Home Mon journal Quand le « mommy porn » cartonne sur ebooks

Quand le « mommy porn » cartonne sur ebooks

written by Glose 23 avril 2012

Le « porno pour mamans » est un genre littéraire qui fait des ravages chez les mamans américaines…

Un nouveau genre…

Après la chick lit et la vamp lit, place à un nouveau genre destiné aux femmes plus « matures », en proie à des sensations plus hard qu’une morsure de vampire : le « mommy porn ». Bref du néo-hard-harlequin en somme. Ces 2 termes accolés donnent une consonance assez provoque et étrange d’ailleurs…(terme inventé par le New York Times tout de même)
A l’origine du phénomène, un roman « Fifty Shades of Grey » d’une totale inconnue, devenu un best-seller auprès des mères de famille américaines, grâce :
1/à la viralité d’internet où blogs et réseaux sociaux ont largement contribué au buzz.
et 2/au téléchargement qui offre une lecture sur ebooks, tablettes et smartphones, en toute discrétion, à l’abri des regards.
E L James – l’auteure – s’est inspirée de la trame de Twilight pour écrire son roman … mais classé X version SM, et sans le folklore fantastique.

En gros, le « mommy porn » n’a rien inventé

En matière de littérature érotique, difficile de faire plus sulfureux que Sade et plus SM que « Histoire d’O » de Pauline Réage. De plus, « Fifty Shades of grey » serait taxé de mal écrit, bourré de clichés, manquant de qualité littéraire et sans style. Même l’auteure le dit, alors…
Il serait donc plus osé que les romans d’harlequin et SAS confondus mais moins littéraire que les éditions blanche et la Musardine…
La nouveauté se situe plus dans la cible visée : les mères de famille. Lassées de faire l’amour à la papa, leurs fantasmes érotiques sont bien plus riches et complexes que pourrait laisser supposer une « maman », bien ancrée dans une routine sexuelle. Il leur fallait donc leur ration de pornographie, mais adaptée à leur sensibilité. D’après Atlantico.fr, « Le livre aurait d’ailleurs un effet revigorant sur la libido de ces dames : « Je me sens sexy grâce à ce livre et mon mari ne s’en plaint pas« , affirme Maddie Loefgren, 37 ans, employée de banque californienne. »

Bref, bientôt, on ne dira plus : »Maman, t’as encore laissé traîner ton Femme actuelle dans les chiottes!!! », mais « Maman, tu me prêtes ton roman porno ? Dis ??? Steplait quoi !« 


ebooks : une opportunité pour les romans érotico-porno ?

A vrai dire, si le téléchargement est moins cher et plus discret que l’achat en librairie, on n’est pas moins plus anonyme… Quid des infos saisies lors de la création de votre compte client en ligne ? Et grâce à la recommandation sociale des sites de e-commerce, vos « amis » apprendront tôt ou tard si vous avez achetez du porno sur Amazon… Alors que dans une librairie où vous n’avez jamais mis les pieds, à l’autre bout de la ville ou à Pétaouchnok,  acheter le livre en cash vous donne plus de liberté, question anonymat. Si le marché de l’érotisme explose sur ebooks et vu la lente progression de la lecture sur un écran nomade, finalement, ces lectures seront stigmatisées et  vous serez automatiquement démasqués dans les espaces publics. On finira par dire :

– « Oh regarde ! La madame elle a un kindle !« 
– « Ben oui, elle doit lire des trucs bien cochons… « 

Et voici la bande-annonce de mon roman ebook « Conte de nuits parisiennes

Une comédie noire sous forme de conte, un Sex and the City parisien décalé.
A télécharger sur Amazon ! :

 

Et pour le vôtre, de plaisir : de la lecture érotique en version numérique
e-ros
>Dominique Leroy

 

Allez, pour le plaisir :


—————————————————————————

(c) Illustration de Une : Kyle Spencer

Devenez FAN de Glose  !

 

 

 

 

Partages

Tu aimeras aussi...