Home Life Licit Absinthe ou quand la fée verte devient plus que fréquentable

Licit Absinthe ou quand la fée verte devient plus que fréquentable

written by Glose 25 juin 2013
licit-absinthe-une

licit-absinthe

Ah l’absinthe… la bibine des écrivains et autres artistes maudits du 19e. L’alcool qui te balançait des hallucinations créatives à tout va et t’envoyait paître sur le carreau le lendemain. Dangereuse et séduisante. Notre poésie du 19e doit beaucoup à son amante maléfique la fée verte. Une légende à elle toute seule qui n’a jamais cessé d’attirer les amoureux de sensations fortes et interdites.

Mais depuis 1988, on caresse à nouveau le mythe en absorbant quelques gouttes de ce spiritueux longtemps banni pour ses effets néfastes. Oui on caresse seulement. Car le dosage et la recette ont été modifiés. Baudelaire, Verlaine, Van Gogh et ses confrères de comptoir se retourneraient dans leur tombe en buvant cet élixir qui leur chatouilleraient à peine le gosier. Mais voilà, on est au 21e siècle, époque où tout est réglementé avec des contemporains qui aiment les choses aseptisées et raffinées. Et Licit Absinthe ne manque pas d’allure. La fée a troqué sa robe verte pour une tenue noire mate, épurée et très tendance, qui n’est pas sans rappeler les alcools renommés peuplant les étagères des bars. Eh oui… la bouteille a subi un relooking de l’extrême. Licit Absinthe se veut glamour, chic et exquise. Une amante bien moins tortueuse donc. Modernisée et réinventée, cette absinthe de luxe devient plus accessible aux communs des mortels, sans le cérémonial du sucre, cuillère et tutti quanti. On est pressé nous ! À chaque époque, son mode de consommation…
Vendue en grande surface et donc non prohibée, elle a perdu son son âme mais pas son aura. Et s
a recette reste secrète…

Licit en cocktail, c’est délicieux. Et après m’être enivrée du mojito à l’absinthe, je peux avouer que non ce n’est pas un sacrilège que d’avoir substitué le rhum mais une petite bénédiction ! (quand on sait le préparer…).
Une revenante donc dans le monde de la nuit parisienne*. Reste plus qu’à errer de bar en bar pour en dégoter et avoir le privilège de la boire soit en shot, en cocktails ou en long drinks. A la vôtre et bonne quête !
(Sinon suivre le compte Facebook de Licit…)

 licit-absinthe-3

*Rare et exclusive, elle est, pour le moment, disponible à Paris et en Île-de-France, et commence à être présente sur le reste du territoire.

 

Plus d’informations :

Licit titre à 40%, elle est transparente, moins anisée, et moins amère. Au goût, une seconde bouche légèrement mentholée vient donner toute son originalité à cette boisson.
Elle se déguste : 
> Pure et glacée, en shots
> Sur glace, en digestif
> Avec des sodas, en long drink
> En cocktail, type mojitos, caipirinha et bien d’autres

En prime, une recette de cocktail à l’absinthe :

PASSION LICIT

Des glaçons
1 quartier d’orange
1 quartier de citron jaune
2 feuilles de menthe
5cl d’Absinthe LICIT
8cl de jus de cranberry
½ citron jaune pressé

 Le tout, à shaker énergiquement et à servir dans un verre à Martini avec de la glace pilée…

 Bonne dégustation !

Page facebook : https://www.facebook.com/Absinthe.Licit

licit-absinthe-2

« Licit », vous avez bien saisi le jeu de mot mais « MCMLXXXVIII » ?
ça donne quoi en chiffre arabe d’après vous ?
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>

1988…
Relisez mon post si vous n’avez toujours rien pigé…

Partages

Tu aimeras aussi...