Home Je comprends rien à la mode Dans la série, je comprends rien à la mode : la tête de mort

Dans la série, je comprends rien à la mode : la tête de mort

written by Glose 31 octobre 2011

koople-tete-de-mort

Le motif « tête de mort » n’est plus le symbole des bad boys et autres pirates des Caraïbes. Mais celui des chics filles…

En ce jour d’Halloween, retour sur une tendance incontournable mais ahurissante : la tête de mort sacralisée en icône de la mode.
Même si ce top Koople en soie et en tulle avec fleurs brodées, avouons-le, est plutôt réussi, il n’est pas toujours aisé, ni de bon goût d’arborer des têtes de mort, emblème d’une certaine cruauté et véhiculant des connotations négatives. Bref, le temple « Fashion » n’en a que faire en s’appropriant allégrement ce symbole provoc de la rock ‘n’ roll attitude pour en faire un accessoire de consommation de masse.

Foulards, montres, bijoux, fringues, mobiliers, parfums,  tout y passe. Y en a pour les petites bourses girly aux grandes adeptes des produits de luxe. Le rebelle, le goth, le métalleux passent soit pour des blaireaux au mieux, soit  pour des victimes de la société de consommation au pire.  Ou comment tuer un mythe…
Mais certains me crieront « Mais c’est ultra chic et glam’ d’être rock et rebelle !  »
Ah ben dans ce cas, que voulez-vous que je vous dise ?

Sinon, à quand la mode tête de citrouille toute l’année ?

 

A la manière discrète, girly

collier-tete-mort

 

Plus ostentatoire et chic avec Dior en collaboration avec Victoire de Castellane, une collection de bijoux baptisée “Reines et Rois”.

 

 

 

Le foulard skull Alexander McQueen

 

Parfum Black XS de Paco Rabanne


 

 

Bikini gothic skull tête de mort furious rose noir

bikini-tete-mort

 

 

Partages

Tu aimeras aussi...

  • Marine

    comme toi, je ne suis pas fan des têtes de mort dans la fashioooooon
    si l’on est vraiment adpete du look gothique, avec vanités et tout le reste, pourquoi pas… mais de la tête de mort girly chic, bof.
    Sans parler de cette mode qui apparait dans les fringues pour enfant… ok, ça fait super bobo d’adopter cette tendance, mais franchement, on peut dire qu’on trouve ça moche, ou pas?

    Il y a un autre style adopté par la mode que j’ai toujours détesté, sinon (et peut-être encore plus que les têtes de mort, qui peuvent, à la limite, avoir une connotation humoristique); il s’agit du motif treillis, camouflage. Je trouve ça affreux, très limité intellectuellement (c’est quoi le message?), et surtout très vulgaire.

    • Glose

      Je pense qu’on peut dire si esthétiquement ça nous plait ou pas, oui ! Qu’importe le message derrière ! Un vêtement, c’est a priori censé nous mettre en valeur. On porte ce qu’on trouve beau… Du moins, dans mon système de pensées à moi ! Mais pourquoi pas s’habiller plus par idéologie. Mais hors du milieu « underground », ça ma parait un peu ridicule, enfin…
      Je ne me souvenais même plus du treillis… Mais à la base, c’est une tenue de camouflage, aux antipodes de l’essence de la mode . On marche sur les pieds si les fashionistas récupèrent ce motif. Trop « dissident » finalement d’être une fille fashion, lol !

  • Celine

    Apres le porno chic, le glam rock ou comment les méchants garçons peuvent attirer les gentil bobo. Enfin ils n’en prennent que l’habit pour se sentir une poussée d’ adrénaline

    • Glose

      L’habit ne fait pas le moine !

  • Peut-être le symbole de l’immatérialité ? hahahahahahahahaha

    • Glose

      Ah oui, intéressant 🙂

  • y a un côté XIX ème romantique, un mélange d’Edgar Poe et de mystique mexicaine, pas tjs du meilleur goût mais séduisant si porté avec sincérité!

  • Pingback: La marque Barone réinvente le blouson en cuir pour princesse dévergondée et chic - Glose()

  • NWO en force, tout simplement…