Anjou Vélo Vintage : une balade dans le temps…

A lire en musique pour une immersion totale…
(Clique sur le triangle couché !
Ceci est un message pour ma maman…)

(Yves Montand “A bicyclette”)

anjou-velo-vintage22

Retour vers le passé à Saumur le dernier week-end de juin où se tenait la 4ème édition de l’Anjou vélo vintage pour tous les amoureux de rétro et les passionnés de vélo. Une plongée hors du temps qui fut un ravissement pour les yeux des modeux et un supplice pour les petits postérieurs peu coutumiers à chevaucher un deux-roues sans moteur…
Dès le samedi, la place de la République fut investie par des commerces éphémères reproduisant un village aux allures d’antan : barbiers, vêtements vintage, disquaires, produits alimentaires, studio photo, école mais aussi marchand de cycles, garage, réparation, etc. Certains restaurants étaient partenaires de l’événement et rhabillèrent dès lors leurs employés par un uniforme adéquat.
Seule la pluie a joué les trouble-fêtes : 1/ nous gâchâmes notre après-midi à la recherche de ponchos, pull, collants, parapluie, etc. 2/ La soirée guinguette au cœur du centre historique de la ville fut annulée. Ainsi les quelques milliers de participants se retrouvèrent mélangés à la population locale et dispatchés un peu partout le soir ce qui fut bien dommage. J’aurais aimé voir tout ce petit monde à petits pois, béret, canotier et bretelles swinguer ensemble… #tristesse
Alors, nous sommes rentrés dans nos pénates en priant bien fort dieu Google Météo de nous offrir le soleil sur un plateau lorsque nous serons bien seuls sur nos vélos à braver la pluie dans la campagne angevine. Sinon le supplice se tiendra sur une distance de 30 km (Par bonheur, nous avons évités la balade de 50-90 km et la course Rétro de 150 km).

Dimanche – jour de la course – le temps fut dégagé. On gardait bon espoir mais n’étant pas nés de la dernière pluie, on a rapatrié nos achats de la veille (à savoir collants, kways…). J’eus une vive émotion sur le départ… Les regards du public rivés sur nos costumes, la voix “vintage” de l’animateur, la musique de l’époque… tout ça était à la fois insolite et touchant. Peut être émue de vivre ne fut-ce qu’un instant l’époque révolue des mes grands-parents…  je ne sais pas. Cela étant, cette situation m’a troublée au point d’avoir les yeux bien humides et le cœur vacillant sur un bon kilomètre… suis grave émotive en ce moment.
Une fois la ville dépassée et surtout après la première montée, il devint plus agréable de pédaler vu la foule sur la ligne de départ (3500 inscrits au bas mot). On apprécia le dimanche bucolique dans une ambiance vintage et surréaliste. Si certaines têtes arboraient des couronnes fleuries, les vélos n’étaient pas en reste : des participants avaient ornés leur mouture de fleurs, d’autres se promenèrent avec des bouquets dans leur panier. C’est à ce moment-là que l’idée d’un mariage à la mode rétro m’a traversé l’esprit : moi avec un bouquet de mariage à la main, vêtue d’une toilette d’époque raffinée. Car s’il y a bien une chose qui m’a marquée lors de ce périple : c’est l’élégance. Les tenues donnaient envie de séduire et d’être séduit. N’importe quel homme avait du style avec ces costumes d’une autre époque. Je m’imaginais donc bien cette scène de mariage avec des invités habillés à l’identique et des compositions florales rappelant plus la nature qu’une installation sophistiquée et surchargée. Comme celle-ci avec les deux colombes enlacées…
Me voilà encore plongée dans mes rêveries …

anjou-velo-vintage55

anjou-velo-vintage59

anjou-velo-vintage53

anjou-velo-vintage54

Le parcours était bien pensé en terme de variété : la balade nous mena sur les routes fleuries du vignoble saumurois, à traverser des petits villages, des maisons troglodytiques en passant par des châteaux. Les points de ravitaillement et dégustation étaient situés dans des lieux stratégique ou touristiques comme la traversée des caves chez Robert & Marcel à Saint-Cyr-en-Bourg et la Maison de fines bulles, Bouvet-Ladubay.
La pluie vint au moment le plus opportun : lors du déjeuner au château de Brézé, elle noya mon plateau 5 min après que j’eus arrosé les bois de mon urée. Aurais-je inspiré… la météo ?
Le meilleur se pointa à la fin : l’halte à la Maison Bouvet-Ladubay qui nous offrit une petite traversée pittoresque dans ses caves sur un air d’opéra. Me suis crue au cœur d’une scène de film dramatique.
Et à la sortie, un verre de Saumur nous attendait.

anjou-velo-vintage64

 

Si c’était à refaire ?

Oui pour le côté insolite mêlé au parfum du temps passé, de goûter le temps d’un week-end à l’art de vivre provincial. Et ces sons entêtants* qui vous rendent nostalgiques d’une époque dont vous connaissez seulement l’Histoire et les anecdotes transmises par vos aïeux…

*La radio installée sur le devant des vélos, la musique d’antan qui passe le long du parcours ou ce vanne publicitaire qui fait l éloge d un matelas ou du dernier film de Bourvil à voir le soir-même au cinéma… magique !

 

Plus d’informations

Site web :   Anjou Vélo Vintage

 

Les photos de mon Anjou Vélo Vintage

anjou-velo-vintage08

anjou-velo-vintage11

anjou-velo-vintage72

anjou-velo-vintage73

anjou-velo-vintage74

anjou-velo-vintage75 anjou-velo-vintage76

anjou-velo-vintage10

 

anjou-velo-vintage06

anjou-velo-vintage09

anjou-velo-vintage70

anjou-velo-vintage67 anjou-velo-vintage68

anjou-velo-vintage05

anjou-velo-vintage78

Un grand bi…

 anjou-velo-vintage02b

anjou-velo-vintage03

anjou-velo-vintage14

anjou-velo-vintage12

anjou-velo-vintage15

Miss Drama Pluie…

anjou-velo-vintage13

Et par dessus le marché, le resto le Bistrot de la Place sur la place Sainte-Pierre dans lequel nous avions réservé une semaine plus tôt et appelé 1 h avant pour prévenir de notre retard, nous a jeté à notre arrivée pour un motif inattendu : “Vous n’avez jamais réservé ici, c’est impossible.” Pluie, dépenses imprévues, mauvaise foi. Le tiercé gagnant. Une cliente compatissante nous a soufflé l’adresse du resto Le Grand Bleu qui nous accueillit avec le sourire et gentillesse (on courait après un dissolvant, les serveuses ont cherché partout dans leurs sacs). Et nos estomacs furent sauvés in extremis :)

 

La randonnée le dimanche…

anjou-velo-vintage19

anjou-velo-vintage20

anjou-velo-vintage21

anjou-velo-vintage07

anjou-velo-vintage16

anjou-velo-24

anjou-velo-vintage01c

anjou-velo-vintage23b

anjou-velo-vintage26

anjou-velo-vintage27

anjou-velo-vintage28

anjou-velo-vintage29

anjou-velo-vintage30

anjou-velo-vintage32anjou-velo-vintage33

anjou-velo-vintage34c

anjou-velo-vintage35

anjou-velo-vintage36b anjou-velo-vintage37 anjou-velo-vintage38 anjou-velo-vintage39 anjou-velo-vintage40 anjou-velo-vintage41 anjou-velo-vintage42

anjou-velo-vintage44

anjou-velo-vintage43  anjou-velo-vintage45 anjou-velo-vintage46

Pas simple le vélo avec des talons…

anjou-velo-vintage49 anjou-velo-vintage50 anjou-velo-vintage51 anjou-velo-vintage52  anjou-velo-vintage56 anjou-velo-vintage57 anjou-velo-vintage58  anjou-velo-vintage60 anjou-velo-vintage61

anjou-velo-vintage62

anjou-velo-vintage71

anjou-velo-vintage63  anjou-velo-vintage65

anjou-velo-vintage66 anjou-velo-vintage69

anjou-velo-vintage04
anjou-velo-vintage77




  • Miuu ( miuuzine.blogspot.fr )

    Tres chouette article et jolies photos. La musique est parfaite pour l’immersion <3

    • glose

      Merci ma belle ! La musique m’a inspirée lorsque j’ai choisi les photos donc il fallait que vous puissiez en profiter :)

  • La Parisienne du Nord

    Oh! Ça devait être sympa. On a été à Saumur l’année dernière. Je n’en ai pas encore parlé sur le blog. Mes grands parents y ont vécu pendant la guerre. Je voulais voir la ville où mon père et ma tante ont vécu quelques temps. Car à l’époque, ils déménageaient souvent. Dommage pour la météo. J’aime beaucoup le tote bag! ;-) et aussi ta veste avec ton ensemble bleu. :-)

    • glose

      Je ne connaissais pas du tout Saumur et je ne fus pas déçue ! C’est vraiment charmant et il y a de quoi faire aux alentours !
      Le tote bag ou le badge sur le slip ? :P
      merci ! C’est une vieille veste Morgan et l’ensemble bleue du sur-mesure fait au Vietnam. Je n’ai jamais osé la porter mais ici c’était approprié !