Home Carnet parisien Qu’est-ce qu’un moment inestimable à Paris ?

Qu’est-ce qu’un moment inestimable à Paris ?

written by Glose 18 octobre 2012

Résultats d’une étude sociologique sur l’inestimable parisien…

Qu’est-ce qui fait que Paris a cette réputation inégalée, celle d’être une ville « magique » où le décor fascine et enchante ?  Un coucher de soleil sur la Butte Montmartre ? Un baiser volé en haut de la Tour Eiffel ?  Une promenade en calèche sur les Champs Élysées ? Certains films de Woody Allen révèlent l’idée du fantasme que génère la ville-lumière sur les étrangers.
Mais pour nous parisiens abonnés aux métropolitain qui battons son pavé 365 jours par an avant le lever et après le coucher du soleil, qu’est-ce qu’un moment qui n’a pas de prix à Paris ?  Et dans quelles conditions cet instant pour survenir ?

Telle est la question posée par Mastercard à l’agence Happycurious, afin de lancer un projet spécial , « Priceless Paris », autour des moments d’exception à Paris et dont le lancement officiel aura lieu en novembre prochain1.

Ce programme consiste à proposer des expériences exclusives et exceptionnelles dans des domaines tels que la musique, la mode, la culture, la gastronomie ou encore le sport, dans les grandes villes du monde. Au fondement de ce projet, il y’a un questionnement initial qui est le suivant : qu’est-ce qu’un moment exceptionnel ? Et une première réponse : un moment dont la valeur ne se calcule pas…

Dans le cadre du lancement du programme Priceless Paris, Happycurious a donc réalisé une enquête sociologique sur ces « ces moments qui n’ont pas de prix à Paris« . Conviée au partage des résultats de l’étude et au « régal », dans le restaurant atypique, chaleureux, à la cuisine généreuse (repas copieux) et au doux nom poétique « La chambre aux oiseaux« , je vais vous dévoiler en quoi, pour vous parisiens, Paris vous est inestimable…. bande de petits veinards !

——————————————————————————–

1 Le programme « Priceless cities », dont il est ici question, a déjà été lancé à New York, Londres, Toronto et Pékin, lancé il y a un an par MasterCard. Et le 14 novembre prochain, pour les Parisiens, Paris devient Priceless le temps d’une journée très spéciale : le Priceless DayOuvert à l’ensemble des porteurs de cartes MasterCard en France, le tout nouveau projet Priceless Paris proposera un accès privilégié à des expériences et offres exclusives qui permettront à ses bénéficiaires de découvrir Paris sous un nouveau jour. L’ambition : changer les habitudes des Parisiens, faire découvrir aujourd’hui ce qui sera montré demain et contribuer à faire porter un regard neuf sur la ville. Dans cette optique, MasterCard proposera, avec le programme Priceless Paris, un agenda complets d’événements « qui n’ont pas de prix (!) »  (environ 500) dans 6 catégories liées à l’art de vivre et aux loisirs : musique et théâtre / gastronomie /shopping / musées et sorties / voyages et hôtels / sports

La soirée en photos à la Chambre aux Oiseaux

La Chambre aux Oiseaux…

 Les blogueurs se réunissent…

Présentation de l’étude…

 

Un petit aperçu des entrées…

6 desserts rien que ça… (le Cheesecake est caché…)

Instants « Hipstamatic » pour saisir ce moment  « Priceless »…

 

Résultats de l’étude : « Ces moments qui n’ont pas de prix à Paris »

Méthodologie de l’enquête : entre le 24 et le 26 septembre 2012, 200 parisiens (hommes et femmes de 22 à 72 ans, toute catégorie socio-professionnelle confondue) issus d’un échantillon représentatif, ont été interrogés. Puis 32 parisiens originaires ou non, ont été consultés de manière plus qualitative sur les moments vécus à Paris qui à leurs yeux n’ont pas de prix, autour de 3 axes principaux : 1/l’expérience de l’inestimable et sa description avec des exemples à l’appui, 2/la relation et le regard porté sur Paris et 3/le lien entre ces 2 notions : ce que Paris a d’inestimable au travers d’expériences vécues.
Si la notion de l’inestimable est SUBJECTIVE, cependant certaines conditions doivent être réunies pour que le moment arrive. Il est un mélange de “VÉCU” et de “RESSENTI”  qui fait naître l’émotion, dans un espace public ou privé.

L’INESTIMABLE PARISIEN RELÈVE DE 5 MOMENTS CLÉS :

• la contemplation
• la flânerie
• la surprise
• l’inspiration
• la romance

1/ LE MOMENT DE CONTEMPLATION

LE CHOC VISUEL DE PARIS
A Paris, partout où les yeux se posent, on remarque la beauté universelle de la ville. Parmi les facteurs naturels qui soulignent la beauté de Paris, la lumière semble occuper une place à part. Elle est perçue et commentée comme un phénomène unique. La diversité des monuments, des endroits et des perspectives stimule en permanence l’imaginaire des possibles. L’Opéra Garnier et le Palais Royal sont les monuments les plus fréquemment cités comme sources d’un choc visuel propre à provoquer une émotion jugée inestimable. L’esthétique de Paris repose aussi largement sur la Seine, ses méandres et sa lumière dont l’évocation revient comme un fil rouge dans les témoignages.

 

2/ LE MOMENT DE FLÂNERIE

PARIS VAUT BIEN LE DÉTOUR… OU LA CONSTRUCTION DE MON PARIS
L’expérience du Paris inestimable s’inscrit aussi dans le mouvement, les promenades à pieds. ≪ L’idée de la balade en soi n’a pas de prix, je suis très contemplative et Paris est tellement fait pour ça… Ces monuments, l’architecture, les passages secrets, les petites rues pavées qu’on ne voit pas forcément de l’extérieur… ≫.
Les Parisiens se créent de précieux petits rituels qui leur permettent… de se sentir Parisiens. ≪ Prendre mon café tous les samedis matins au Café Chéri, ça paraît tout bête mais ça, ça n’a pas de prix dans Paris. ≫, ≪ Je passe toujours à midi par le passage des Panoramas… J’adore être dedans, ça me fait un détour mais je m’en fous. Je le prends à chaque fois, je fais le détour à chaque fois, c’est bien à chaque fois. ≫.
A la recherche du grand dépaysement : l’envie de découvrir Paris sous un autre jour entretient la curiosité de ses habitants. Puis dans l’expérience de la flânerie parisienne, ce qui n’a pas de prix avant tout, c’est la valeur de la liberté, du moment pour soi, du rendez-vous avec soi-même. ≪ Quand tu creuses un peu, tu trouves des trucs formidables. Tu n’aurais jamais cru que ça pouvait exister dans Paris. L’autre dimension importante à Paris, c’est qu’on peut aussi se perdre, aller dans un coin et se laisser surprendre. ≫

 

3/ LE MOMENT DE SURPRISE

L’ÉMOTION AU HASARD OU LE PIC D’INESTIMABLE
La valeur et le charme de l’inattendu qui tourne à la surprise. C’est le contraire de “l’agenda parisien”  ≪ Je me souviens d’une terrasse avec une vue incroyable sur Paris. Je n’y allais pas pour ça, à la base. C’était à la fois hasardeux et désintéressé donc magique. ≫. ≪ Une soirée où tu vas et où tu restes plus longtemps que ce que tu pensais… Un moment qui devient autre chose… ≫.

L’improvisation fait consensus : tout ce qui éloigne de la préparation et du prévisible se rapproche de l’appréciation de l’inestimable. Les hasards rendent heureux. Les Parisiens manifestent une sensibilité particulière à l’égard de l’exception passagère voire unique. ≪ Je suis au cinéma pour la version restaurée de Lola. Il y a Anouk Aimée, je me dirige vers elle, elle me sert la main et ça, cet instant, il n’a pas de prix. Il en a d’autant moins que c’est unique, ça ne va jamais se reproduire.

4/ LE MOMENT D’INSPIRATION

PARIS FAIT DE NOUS QUI NOUS SOMMES.
La culture et l’histoire rendent Paris inestimable en soi. La richesse de l’offre culturelle fait de Paris un lieu unique d’apprentissage. ≪ Souvent le soir, je pense à tous ces spectacles qui vont commencer. Je n’y suis pas mais je suis excitée seulement par l’idée de savoir qu’ils vont commencer. ≫

La rencontre entre les cultures y est aussi prisée et recherchée : en témoignent les différences entre les arrondissements, l’idée d’une diversité et d’un métissage propre à Paris.  ≪ Peu de villes savent intégrer autant de cultures différentes, de cultures du monde. La diversité, le cosmopolitisme, c’est ce qu’il a de plus précieux à Paris. ≫

Paris propose aussi des expériences intellectuelles fortes et uniques : l’échange d’idées, les débats, le partage du savoir et des connaissances. ≪ Paris est une ville politique. Les manifestations à Paris n’ont rien de comparable à ce que j’ai vécu ailleurs. Il y a un héritage qui fait que l’engagement et le débat, notamment politique, appartient à la ville. ≫ ≪ New York est une ville d’énergie ; Paris, une ville d’intellect : on y parle, on y pense beaucoup plus qu’ailleurs.

 

5/ LE MOMENT DE ROMANCE

PARIS, UN DÉBUT D’HISTOIRE.
Le romanesque et le romantisme sont au cœeur du Paris qui n’a pas de prix. Lieu privilégié de la rencontre amoureuse, Paris est aussi une ville d’amitiés, de “bandes” et de communion. Dans cette capitale des émotions, on fabrique un peu sa propre légende, on la raconte, on la sublime. ≪ Le paysage de la ville peut me faire pleurer : où que tu poses les yeux, c’est beau. C’est artistique, poétique, monumental. Il y a tout. Sur le plan de l’émotion esthétique, je pense qu’il y a tout. Paris est fait pour ça : réveiller les émotions.

La ville la plus romantique du monde n’est pas qu’un cliché : c’est une expérience souhaitée et racontée. Le décor de la ville est conçu pour la romance.≪ C’est vrai que la rencontre amoureuse de Paris, se balader main dans la main sur les quais, passer dans les Tuileries, avoir Paris comme décor du début d’une histoire, ça n’a pas de prix. Paris est une ville qui rend autre le regard de l’amour.

L’invention et la créativité sont au coeur de l’inestimable parisien. De même que le mythe de la bohême. ≪ Paris fait de moi une artiste. Je m’y sens stimulée sur le plan créatif, Paris ne peut que me rendre créative, plus rêveuse aussi, que ce que je suis naturellement.

De la légende urbaine à la légende personnelle… : à la romance partagée s’ajoute la romance de soi.  ≪ Moi, clairement, je m’invente des histoires mais je le sais. J’adore ça, j’en joue, j’ai presque une vie parallèle dans un deuxième Paris qui n’est pas mon Paris du quotidien. Ca m’amuse et au fond, j’y crois probablement un tout petit peu.

 

LES FONDAMENTAUX DE L’INESTIMABLE

La chance d’être là : quelle que soit son origine, on ne peut rester indifférent au spectacle permanent de Paris. Les personnes interrogées évoquent régulièrement leur “chance d’être là”. Les contraintes de la vie à Paris semblent secondaires par rapport à la conscience du privilège d’être à Paris. ≪ Je m’émerveille encore très régulièrement de Paris. A chaque fois que je suis dans un taxi et que je passe le long de la Seine, je me dis « whaou » et je me rappelle la chance que j’ai d’être ici.
Le retour à l’essentiel : la simplicité et l’authenticité sont des fondamentaux de l’inestimable parisien. La discrétion, les choses simples caractérisent les récits autour des moments qui n’ont pas de prix. ≪ Pour moi, l’inestimable est assez simple en fait, voire raisonnable. Ça s’inscrit complètement dans le quotidien. Hier, je suis allé pour la première fois dans un tout petit cinéma, rue des écoles. J’étais heureux comme tout. ≫
“Le temps s’arrête…” : Paris offre des moments de suspension – solitaires ou partagés – qui sont qualifiés d’exceptionnels. L’horloge s’arrête et une quiétude s’installe, un équilibre s’établit. Dans ces instants, Paris nous est offert et d’un seul coup, “la ville nous appartient”. ≪ Un moment qui n’a aucun prix pour moi, c’est un entretien que je passais dans une boutique du Palais Royal. Je me revois arriver rue de Valois, franchir le porche, entrer dans cet endroit invraisemblable qu’est le Palais Royal et à cet instant, être Parisien, ça veut dire quelque chose ! Ce moment, c’est hors du temps, tout est possible.
“Mon Paris inestimable” n’est pas celui de tout le monde. Le moment inestimable parisien relève aussi du petit instant qui vous est propre et qui change tout : un café solitaire dans un endroit précis, la fréquentation d’un marché, un trajet qui fait passer devant une adresse où l’on a habité. Mais si l’inestimable se nourrit de singularité, voire de particularités, il est aussi drainé par l’imaginaire collectif du “Paris secret”, du Paris des initiés : celui de la nuit, de la mi-saison, des jardins, des passages privés, des ponts et des escaliers.

 

EN CHIFFRES

78 % des Parisiens considèrent que ces 5 moments (contemplation, flânerie, surprise, inspiration et romance) sont des fondamentaux de l’inestimable parisien.
Sur l’échelle de l’inestimable, c’est la flânerie qui l’emporte pour 85 % des Parisiens. Derrière la flânerie, les moments d’inspiration et de contemplation représentent des moments jugés inestimables pour 80 % du même échantillon. Les moments de romance (71%) et de surprise (69%) .
80 % des Parisiens se déclarent toujours émerveillés par Paris et 74 % d’entre eux considèrent que l’on y vit plus de moments inestimables en comparaison d’autres villes
françaises ou internationales.

Après avoir déjà écrit quelques anecdotes sur la vie à Paris, suite à cette étude, je me suis moi-même posée la question « Qu’est-ce qui fait que Paris est pour moi inestimable à part faire le clown sur ses toits en tutu blanc à petits pois ? »

 

Voici mon top 10 :

Ses nuits d’été…

Le sentiment de liberté, que tout peut arriver…

Effectivement, la flânerie, me balader…

… et puis me perdre et découvrir…

 

par exemple : du street art au coin d’une rue

 

Petit déj frenchie au champagne…

Vue sur les toits de Paris avec terrasse  et champagne (again…)

 

La Nuit Blanche… je suis une fan incontestée…

Mes amis…

 

La place du Louvre à la tombée de la nuit… (mais aussi le Sacré-Cœur)

Et l’amour…

 

Et vous ? Etes-vous d’accord avec cette étude ?
Qu’est-ce qui fait que pour vous Paris est inestimable ?

 

——————

Photo de Une : (c) Marc Mulvidson

Partages

Tu aimeras aussi...