Home Carnet parisien TRICOT… MACHINE À BONHEUR !

TRICOT… MACHINE À BONHEUR !

written by Glose 8 février 2011

Jeudi 3 février, je déboule avec un certain retard à la Boule Noire, après un délicat excès de bulles-fromage-cornichon-charcuterie. Arrivée dans cette salle de concert intimiste, je découvre le duo québécquois Tricot Machine.

C’est un concentré de bonne humeur, une petite touche d’innocence et de spontanéité. Un univers fantaisiste proche de celui de l’âge tendre mais interprétés subtilement par des jeunes trentenaires.

Bouille d’enfant rieuse, voix suavement espiègle, allure de petite fille en robe verte et collant, la chanteuse Catherine Leduc a délaissé ses chaussures pour virevolter avec son mélodica. Un vrai petit lutin endiablé ! Quant à Mathieu Beaumont, tee-shirt imprimé ourson, beaucoup plus discret, il accompagne sa complice au piano.

Il est rare de voir des artistes enthousiastes, avec une certaine fraîcheur, qui ne tirent pas la gueule, histoire de faire genre. Une attitude peu coutumière, insolite de simplicité, mais terriblement appréciable. Sur scène, deux bonnes frimousses et du naturel en concentré XXL !
Une reprise inattendue et cristalline de « Tropique » de Muriel Dacq clôt le show et ringardise au passage le tube d’origine. (Que j’adore au passage, hein 😉

C’est bien la première fois que je ressors d’un concert le cœur léger, avec une savoureuse nostalgie. J’en garde un souvenir musical doux, des mélodies sucrées, qui rappellent des sensations agréables. C’est tendre et ça fait du bien. Un concert qui devait être remboursé par la sécu, tiens.

A les entendre, on peut annoncer que la génération adulescente a encore un joli avenir…

Extrait : « 30 ans hier »

Pour le plaisir, « Tropique » de Muriel Dacq

Tricot Machine,
Album « La prochaine étape »

Site web http://www.tricotmachine.ca/

Partages

Tu aimeras aussi...

  • Barbara

    Pour y avoir été je trouve que tu retranscris à merveille l’atmosphère et le ressenti. Belle plume, chapeau !