Home Mon journal Mariage pour tous ? Un non sujet…

Mariage pour tous ? Un non sujet…

written by Glose 21 janvier 2013
dontcare2

… à partir du moment où il concerne des adultes consentants mais pas consanguins.

Et non les pigeons avec les moineaux,
ou les pissenlits avec les roses,
ou le roquefort avec les macarons,
Ben… y a vraiment pas de quoi de crier au scandale.

On m’a fait remarqué récemment qu’il est étonnant que je ne parle pas du « mariage pour tous » sur Glose. Moi ça m’a étonné que ma position sur le sujet puisse être attendue sur mon blog.
S’il en est ainsi…
Si t’insistes…
En fait…
ça ne m’intéresse pas.
Dis comme ça, la formule est limite abrupte.
Alors au lieu de faire avancer le schmilblick, d’apporter de l’eau au moulin, ma pierre à l’édifice, du grain à moudre, etc, je m’explique :
1/ ça tombe mal, mauvais timing du calendrier. Je suis en pleine introspection sur moi-même. Oui je pense qu’à ma gueule…

2/ Tout a été dit. J’ai lu, entendu les discours des pro-mariages qui avaient des arguments en béton armé. Je n’aurais jamais fait mieux. Un grand Merci à Elizabeth B. Elle se reconnaîtra.

3/Alors non, je n’ai pas lu les arguments des anti. Oui, je suis partisane. D’habitude, je trouve important de se préoccuper de l’avis des 2 camps opposés, mais là…  j’ai tout bonnement pas envie.

4/ Mais c’est SURTOUT que ce mariage pour tous, ça va de soi pour moi. Quand une chose est naturelle je ne me pose pas de question, je ne me tracasse pas plus que ça.

« Pourquoi promène-t-on les chiens en laisse et pas les poules ?
Devrais-je aller aux toilettes dès que je me réveille ? Ne devrais-je  pas plutôt attendre que mon cycle du sommeil soit respecté avant de me lever ?
J’aime me caresser les jambes. Mais est-ce normal ? Ne devrais-je pas laisser cette chance à une autre personne au lieu de faire mon égoïste ? Devrais-je faire profiter d’autres jambes de mon expertise en caresses des mollets ? Dois-je arrêter de déposer du sébum sur mes cuisses ? »

Je sais… c’est idiot… mais je préfère me mobiliser pour d’autres causes.

5/« 3 hommes et 1 couffin », vous connaissez ? Ça n’a choqué personne ? Alors on passe a 2 hommes et c’est mal ? Alors retour à 3 et tout le monde est content , on en parle plus ?

6/ Les anti sont complètement à côté de la plaque. Ils ont choisi le 1er dimanche des soldes pour manifester, mon grand-jour-saint-sacré de l’année pour boucher le métro. Se retrouver coincée, suffoquée avec des gens en banderoles et auto-collants… déjà c’est pas glop, c’est étouffant mais en plus les bougres m’ont défoncé mes sacs. J’évite la semaine pour faire les soldes afin de ne pas me retrouver dans des situations de proximité gênante et transpirante et eux… ils rappliquent quand la rame est libre. Mais de quel droit bon sang vous empêchez les gens d’être heureux ? C’était mon seul jour de soldes, moi, merde !!!  Vous êtes pas sympas, hein !  J’espère que vous serez homo dans votre prochaine vie. (VENGEANCE)

7/ Non sujet, je préfère dès à présent me battre pour le « mariage pour touze ». Du libre échange inter-couple au sein du mariage pluriel. Idéal pour éviter la solitude en cas de déplacement d’un conjoint, résoudre les problèmes de baby-sitter, idéal pour ne pas se lasser sexuellement, pas de mst, règle le problème de la crise du logement, etc.
L’Église, plus tolérante que ses ouailles, a d’ailleurs fait une belle avancée dans ce domaine. J’ai rencontré cet été un prêtre anglican anglais marié à un rentier italien, vivant à Rome, je ne sais plus où exactement, mais en gros, c’est au frais de l’église. Et accrochez-vous : ils vivent à 4, 4 hommes dont l’ex de l’italien.
Dieu est amour…
AMEN.

 

—————————–

(c) photo : « We Don’t Care Who’s On Top« . Photo d’une Église anglicane progressiste en Nouvelle-Zélande, « St Matthew-in-the-City »

 

Partages

Tu aimeras aussi...