Home Conte de nuits parisiennes Les night-club : zones de rencontre où…

Les night-club : zones de rencontre où…

written by Glose 21 juin 2013
show-off

Un petit extrait de mon roman pour commencer le week-end…


Les night-club : zones de rencontre où les tentatives d’approche sont souvent caricaturales et où les filles ont tendance à repousser les assauts des garçons. La « belle rencontre » reste peu aisée à moins d’être séduite par un type n’étant ni un balourd, ni un alcoolique mondain, ni un pilier de soirée, ni encore un chasseur de numéros. Une difficulté s’ajoute : un déséquilibre esthétique existe manifestement entre hommes et femmes. En effet, ces dernières manient l’art de se mettre en valeur, aidées par une armada d’artifices : push up, collant « ventre plat », maquillage, faux cils, rajout de cheveux et diverses crèmes pour chaque parcelle de peau localisée. En représentation, elles projettent dans ces lieux la meilleure partie d’elle-même pour se faire draguer. Mais arrivées dans l’arène, elles repoussent les tentatives d’approche, restant en totale contradiction avec leurs efforts. Déçues de n’attirer que des « boulets », elles se replient entre elles, formant des cercles anti-invasion. Les filles sont solidaires devant le front des hommes qui participent à cette comédie en se comportant pour la plupart comme des clowns. Le choix d’un bel étalon se raréfie mais il est néanmoins repérable comme un cheveu sur la soupe. Une stature convenable, un regard confiant, une dégaine assurée, un beau sourire : il brille parmi les vilains. Et là… vient le drame. Les femmes en viennent à se désolidariser. Un seul « mec bien » pour une quarantaine de nanas (voire plus), la concurrence devient rude. Et sûrement, ce dernier finira en « copain sac à main »  dès lors qu’il suscitera la convoitise. Il servira d’accessoire féminin, jetable certes, mais indispensable pour compléter la parure d’une femme, que ce soit pour son image ou pour assortir sa tenue. Malheureusement, on est encore loin du must have et de la valeur sûre…

 conte-nuit-parisienne2

Regarde mon tatoo… non mon TATOO !

 

Extrait du CHAPITRE III, partie 2 – « L’école militaire »
—————————————————-Cette description vous a fait sourire ? Alors souriez encore plus en lisant « Conte de nuits parisiennes » sur ebook, roman à télécharger  sur Amazon.
Partages

Tu aimeras aussi...