Home J'ai testé J’ai testé un cours de tantra

J’ai testé un cours de tantra

written by Glose 30 avril 2013
tantra1une

 

Où comment trouver l’extase spirituelle, déployer son énergie, réveiller son désir sexuel… Bref, concilier sexe et spiritualité pour atteindre le nirvana…

Un mardi soir à 23h sur W9…
Je me laisse happer par la rediffusion des épisodes de Sex and the City. Entre désillusions, prises de conscience, coups durs et sauteries, si à 20 ans je ne me sentais pas concernée par leurs états-d’âme et style de vie, passée trente ans, la donne est différente : ma vie n’est finalement pas à des années lumières de cette fiction. À quelque chose près…  il y a toujours une tendance un peu folklorique ou fantaisiste que je ne suis pas prête de vivre à Paris. Comme cet épisode où les 4 héroïnes assistent à un cours de massage tantrique sur l’initiative de Charlotte York qui a bien besoin de ranimer sa sexualité malheureusement soporifique. Insolite, osé et télévisuellement pas correct, la prof de tantra montre l’art et la manière de masser « tantrique » sur son assistant, soit disons le clairement, elle trifouille ses parties génitales devant son petit auditoire qui s’en décroche la mâchoire, dans une ambiance très cupcake et macarons, avec un final à la « Mary à tout prix ». Et si aujourd’hui la série passe pour « Au pays de Candy » en comparaison des séries actuelles, on réalise pourquoi il y a 10 ans ce show était taxé de cru et cul. Pour vous mettre dans l’ambiance, voici l’extrait :

 

 

Cet extrait n’a rien à voir avec l’idée que j’avais du tantra qui était limitée à une scène du film P.R.O.F.S, où deux profs se font face, chacun à l’autre bout d’une pièce et s’excitent en se parlant. J’ai donc toujours associé le tantra à une activité chaste et sensuelle.
Bref, Sex and the City offre une scène improbable qui n’arrivera jamais, issue de l’imagination tordue et diabolique d’un ou plusieurs scénaristes de fiction pour frustrer la ménagère.
Le lendemain soir  soit mercredi si vous suivez – j’étais invitée à un vernissage. Avec mon amie, on dissertait sur un modèle d’aspirateur qui venait de sortir. Quand une charmante et douce femme, répondant au nom rêveur et poétique de Claire de Lys se joignit à nous. Je lui tendis la doc et m’écarta.
Elle : vous vendez des aspirateurs ?
Moi : ouh la non, pas du tout… je suis juste invitée.
E : ah d’accord j’avais cru…
(super j’ai la tête d’une marchande d’aspi)
Je lui laisse ma place. Moi :  je vous laisse regarder, moi j’ai vu…
E : en fait j’attends une amie, je faisais juste un tour et j’allais partir.
Et comme dans toute première approche civilisée vient le moment des présentations...
M: je travaille au (bip) et je tiens aussi un blog.
E : ah très intéressant, sur quoi ?

M : du lifestyle. Mais avec un traitement décalé. Et vous ?
E : je suis prof de tantra.
Blanc.
Gros blanc.

Hier soir… Projection d’images qui se bousculent…
E : je serais ravie que vous veniez à mon cours avec votre amie. Qu’en pensez-vous ?
Blanc.
Grand sourire.

Quand on vous dit que la vie a beaucoup plus d’imagination que la fiction…
Et cette rencontre avec une coach de tantra je la dois à un aspirateur…

La séance

Claire, habillée en tenue traditionnelle indienne, nous accueille dans son appartement (comme dans l’épisode). Le groupe respecte la parité, nous sommes 6 élèves plus Claire et son assistant Sébastien. Il s’agit d’un cours d’initiation, ouvert aux novices que je suis. C’est ainsi que Claire me rappelle les fondements des 7 chakras (centres d’énergie) dont le 1er se situe au niveau du périnée et le  dernier au sommet du crâne, la fontanelle. Pour la suite du cours sur les chakras, de peur de perdre mon lecteur, je vous laisse le soin de vous documenter…
Vêtus d’une tenue légère – les hommes portent seulement un paréo – tous assis en position du lotus et formant un cercle, on prononce le son originel, le mantra des mantras : « OOOooooom « .

Bref, « ओम् » quoi.

Surprise par l’écho et le virage spirituel que prend soudainement la séance, l’envie de rire me gagne. Je prends sur moi pour souffler le « om » tout en me pinçant l’intérieur des joues et répétant « Concentre-toi, concentre-toi… pense à rien… à rien… rien du tout« . Et à ce moment-là, Claire nous demande d’imaginer un truc. Bon…
Suivent ensuite les exercices de respiration et d’étirements, fidèles aux postures du yoga, présentes finalement dans toute recherche de voie spirituelle.. Ensuite on se lève pour se remuer, bouger, danser pour faire sortir les énergies. À ce stade, c’est proche de l’échauffement sportif. Ensuite on approche nos mains près du corps de l’autre pour ressentir la chaleur humaine sans se toucher. J’ai pas réussi. Pas à ne pas toucher…
Puis chacun choisit un partenaire de sexe opposé et les exercices en binôme commencent. Debout ou assis, il est surtout question de se prendre les poignets simultanément et de s’étirer chacun à son tour en se balançant. Et de changer de partenaire à chaque exercice. J’avoue qu’à part préparer le corps pour une activité intense ou sportive, j’ai dû mal à saisir l’intérêt de ces exercices qui sont censés faire circuler l’énergie sexuelle dans tout le corps.
Sauf le dernier, lors de la position du  Yabyum : la position tantrique par excellence, où l’homme est assis en tailleur tandis que la femme est assise sur ses genoux et l’enlace de ses jambes. The best position pour faire circuler l’énergie sexuelle en boucle entre les deux partenaires. Là, visuellement, c’est un peu plus sensuel. Surtout quand on voit le petit ouistiti de son partenaire se découvrir. L’instant exotique…
Et Claire qui me demande au même moment si je sens l’énergie montée du périnée en désignant son pubis.

– Là y a de la chaleur, tu la sens ?
– Ben…
Non, en fait. Pas de crépitement ni de feu d’artifice. Vu l’indifférence de mon corps et l’absence de stimulis au niveau du cerveau, je soupçonne mon 1er chakra de s’être mis en grève en cours de route. Du coup, il m’empêche de vivre l’expérience et de faire circuler l’énergie. Feignasse va…
Dernier exercice en solo, on s’allonge on respire, la main sur le pubis. Là, j’ai failli m’endormir : le tantra m’a terriblement détendue au final…

Après 1h30-2h de cours – Claire donne de son temps – nous avons droit à une petite collation et le feed-back de chacun. Ceux qui ont un stade de tantra avancé, on ressenti un courant électrique et beaucoup de chaleur. Bon. Ok. Je passe mon tour là.
La prochaine fois je me concentre où alors… je retire ma culotte.
Possible que ce bout de tissu ait empêché la transmission de l’énergie de mon partenaire… mmmhhhh…

After-class : dans le métro, je discute avec l’un des élèves qui n’était pas à son premier cours. Pour lui, notre cours était « doux », d’autres demandent un niveau avancé où il faut laisser vos complexes, blocages, pudeur au placard et connaître un peu le tantra. Les experts passeront au stade au-dessus, où on apprend à désexualiser certaines parties du corps érogènes et donc à masser le sexe. Aucune partie du corps n’est sacrée dans le tantra. J’apprends aussi que l’orgasme né de l’énergie : il résulte de corps énergétiques. La plupart des gens ont un orgasme de manière triviale avec le 1er shakra. Alors qu’il existe 7 moyens de l’atteindre et de manière décuplée. Tout ceci me laisse rêveuse…

Ce que j’en pense 

> Si vous êtes pudique, timide (faut se regarder les yeux dans les yeux lors du Yabyum, faire des hugs…) et pas tactile : soit vous prenez le tantra comme un défi pour vous décoincer, soit les séances en groupe ne sont pas pour vous. Par contre, nickel si vous emmenez votre target... histoire de tenter une première approche et de faire fondre la glace ni vu ni connu.
> A tester en couple. Les effets doivent être intéressants…
> Claire de Lys est adorable et douce. Elle sait vous mettre en confiance.

> Ne venez pas avec des arrières-pensées. Je suis venue l’esprit vierge… mais sachez un peu ce que vous recherchez à travers le tantra avant de franchir la porte de Claire.
> Les vidéos donnent envie de réessayer…
> Vous n’allez pas ressentir les bienfaits du premier coup. Ils sont le fruits d’un long apprentissage.
> Je ferais bien du tantra hors de Paris dans un cadre plus spirituel. Perso, j’irais bien à Ibiza où Claire organise un rituel dans la grotte de Tanit, déesse protectrice de l’île. La seule chose que je sais de cette déesse est qu’elle défait les couples qui séjournent à Ibiza, selon la légende…

 

Retrouvez l’esprit de mon cours sur cette video : Tantra : découvrez la sexualité sacrée 

Un cours de massage tantrique par Claire :
« Absence de communication ou de désir dans le couple, le tantra ranime le désir. En se redécouvrant, l’énergie vitale se remet en route et les personnes redeviennent désirables. Ce n’est pas une question de physique. C’est une question d’énergie. L’amour c’est une énergie…« 

 

 

Les photos lors de ma séance

 

photo (80)tantra8

La statue à gauche représente le lingam et le yoni. Le lingam, toujours dressé et donc potentiellement créateur, est souvent associé au yoni (« lieu »), symbole de la vulve. Dans ce cas, leur union représente, à l’image de Shiva, la totalité du monde.

tantra5

Claire de Lys, à la fin de la séance…

 tantra3

C

Claire de Lys et Sébastien son assistant

 

 

tantra6

Tenue légère et sans culotte on a dit…

tantra9 tantra4

Hug party…

tantra11

Premiers exercices à deux…

 

tantra10

La position du Yabyum : la position tantrique par excellence. Bon, il aurait fallu que je l’enlace de mes jambes aussi…

 

tantra13

Claire de Lys en tenue traditionnelle indienne

 

tantra7

Le livre « Le massage tantrique » de Claire de Lys

 

 

En savoir plus :

Claire de Lys
Cour de tantra simple. La séance : 30 € pour les femmes -40 € pour les hommes- 60€ pour les couples
Site internet :  clairedelys.com
Vidéo : Tantra découvrez la sexualité sacrée
Vidéo : tantra la sexualité de demain

 

 

 

 

Partages

Tu aimeras aussi...