Accueil Dating Mes meilleures conversations sur les sites de rencontre…

Mes meilleures conversations sur les sites de rencontre…

by Glose
Mes meilleures conversations sur les sites de rencontre…

Une jolie compilation personnelle…

giphy

En ce jour plein d’amour, de petits cœurs et d’anges chevelus à qui on a méchamment greffé un arc,  j’ai une pensée pour tous les hommes avec qui j’ai partagé un moment à converser derrière mes écrans. Oui c’est comme ça, je suis une fille bienveillante, c’est ma nature. Je suis reconnaissante envers tous ces hommes qui m’ont dévoilé un large spectre de la nature humaine et des futurs personnages en devenir pour mes romans mais aussi permis de me conforter dans mon choix et de m’amener vers un homme en particulier. Bref, d’apprendre à séparer le bon grain de l’ivraie…

Lorsque je replonge dans certains échanges vécus sur les sites de rencontre, lorsque j’étais une célibataire en recherche de partenaire sur le net j’ai un petit sourire en coin et des légers tressautements au cœur. De déclarations, en moqueries en passant par l’ironie, la prétention, l’humour et la poésie, j’ai bien ris et souris en tapotant frénétiquement sur mon clavier. Quelque fois aussi un peu émoustillée ou stimulée par le niveau de certaines conversations. Aujourd’hui, je leur rends un petit hommage plein de tendresse avec ce billet sous forme de clin d’œil en retranscrivant les messages de certains de ces candidats à l’amour.
Ce n’est pas toujours drôle, ni relevé mais voilà… je les aime bien… 

Attention, il y a  du level des fois…

Précisions :
Mon pseudo est Léa16.
M = moi
L = lui

 

Le fétichiste

Homme n°1

L : j’ai une tendance à aimer les pieds feminins comme les tiens. Mais je veux pas que ça se sache car j’en ai honte en faite. j’aimerai rencontrer quelqu’un qui me permette d’essayer ça. Et toi ça te plairait qu’un mec que tu connais suffisamment un jour te l’avoue et te propose ce genre de chose ? ça te dérangerait, ça te dégoutterait ou tu voudrais essayer pour voir ce que ça vaut et si ça te plait aussi ?

M:  Tu proposes quoi exactement ?

L : J’aimerai beaucoup te rencontrer un jour. Je ne demande pas dans l’immédiat mais d’en parler sainement et faire ta connaissance. Puis si on s’entend et que tu es ouverte au truc. J aimerai essayer ça avec toi. Qu’ en penses-tu ?

M: Essayer quoi exactement ?

L Heu… Je pense que tu sais bien de quoi je parle. J aimerai bien essayer de découvrir la pratique avec toi. Tout ce qu un fétichiste des pieds et talons peut aimer. Puis tout ce qui pourra te faire plaisir. Je sais ça doit te paraître dingue comme proposition. Mais j aimerai vraiment avoir cette chance. Je n’aurai pas pu le demander à quelqu’un que je connais dans un premier temps. Mais je ne veux pas non plus que tu restes une inconnue pour moi. Te servir me plairait en faite.

M: Ben non je vois pas… une pédicure ?

 

Les comiques

tumblr_mpegtrjJSV1rknrf9o1_500

Homme n°2

L : Quand est-ce que tu m’invites à boire un verre ?

M : Faut montrer patte blanche avant.

L : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/29/Patte_blanche.jpg

M : Ok…

 

Homme n°3

L :  «Pas de temps à perdre avec les Casanova de service.» Mais est-ce que ça ne revient pas un peu, un soir d’été avec la fenêtre ouverte, à dire aux moustiques de ne pas entrer ?

M :  j’ai des prises malodorantes pour ça…

 

Homme n°4

L : J’aime bien ton nez. Il est sexy. T’as déjà fait du deltaplane ?

M : pourquoi ? Tu en fais ?

L : Seulement à mi-temps, le reste du temps, je suis boucher charcutier. J’ai été élu artisan de l’année 2011, avec les félicitations du jury. Du coup, je suis sponsorisé par Monique Ranou maintenant. Les ventes décollent.  Tu fais quoi dans ta vie ?

M:  Je suis chef de projet web

L : C’est toi la chef des Internets ? Waaaaaaah ! Le minitel aussi, c’est toi la chef ?

M : Désolée de t’apprendre cette triste nouvelle…  mais le minitel est mort et enterré.

L : Je soupçonne un complot des internets. C’est toi, hein, avoue, qui l’a tué ? 3615 Léa m’a tueR. Dis donc, les oiseaux gazouillent et le soleil rit aujourd’hui ! Je t’aurais bien proposé une petite balade dans les rues de Paris. On aurait pu promener nos minitels…

M:  T’es un comique toi

L :  Trop. J’ai les roucasseries et le best of de Carlos sur ma table de chevet. Gros niveau.

 

Homme n°5

L :  Je n’ai pas pour habitude d’envoyer des messages à des femmes plus âgées que moi…

(Cool… impression d’avoir 60 balais…)

Homme n°6

L : J’aimerais faire connaissance même si je n’ai pas forcément envie de refaire la déco de mon appartement…
M : Euh… entre mettre la charrue avant les bœufs ou passer du coq à l’âne : mon cœur balance…. 

 

Homme n°7

Bonsoir,

En route pour faire mes devoirs avec attention, je lis votre profil. Tout semble heureux. Et là, je découvre dans une de vos réponses : vous ne voulais rien avoir à faire avec des hommes ayant déjà des enfants: Arggghhhh !!!!
Que faire ? J’ai bien pensé tuer mes enfants. Mais c’est trop compliqué (leur maman risque de ne pas apprécier). Et puis, je les aime, alors, NON, je dois être ferme, ce n’est pas une option possible.

 

Homme n° 8

M :  je viens de rentrer d’Ibiza

L : C’était bien ? T’as fait quoi là bas ?

M : Ben que veux-tu faire à part sexe, drogue et électro ?!

L : Je sais pas moi…..visiter les monuments, les musées, rencontrer l’autochtone… euh…quoique… attends…redis « sexe », pour voir ? 😀
Ouais c’est bien ça, ça m’excite 😀
Dis d’autres mots pour voir ?

M : BANANE !

L : Ah bah maintenant c’est malin. J’ai faim tiens !

 

Les septiques

fd15347a

Homme n°9

Vous existez vraiment ou il y a un horrible petit barbu au clavier?

Homme n°10

Bonjour, mon nom est BIP. très originales les photos, bien sûr ça aide que vous soyez une femme très belle. vous pouvez parler?

(Ben non je suis adepte du « Sois belle et tais-toi » . Non en fait j’ai juste la mâchoire encastrée dans un pot de fleurs…)

Homme n°11

5/ Léa 16 ???… Hmm, j’ai un doute terrible sur ton âge. J’ai besoin d’appeler tes parents au sujet de ton profil sur un  site de rencontre pour adultes, jeune fille. Je suis un peu suspicieux par moment…

Homme n°12

6/ Es-tu française ou juste un être humain normal ?

Homme n°13

7/ You seems aestically pleasing but a friend who was looking over my shoulder happen to think she knows that your profile was written by a boy. I came at your defense and we finally made a bet about that. It is 20 euros. So I may be about to lose or win 20 euros because of you ! But on your pictures you looks like a baby !

 

Les poètes

20bbe08b

Homme n°14

Talk…talk…cause you’re a oasis … be my muse ? are you ready to have more one in your soul ! let’s fly flowers in the sky cause nobody have enough…welcome !

Homme n°15

Mince que dire, j’aime bien tes photos, je sais pas exactement mais ça me fait penser à l’Angleterre du début du siècle dernier.
Un grand jardin aux arbres bien taillés en périphérie de la maison, et puis plus loin des branches couvertes de vert de rouge et de brun toujours de plus en plus fou, plus sauvage.
De gros pull en laine bien douillé, des ballades le long de petite rivière en été.
Les yeux mis clos a cause du soleil qui perce la canopée.
Et puis un shot de vodka qui claque sur le zinc en métal d un pti troqué parisien ou la musique rock electro rythme les conversations animées…:
-« Mais non c est pas David Bowie qui à écrit Saga Africa !!.. »
-« Ha oui !! Prouve le moi !! »..
Vraiment des conversations animées….
Bref, Après, c est aussi pas mal mon univers, alors aussi bien je vidéo projette,, et puis toi c est pas du tout ton délire les pull en été au bord d une rivière de vodka dans un bar rock electro…Mais qui sait…

Homme n°16

L : Tu semble bien (en)cadrée…
chapeautée également, for sure, trop modeste, time is time,
on va boire deux verres entre deux lancé de frizbee ?

M : Et si l’on boit seulement du thé, ça marche aussi ? 😉

L : Thé sans café c’est autorisé,
vendredi soir pas trop tôt s’il te plait,
par exemple entre Père Lachaise et Parment(i)er…
sinon ça va être reporté…

M : tu es bien rapide… ça sera reporté.

L : Bien bien,
je ne sais pas s’il s’agit précisément d’exigence…
mais j’accepte la finesse de ta remarque…
…de temps en temps il faut se jeter à l’eau, avec ou sans maillot, pour savoir si le parfait inconnu et un inconnu parfait…(plouf)
écrit contre oral,
la joute équestre est ouverte/ ce soir ?

 

Homme n°17

Mon petit coquelicot
Des petits mots tous les jours je t’en composerai
Comme composer les pétales d’une grande fleur, pour qu’ils enveloppent de leur multitude, les milles et uns sentiments que j’ai pour toi.
Si ton sourire accueillant me permet d’oublier un peu ma timidité qui depuis toujours me tenaille et de venir à toi ; il reste encore celui de l’humilité qui s’impose à moi en te découvrant.
Comment te faire alors part de mes sentiments sans ne pas altérer tout le merveilleux qui luit en toi ?
Tu es la petite princesse de notre belle planète bleue, celle qui garde tous les trésors que nul n’a su voir.
Un champ immense, subtil et fragile de son immensité, dans lequel notre ego se perd avec joie et qui comme un kaléidoscope géant est capable de nous émerveiller toujours différemment.

(je précise : c’est un 1er message…)

 

Homme n°18

Elle était déchaussée, elle était décoiffée,
Assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ;
Moi qui passais par là, je crus voir une fée,
Et je lui dis: Veux-tu t’en venir dans les champs ?

Elle me regarda de ce regard suprême
Qui reste à la beauté quand nous en triomphons,
Et je lui dis: Veux-tu, c’est le mois où l’on aime,
Veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ?

Elle essuya ses pieds à l’herbe de la rive ;
Elle me regarda pour la seconde fois,
Et la belle folâtre alors devint pensive.
Oh! comme les oiseaux chantaient au fond des bois !

Comme l’eau caressait doucement le rivage !
Je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts,
La belle fille heureuse, effarée et sauvage,
Ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers

 

(1er message aussi …)

 

Homme n°19

 

Le vieux Loth ronflait au fond de sa caverne;
Assises à côté d’une pâle lanterne,
Ses deux filles en pleurs se rappelaient tout bas
Les plaisirs de Sodome et ne s’endormaient pas.
L’aînée avait vingt ans, une figure altière,
L’œil bleu et des cheveux rejetés en arrière,
Des trésors sous sa robe et des doigts exercés…
La plus jeune était blonde, avait seize ans passés,
Des fruits s’arrondissaient sur sa blanche poitrine
Et son poil frissonnait où l’esprit le devine ;
Les yeux pleins de langueur et de timidité
Cachaient sous leurs cils d’or l’ardente volupté.
Vierges ! Comprenez que deux filles à cet âge
N’ont pas quitté Sodome avec leur pucelage.
Elles avaient goûté le breuvage amoureux,
Et leur soif insatiable avait fait des heureux,
Jusqu’au jour redouté du divin châtiment,
Leur vie entière fut détruite en un moment,
Tous les hommes perdus, car il n’en restait pas
Qui pussent désormais jouir de leurs appas !
D’où viendra la rosée à leur bouche altérée ?…
« Ne pleure pas ma sœur, ma sœur, que ton âme éplorée
Retrouve quelque espoir. Tiens ! Déshabillons-nous,
J’ai trouvé pour jouir, un moyen simple et doux. »
Ainsi parla l’aînée. Déboutonnant sa robe,
Elle montre à sa sœur, avec un double globe
Un ventre satiné qui se termine en bas
Par un petit triangle couvert de poils ras,
Noirs comme de l’ébène, et doux comme la soie,
Sarah sourit, s’approche et écarte avec joie
Les lèvres de la trousse, ainsi les vieux Hébreux
Nommaient l’endroit charmant qui les rendait heureux.
« Que faut-il faire Agass ? – Du bout de ton doigt rose,
Chatouille-moi – J’y suis, attends que je me pose
Pour que mon doux bouton s’érige sous ton doigt
Et que j’écarte aussi les cuisses comme toi. »
Et sous leur main, servie d’une amoureuse ivresse,
La symphyse se gonfle et palpite et se dresse.
Enfin n’en pouvant plus et d’amour se pâmant,
Agass donne à sa sœur un doux baiser d’amant.
Mais celle-ci lui dit : « Faisons mieux, ma charmante
Remplaçons notre doigt à la place amusante
Par une langue agile ; et tu verras, ma sœur
Que nos attouchements auront plus de douceur.
Oui, sur ton petit ventre, attends que je me couche,
Ta bouche sur mes lèvres, ton poil dans ma bouche
Qu’une douce langue chatouille en l’excitant
Notre bouton de rose encore tout palpitant.
Que nos corps enlacés se tordent et se roulent,
Que le jus de l’amour sur nos cuisses s’écoule. »
Sitôt dit, sitôt fait, et bientôt ce doux jeu
Arrose leur trésor d’un liquide onctueux.
Mais ce sperme infécond ne rappelle les hommes
Que de manière vague. « Ah ! Sottes que nous sommes,
À quoi rêvons-nous donc quand on a ce qu’il faut :
Notre père est bien vieux, mais il est encore chaud.
Il peut bander encor quand les femmes sont belles,
Bien heureux qu’il n’ait pas affaire à des pucelles.
Mais il ne voudra pas, tant il est scrupuleux,
Nous donner la bouteille où jadis toutes deux
Avons puisé la vie,… où notre pauvre mère,
Allait remplir ses fleurs, éteindre son cratère.
Tâchons de l’enivrer, il aime le bon vin,
Et s’il veut nous baiser, sauvons le genre humain… »
Chacune sur le chef portait un grand voile noir ;
Loth avec sa lanterne, a demandé, hagard :
« À qui sont ces tétons dont la blancheur rayonne ?
Ces globes opalins, dont la pointe frissonne ? »
Il jette sur Agass des regards polissons,
Écoute en soupirant les charmeuses chansons
Qu’ensemble ont commencé ses filles toutes nues,
Il croit être à Sodome et, sur ses propres filles
Haletant de planter le bâton de famille,
Il s’élance soudain. Agass l’avait prévu.
Au ventre paternel, elle saisit tout nu
Le membre recherché par l’ensemble des femmes
S’aperçoit qu’il faut encore qu’elle l’enflamme,
Et, pour mieux en jouir, elle roule à la main
L’instrument qui doit féconder le genre humain.
« J’enfanterai, dit-elle, et pour être plus sûre
Adoptons pour jouir la meilleure posture. »
Elle tombe à genoux, découvre son cul blanc ;
Le vieux Loth inclinant la tête et s’approchant
Voit le cul : Oh ! Jeune Femme ! Oh ! ma toute belle »,
Dit-il alors, jetant ses deux bras autour d’elle.
Agass, poussant le cul, accroît le mouvement
Car elle connaissait l’effet du frottement.
Elle se sent mouiller. Aucune jouissance
N’a pourtant assouvi sa brutale espérance.
Un soupir la saisit ; elle porte la main
Je ne sais où. « Tu n’es pas dans le bon chemin,
C’est à recommencer », dit-elle à son vieux père.
Et l’ivrogne à nouveau recommence l’affaire ?
En craignant de manquer, il se laisse guider
À travers les replis qu’il devra féconder.
Agass tressaille. Enfin tout son beau corps frissonne ;
Les os ont craqué. Le père Loth s’en étonne
« Qu’as-tu donc ? Mon enfant : va donc que je jouisse !
Si je m’en suis douté, que le ciel m’engloutisse ! »
Dit le vieux Loth. Agass dit alors à sa sœur :
« Viens goûter à ton tour la divine liqueur. »
L’autre aussitôt s’approche et dans ses douces cuisses
Elle montre à son père un doux nid de délices.
Elle chatouille alors les couilles du taureau,
Prend l’arme tout à coup et la met au fourreau.
Entre ses blanches mains, saisit la vieille épée
Pour la faire entrer plus grosse et mieux trempée.
Enfin elle se pâme, laisse tomber ses bras,
Le sceptre paternel inondant ses appas.
« Gloire à Dieu » se dit-elle, « à présent j’ai conçu. »
Loth, en se réveillant n’avait rien vu, ni su.

 (1er message d’introduction aussi…)

 

Homme n°20

L : Je pars faire le tour du monde je commence par le Pérou cela te dit ? Pas besoin d’argent on vit d amour et d eau fraîche.

M : ce n’est pas tout à fait mes plans…

L : alors si je comprends tu ne veux pas d’amour et certainement moins d’eau fraîche. tu as raison c’est la crise.

M :  Les jolis mots me paraissent suspects. tout dans le discours, aucune action. Je préfère me donner les moyens de vivre un rêve que d’en rêver.

L : ne pas se fier au apparence chère demoiselle. elles sont parfois trompeuses.

M : les mecs qui disent que « je suis pas comme les autres », se rendent pas compte à quel point ils le sont…

L : On est libre de se croire fou mais on est fou de se croire libre…

 

Les tordus

tumblr_moft94QS4w1rknrf9o1_500

 

Homme n°21

M : Tu sais que la flatterie est un vilain défaut ?

L :  C’est peut-être un vilain petit défaut, mais un défaut que la gent féminine a l’air d’affectionner SI particulièrement. Et, corrige-moi si je me trompe, il semble que tu en fasses partie. N’est-ce pas d’ailleurs une coïncidence heureuse ? Je suis, en toute modestie, un être d’une très haute perspicacité. Mais, revenons à nos petits moutons, brebis , vaches, cochons ou tout ce que tu veux… peu importe… la missive précédente, n’était que le reflet de mon angoisse… oui, oui, mon angoisse, si ce n’est mon affolement… en lisant ton pseudo. Observant l’image si charmante et angélique de ta personne où ton regard filait vers le firmament de l’imaginaire ou suite à une fumette, peu importe… peu importe. Cela ne me regarde pas, maiiis quand même… Un brin charmé, un brin rêveur, j’étais… Ah ! Une promise… Avant que je ne tombe dénue en lisant ton pseudo. «Bon Dieu de merde !» je me suis écrié (mentalement bien sûr, j’ai un peu d’éducation, tout de même.!) Léa, cela fait déjà très ado actuel, mais ce 16 qui suis a fait retentir toutes mes alarmes. Cela clignotait de partout et sonnait à tout va… C’était un vrai bordel dans ma tête. Alors, je ne te remercie pas, petite inconsciente !… Une tête dans l’eau froide et trois Doliprane après, la tête plus claire, regardant de nouveau ce louche pseudo. Il y eu trop de doute en moi, entre ton charmant minois faignant une innocence toute virginale et le Léa16 Il fallait impérativement que j’ai le cœur net en t’écrivant afin d’avoir le fin mot de l’histoire et avertir les autorités requises le cas échéant. Comprends-moi, les images peuvent être si trompeuses , de même, on ne sait pas ce qui peut se passer dans la tête d’une ado… Il vaut mieux ne pas y regarder d’ailleurs, à moins de vouloir sauter par la première fenêtre qui, comme tout le monde le sait, passe toujours par là par hasard… Elles sont si retorses, ces fenêtres !… Mais, c’est une autre histoire, concentrons-nous sur nos petits chevaux, ânes, mulets, peu importe… Donc, il ne faut pas trop y regarder. Conseil que je suis, particulièrement, au sujet des femmes pour garder une saine santé mentale. Pas la peine de me regarder comme ça avec les gros yeux. Je ne suis pas misogyne pour un sou. Mais, il y a des choses qu’il ne faut surtout pas regarder de trop près cela peut-être une question de survie. Les pensées des femmes en font partie. Je te prie de reposer ce couteau et ne pas t’approcher de moi. Tu devrais savoir que la violence ne résout rien et n’effacera pas cette vérité universelle.
Bon, je pense qu’après ce si modeste, écrit qu’il est vraiment temps pour moi … de m’enfuir !
Non, non, je ne veux pas goûter de ton couteau !… Sayônara, Tschüss, Ciao ciao !

——————

Hello, gente demoiselle

Tu sais que le seize est un nombre capricieux difficile gérer ?… Ou… peut-être… cela te ressemble trop bien…. Mais, je ne rentrerais pas dans les détails. Je ne cherche aucun conflit avec toi (c’est dangereux quand même ; un souvenir du couteau précédent) même si certaines vérités doivent être dites… passons passons ! … 16 est une carte de tarot représentant la « maison de dieu », carte des catastrophes et des retournements malheureux suite à une trop grande de confiance ne voyant pas les obstacles s’avançant vers soi… Donc, ma question est , vu ton grand amour de ce nombre… ne le prends pas mal, hein ? … Ne t’appelle-t-on pas « M’zelle catastrophe »  ?.. Si on te fréquente ne se retrouve-t-on pas rapidement avec une jambe dans le plâtre suite à une peau de banane qui s’est étrangement faufilée sous notre chaussure. Alors que tu étais en train d’en manger une banane, il y a quelque instant…. se retrouve-t-on pas coincé plusieurs heures dans un ascenseur après t’avoir quitté ou ne marche-t-on pas sur une joyeuseté canine ? … Il va de soi que je n’accuse personne, là… Mais quand même… Je ne suis pas du genre suspicieux , mais j’aimerais bien le savoir, si un jour je t’invite à faire une marche dans Paris. Juste pour que je sois bien préparé pour ta rencontre : short renforcé, genouillère, coudières, casque, sac à dos ABS, pare-balle et une très très bonne assurance… Toi, il semble que tu n’aies besoin de rien. On a l’impression que tu as une aura qui te protège de tout! IL y a de quoi être jaloux ! :/

Ah oui ! Comme le dit le célèbre philosophe Patrick McGoohan,
– Je ne suis pas un numéro, je suis un homme liiiibre !

—————

Une autre question m’assaille. À part, l’autre théorie, ne serais-tu pas un clone par hasard ? Genre le seizième clone de l’orignal Léa ?… Je comprendrais un peu mieux cet attrait pour le 16…. Mais, en même temps, déjà que l’original est un sacré numéro, alors seize, wouah ! Cela me fout des frissons dans le dos !

Bon, je pense que je vais me reposer sur le sofa … Trop d’émotion là ! Seize petites Léa tournant autour de ma tête, j’en ai le tournis.  À la prochaine ! Si j’arrive à te survivre.

———————

16, c’est ton chiffre porte-bonheur parce que c’est ton jour de naissance ? Tu veux dire qu’il t’est étrangement arrivé des choses bénéfiques autour du chiffre 16 au cours de ta vie, alors ? Car autrement, cela signifierait que mademoiselle a un bien bel ego en sous-entendant que le jour de sa venue au monde fut une bénédiction pour l’humanité… Agenouillez-vous, bonnes gens, le nouveau messie est arrivé.. Les Rois mages arrivent par le prochain RER.. hahaha!.. Pas la peine de vouloir me gifler, c’est juste une supposition, hein ? 😉

 

Homme n°22

M : ça marche avec les filles quand tu dis que t’es un sacré connard ?!

L : Essaye. (Sourire)
Je ne dirais rien mais je sais qui je suis.
Tu ne me dis pas au revoir ?

M  : Au revoir et bonne nuit

L :  Mais…
A bientôt ?
ou pas ?

M : J’en sais pas encore bcp sur toi

L : Qu aimerais tu savoir ?
et puis… marre du virtuel… tu as pris une mauvaise décision… c est dommage. Fais de jolis cauchemars

M: cool…

L : oui, c est moi qui éduque

M : Ah oui ? Un professeur dominateur ? Mes parents ont déjà fait le boulot tu sais… Pas besoin d’une repasse.

L : non, un Maître. j aime les modeler à ma façon. j évaluerais le travail de toute façon, ne t inquiète pas

M : Ah ! Et il y a des filles qui aiment ? Tu te crois à l’école des Fans ? Bon, Jacques, je vais te laisser !

: toutes… Je dois gérer les ruptures ensuite… c est ennuyant mais bon

 

Érotique…

tumblr_mhiim2tlfw1s4ehzjo1_500

 

Homme n°23

L : Tu vois on a peut être un peu trop écart d’age pour passer le reste de nos jours ensemble mais je suis plutôt certain qu’on passerait un très bon moment ensemble. On se verrait, au début tu serais un bon timide, mais tu prendras vite tes marques et sera vite à l’aise. La chaleur de la conversation aidant nos lèvres se rapprocheront. Je t’embrasserai fougueusement tout en me plongeant dans tes yeux bleus. Tu aimeras ça. Mes lèvres se glisseront dans ton coup, mes mains se serreront sur tes fesses. Tu en redemanderas. Ma bouchera glissera vers le haut de tes seins rendus tout dur par l’excitation. Tu admireras mes lèvres pulpeuse les caresser.Mes mains se glisseront sous ton haut, te caresseront le bas du dos. tu sentiras mon souffle sur ta peau. Puis mes mains se glisseront dans ton entrejambe que tu sentiras s’humidifier sous l’excitation. Je continuerai à t’embrasser dans le coup, sur ta poitrine, tu tiendras ma tête par les cheveux. Je t’enlèverai ton haut afin de profiter de ton corps. J’enlèverai le mien. Tu pourras sentir mes muscles au creux de tes mains. Tu commenceras à caresser mon sexe que tu sentiras gonflé par la vue de ton corps.Je glisserai ma main à l’intérieur de ton pantalon et commencerait à caresser faire pénétrer un doigt à l’intérieur de ton intimité. Tu gémiras de plaisir. Tu prendras mon sexe entre tes mains plein d’excitation après m’avoir enlevé mon pantalon. Je continuerai à t’embrasser, à te lécher à te faire te sentir femme et entière.Au bout de quelques minutes, n’en tenant plus tout les deux d’excitations je te pénétrerai, toi allongée sur le dos, moi au dessus. Tu sentiras mon beau sexe puissant au fond de toi. Tu gémiras de plaisir. Je continuerai à t’embrasser tout en te tenant les cheveux.On se lèvera, je te plaquerai face au mur, les jambes écartés tu feras entrer mon dard, tourné vers le ciel en toi. Il t’envahira au plus profond de toi, et entrera et sortira de plus en plus vite. Tu transpireras, et moi aussi. Nos peaux se colleront. Tes jambes se mettront à trembler, tu jouiras sauvagement. Tu perdras conscience pour quelques instant. Je t’embrasserai fougueusement tout en pénétrant violemment à ce moment. Tu adoreras ce moment.Et tu me remercieras d’avoir insister pour te rencontrer !

M : un truc quand même : je n’ai pas les yeux bleus…


Homme n°24

L :  je n’ai pas que mon imagination. Je suis bien monté ( tu m en diras plus quand tu jugeras par toi même ). Je te laisse mon numéro de téléphone. Appelle moi pour qu on se voit : 06 xx xx xx xx

M : Ok. J’accoure… que dis-je vole !

 

 

 

Les rapides

tumblr_mif4iw7wyj1rknrf9o1_500

 

Homme n°25

L : ​hello

M : pour un écrivain, on s’attend à un peu plus qu’un « hello » ! 😉

L : un écrivain oqp 😉

M: Ah… oui alors tout s’explique…

L : et toi ?

M : Je me classerais plutôt dans la catégorie des gens occupés…

L : 😉

M : Ce qui a l’avantage d’échanger avec peu de monde mais bien 😉

L : on se voit today ?

M : Dis donc… T es un adepte du grand écart ? Du smiley au rencard y a qu’un pas … à moins que tu aies un quota de mots par jour…

L : :).
RV à BIP.  06 xx xx xx xx – j’y suis

M : y a rien à faire…

 

Homme n°26

L :  hello  !  pourquoi 16 ? Peux-tu  passer au moins quelques jours sans PC ou smartphone ? Tu aimes bien la musique ? L’electro ? Je vais voir ces mecs là en concert http://www.xxx.com/ tu aimes ?

(Rafale de questions…)


Homme n°27

L : Bonsoir ( message bref pour éviter toute perte de temps )

(parfait…)

 

 

Le réaliste

8add518e

 

Homme n°28

L : oh! un profil simple et limpide comme l’eau d’une mare ! Changer de vie? En rapport avec Douglas et Zemeckis? genre la grande aventure qui sent la barbe de trois jours?

M : Non pas de rapport, envie d’autre chose car impression de mourir un peu si rien ne se passe (de positif bien sûr !)

L :  et moi qui te voyais comme une version 2.0 de Kathleen Turner en mini-short, perdu dans la jungle amazonienne…tu as l’air assez désabusé… rapport aux mecs en général ou rapport aux gus que tu rencontres ici ?

M: bien la version 2.0 de Kathleen Turner ! C’est pas complètement faux. Disons qu’à partir d’un certain moment, être prise seulement pour un bout de chair, tomber que sur des cas, ça fatigue. Alors bien sûr on se remet en question. On a envie de choses simples, d’authenticité et pas de prise de tête. 

L : Je pense que les gens ont tellement le nez rivé sur LEURS pompes qu’il n’y a plus aucun plaisir naturel de découvrir quelqu’un et à avoir envie de partager avec cette personne. Enfin, partager autre chose que du « kiss kiss bang bang ». Je te dis ça mais je suis le premier concerné (enfin heu, pas le premier! *hum-hum* Non! Mais je connais). Je pense que l’on reste tous de grands enfants tristes.
Et je pense que l’on rêve tous d’une belle rencontre.
Je pense que l’amour est un concept romantique assez extrême…je pense à un de mes best film ever (une espèce de roméo et juliette chinois) ou ils ne peuvent consumer leur union que dans la mort…extrême. Beau, mais extrême.
Je t’avoue que je sors d’une décennie de mini-relations, butinages… il a suffi d’une rencontre pour réaliser que j’en été peut-être sortie dans ma tête. Que je n’aspirais plus à ça… d’ailleurs ne plus coucher le premier soir est un concept que je me force à assimiler.
Puis les sites de rencontres biaise un peu tout ça, c’est plus facile mais en fait non^^
Le seul amour que j’ai connu était passionnel. Là j’aimerais bien connaitre une relation plus terre à terre même si ça reste basé sur la complicité, je suis sûr que ça peut être très bien ! Parce que c’est vrai que si tu ne cherches que des échanges de fluides, tu as vite fais d’aller voir ailleurs et de laisser tomber…

 

Les prétentieux

9cfac164

 

Homme n°29

Pourquoi ce petit message ? Pour plusieurs raisons : La première, j’ai été charmé par votre photo, votre regard m’a troublé ; la seconde : votre profil me plait. Que vous dire sur moi. Je suis Directeur des Programmes d’une chaîne de Télévision axée sur les consommateurs qui est diffusée sur BIP et BIP tv. je lance ma propre chaîne dans 3 mois: une chaîne consacrée aux artistes car j’aime les personnes qui ont le courage de faire de leur passion leur métier. Si vous souhaitez entendre ma voix, j’ai mis dans la partie vidéo de mon profil une interview de moi durant l’Émission « BIP » présenté par l’animatrice BIP de BIP 2.

 

Homme n°30

J’adore ta première photo
Ton visage
Ton regarde
L’expression
Ton pull
Le couleur
Le détail de ton bras
Et de ta jambe
L’ensemble c’est magnifique
Simplement

À Toi d’être si agréable…

 

Homme n°31

M : je dois te laisser, je dois m’occuper de mon blog… 

L : damned, je suis vaincu par un blog !  P. Durant consultant, amateur de champagne, spécialiste du whisky, guitariste devant l’éternel, photographe aguerri, voyageur devant l’éternel et surtout pourfendeur de dragons (et de monstres du placard), vaincu par un post de blog. Ca fait chic.

 

Homme n°32

L: J’ai toujours été inoubliable (pas sur que ce soit toujours une qualité…). Madame est très occupée, pendant que j’ai un métier de glandeur en costume Kenzo. Dur…

M : Et quelle couleur le costume ?

L:  Noir, toujours noir. Le reste est accessoire :p

M : Ah oui… Noir… la couleur de ceux qui ne savent pas avoir un style…

(je plaisante hein, j’aime le noir… )

 

Homme n°33
Personne, à vue de nez, ne m’a jamais donné plus de 35 années…
Et le pire n’est jamais décevant…

 

Homme n°34

Une semaine type, c’est une semaine ou  :

Lundi : je travaille, je rentre je fais l’amour à ma nana..;
….mardi : idem
… mercredi : idem

samedi et dimanche : je ferais de la musique du matin au soir, entrecoupé de faire l’amour ….

Je viens de me relire, c’est pathétique…
ET toi ?

 

 

Le mauvais élève

 

tumblr_mshj53RFyH1rknrf9o1_500

Homme n°35

L : Coucou ! Enchantée moi c’est BIP très heureux que tu soit passé.
Sa mes arrivée en se moments non Peuetre sous peu qui sait. Et toi? Que fait tu

Une réponse serai simpathique…

M : J’avoue que les fautes d’orthographe m’ont un peu effrayée…

L : Alors bonne recherche miss

M : Désolée

L : Pas de soucie

 

Démasquée…

tumblr_moftklKATq1rknrf9o1_500

 Homme n°36

 L:  Mais c’est que je reconnais ce minois. Bienvenue donc sur BIP, chère Glose !

Démasquée :/

Partages

Tu aimeras aussi...

3 commentaires

Romain 14 février 2017 - 14 h 03 min

Pal mal! Un peut déçu qu’il n’y ait rien de moi..;) Quoique cela me rassure un peut vue le niveau!

Répondre
glose 22 février 2017 - 12 h 02 min

J’aurais pu te mettre dans la catégorie « orthographe » 🙂

Répondre
Romain 22 février 2017 - 15 h 21 min

Lol C’est pas faux ! C’est pas la pire des catégories 😉

Répondre

Laisser un commentaire