      C’est dangereux le vin rosé dis donc. Faudrait que je pense à m’en méfier 😉