Le pull moche… une leçon de style ?

pull-moche-swag-une

Trouver un pull moche ce n’est pas si évident…

Invitée à l’anniversaire d’une amie, j’ai dû me plier au rituel du dress code de la soirée. Dont le thème était : “pull moche”.
Question chiffon, on ne fait pas toujours dans la dentelle…
Pourquoi ce thème ? Mon cœur balance entre :
> soit un trauma avéré suite au visionnage d’un film plaçant au cœur d’une scène clé, une dramaturgie sans commune mesure, un plan à couper le souffle avec un réalisme sans nom : le port d’un pull moche. #BigUpMarcDarcy
> Soit tout simplement un effet de mode porté haut et fort par nos chers poilus du menton, les hipsters parisiens.
En me pliant à cet exercice de trouver le Graal de la mochitude, lors de ma virée pull-chandail-sweat, mon regard visait tous les pulls que je ne porterais jamais car selon mes goûts perso qualifiés de : “Oh le beau pull moche…“.
Mais en disposant mentalement la tête d’une amie à la coupe garçonne sur les pulls en question, je me rendis compte que ces pulls pouvaient être “hype“. Moche pour moi mais terriblement swag sur une tête cool.
D’ailleurs :

pull-moche2

Si « La beauté est dans les yeux de celui qui regarde », dixit Oscar W., la formule peut aussi s’appliquer à la laideur…
Et le “moche” devient une perception très subjective. Mais ça tout le monde le sait…

 

Pull moches “hype”sur Sheinside

Pièces et sweats pas chers…
(ça change)

 Ex : moi je trouve le pull à yeux, moche, mais il a fait fureur chez les modeurs. Celui avec le chien montrant les crocs à eu son quart d’heure de tendance. Perso, il m’agresse les yeux et le cœur…

 

Et le pull junk food est porté avec grâce par ces modeuses ici .

 

Un pull à priori moche peut donc donner de la personnalité à une autre personne. C’est ce qu’on appellerait le style. Ou … la tyrannie du cool ?
Moi j’ai aucun swag et ça m’arrange quelque part…

 

Mon shopping

Ou ma vision du moche qui ne regarde que moi…
Pour cerner le périmètre des recherches : rue du Faubourg du Temple, 10e arr,  entre le Mac Do et le Monoprix.

pull-moche4

pull-moche5

pull-moche6

pull-moche7

pull-moche8

pull-moche9

pull-moche10

pull-moche11

pull-moche12

pull-moche3

pull-moche1

Lors de ma quête, le moche (par définition ce qui n’est pas beau) se mua en pull “improbable” voire ridicule. Aucune envie de dépenser plus de 10 euros pour un pull fade et sans intérêt dont la seule opportunité de carrière est de finir en serpillère. Choix donc limité. J’ai choisi la rue du Faubourg du Temple pensant qu’ il devait y avoir pas mal de trucs moches pas chers dans ces boutiques de qualité “contestable”. Et au final, j’ai découvert des petites perles que je ne porterais jamais au taf, ni à un rencart mais qui plairaient sans doute aux blogueuses mode. Honni soit qui mal y pense…

La vendeuse : c’est très zoli !
Moi : ah… Ben non alors ça va pas
La vendeuse : Ah bon ?
Gros yeux étonnés

Moi : je veux un pull moche. Vous en avez ?
Elle tire la gueule
Moi : non mais vous savez ce qu’il me faudrait ?
Elle fronce les sourcils
Moi : un pull avec une bite et des poils qui sortent. Façon Reiser. Ça c’est un vrai pull moche.
Vendeuse : Moi pas comprendre…

Bon ok je sors…
J’aurais gagné le prix du pull moche de la soirée avec un tel trophée. J’ai fini par acheter 3 pulls plus improbables que moches. Mais n’étant pas complètement satisfaite de mes choix, j’ai finis par me rendre chez Guerrisol, 17 avenue de Clichy dans le 18e. S’il faut investir autant mettre 2 € que 20 €. Mais à ma grande surprise, il y avait plus de pulls fades que vraiment horribles. Vu le caractère drôlissime du thème, autant faire honneur avec un pull frisant plus le ridicule que fadasse à souhait.

pull-moche13

Mais je n’ai trouvé qu’un sac cochon… moche.

 

 

 

Au final…

 

pull-moche

Il est 4h du mat lors de la photo… ridicool

 

 

Finalement, ma copine est terriblement dans le coup… quant à moi, je me prends terriblement la tête.
Ou quand le moindre achat me fait poser autant de questions existentielles sur le beau, le moche, le mettable…
Car au fil de mes pérégrinations, je m’aperçus qu’il existe 3 types :
> moche et mettable
> moche et stylé.
> immettable tout court (mon imaginaire pull à bite par ex)
Bref le moche à de l’avenir.
La faute au bomo
?
(Lire la revanche du moche)




  • kimiko

    J’avis une petite préférence pour le vert prairie tout poilu!

    • glose

      Il était trop cher ;)

  • cyberyoyo

    Conclusion, une jolie fille avec un pull moche reste une jolie fille ;-) Pour celui avec une bite, tu n’as qu’à te mettre au tricot haha ha :-D

    • glose

      Pas con… faut-il encore savoir dessiner un patron avec bite…

      • cyberyoyo

        Haha ha, tu m’as tué mais tu as raison, c’est bien là le noeud du problème ;-)
        Quoique un patron avec des couilles c’est encore plus dur à trouver ;-)

        • glose

          Elle est bien tournée celle-là !