Home de bord Janvier 2015 : crise de foi et gueule de bois

Janvier 2015 : crise de foi et gueule de bois

written by Glose 11 janvier 2015
charlie-une

#JeSuisCharlie

charlie-une

Ces derniers jours, ma vie a été suspendue.
À un fil. Un seul.
Celui de l’info.
Scotchée aux actus, pendue à ma timeline Twitter, je subissais une onde de choc : la moitié de la rédaction de Charlie Hebdo décimée, journalistes et dessinateurs exécutés, là, à Paris, quasi en bas de chez moi. J’y croyais pas. « Comment ? On peut tuer ces gens ? Cabu peut mourir ? Pour de vrai ? Mais les héros ne meurent pas, ce sont toujours les seconds rôle qui … ». J’ai vécu en apnée. Les lèvres closes, le cœur lourd, le cerveau anesthésié, les yeux embués, quelque chose s’est brisé.
Abasourdie, mortifiée, muette, vidée, j’ai ressenti le besoin d’être sous perfusion, connectée au monde. Ce besoin vital de me nourrir des émotions, sentiments, réactions qui fusaient de toute part sur les réseaux sociaux. Ils étaient ma bulle d’air, mon sac à oxygène, ma came quotidienne.
Dans l’impossibilité de m’exprimer, j’ai tout lu, entendu, vu, relayé, twitté, partagé sans relâche les lignes et paroles de ceux qui savent dégainer leur plume pour décrocher les mots justes, apaiser, soulager.
Au point de frôler l’overdose. Saturée d’images, de témoignages et d’hommages, lessivée, tendue, énervée, irritable, irascible, j’étais.
J’en ai assez. Vidée. Ras le bol d’en parler. Plus qu’une envie : me débrancher…

Aujourd’hui, à l’image de quasi 66 millions de français et quelques milliards d’êtres humains, je suis triste et choquée.
Triste et choquée de la perte d’esprits insolents et irremplaçables que sont Cabu, Wolinski et Charb. (Les autres, j’avoue je ne les connaissais pas…)
Triste et choquée de l’escalade de la violence qui a suivi en s’achevant par 2 prises d’otages simultanées qui m’a mises les nerfs à vif.
Triste et choquée de la mort de concitoyens qui se sont levés machinalement un matin pour se rendre à leur taf, faire leurs courses et BOUM. Plus rien. Morts. Comme ça. Butés.
Triste et choquée des possibles risques encourus dans les jours prochains. Car même si le monde affiche qu’il n’a pas peur, moi si j’ai un peu, un tout petit peu, mais peur quand même de cette foutue menace qui est planquée là parmi nous.
Triste et choquée d’être un peu responsable, de faire partie d’une majorité silencieuse qui ne s’est pas plus révoltée que ça dès les premières attaques du magazine Charlie Hebdo.
Triste de savoir qu’une fois l’euphorie passée, j’oublierais sans doute mes bonne résolutions…
Triste et émue par ces manifestations d’humanité qui se soulèvent un peu partout dans le monde, de cette unité à faire bloc contre les opposants à la liberté d’expression, de s’autoproclamer « Charlie » comme signe de ralliement, d’un nouvel étendard, dernier slogan universel. Profondément bouleversée par cet excès de happy ending qui ne peut m’empêcher de penser au final d’un film américain où le monde entier se dresse contre un oppresseur commun voire même de l’épisode final de « Buffy contre les Vampires : « La fin des temps » (ceux qui l’ont vu comprendront le sentiment dont je cause… ). Assez émouvant mais aussi perturbant, étrange, cet excès de fièvre de bons sentiments, sans précédent…
Triste, fatiguée, touchée, blessée par le déferlement de haine que tout ça a suscité, des « bien fait » sur Twitter à la violence symbolique née des réseaux sociaux (nettoyer les banlieues au karcher, rejeter la faute sur untel, créer des polémiques qui divisent alors que l’heure est au recueillement, voir les vautours qui revendent les Charlie Hebdo à des prix indécents, lire que Charlie Hebdo est islamophobe, etc.). Assommée de devoir s’expliquer suite aux messages de gens agressifs qui pensent détenir la vérité et comment régler le problème du terrorisme. Et donc triste et sidérée de la bêtise et du manque de discernement…

Mais pas seulement.
J’ai une méchante gueule de bois de début d’année.
Et celle-là, y a rien pour la faire passer…

 

Partages

Tu aimeras aussi...

  • cyberyoyo

    Juste merci pour ce partage…

    • glose

      Merci pour ton commentaire…

  • De l’information et de l’engagement face à la bêtise !

    http://www.therocamadour.fr

    • glose

      De l’éducation et aussi de l’humanité…